Sampaoli : « Il faut que Messi se sente aimé »

Modififié
0 8
Toujours polir ses bijoux.

Dans un entretien à Goal, Jorge Sampaoli a abordé plusieurs thèmes. Le Chili, la société, l'Argentine et forcément Messi. À la question de savoir pourquoi Lionel Messi était si durement critiqué à Buenos Aires et en Argentine, Sampaoli a livré sa propre explication.

« Je pense que celui qui ne reconnaît pas que Messi est le meilleur joueur est un imbécile. Ce que je dirais, c'est que Leo n'offre pas la même version en Argentine qu'à Barcelone parce qu'il n'a peut-être pas le même plaisir avec l'Argentine qu'avec Barcelone. Il serait nécessaire de se pencher là-dessus pour qu'on accepte qu'il puisse bien jouer ou jouer moins bien. Nous devons être fiers d'avoir le meilleur joueur du monde. Si nous ne l'aimons pas, nous ne serons jamais heureux quoi qu’il arrive. Je peux vous assurer que tous ces commentaires ne le laissent pas insensible, bien que Messi soit Messi. Cela le met mal à l'aise et cela se répercute sur le terrain. Il faut qu'il se sente aimé. »

Ou que Neymar et Suárez deviennent argentins.
LU
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Frenchies Niveau : CFA
(la pulga, qui restant sur 30 buts et 12 assists sur ses 38 dernières sélections est très très loin d'être "mauvais" en sélections)

encore faut il le rappeler ..
Message posté par Frenchies
(la pulga, qui restant sur 30 buts et 12 assists sur ses 38 dernières sélections est très très loin d'être "mauvais" en sélections)

encore faut il le rappeler ..


Et qui n'a plus marqué dans un match à élimination directe avec l'Argentine depuis maintenant neuf ans, soit deux Coupes du Monde et deux Copa America. Ça aussi, il faudrait peut-être le rappeler, parce que je pense que ça joue, dans la perception que les Argentins ont de lui.
FootEtranger Niveau : District
Ha oui, la WC 2014 où il qualifie à lui tout seul ou presque l'argentine en 1/2, il a pas marqué peut-être ?
Message posté par FootEtranger
Ha oui, la WC 2014 où il qualifie à lui tout seul ou presque l'argentine en 1/2, il a pas marqué peut-être ?


Sais-tu ce qu'est un match à élimination directe ?
2 stats foutrement intéressantes.

Messi serait-il atteint en sélection du syndrome Cristiano/Zlatan, que l'on pourrait résumer par ce bon vieux dicton "Fort contre les faibles, faible contre les forts" ?
Paradigm Shift Niveau : CFA2
En effet, la stat que nous sort Pelusa est très pertinente car si les matchs en phase de groupe ont leur importance dans un tournoi - Même s'il sont devenus au fil du temps une quasi-formalité pour une équipe comme l'Argentine, disons le - , c'est dans les matchs couperets, à quitte ou double, où l'enjeu est de taille qu'un joueur comme Messi, meilleur joueur du monde, leader technique et capitaine de l'équipe, est attendu au tournant par tout un peuple qui a connu son ancêtre, l'illustre Diego Maradona et ses performances remarquables durant le mondial 86.

Cette stat peut être expliquée à mon humble avis par deux facteurs essentiels :

- Premièrement, l'évolution de la position de Messi au sein de l'effectif Albiceleste qui a fait que le joueur est passé d'un rôle de finition et de percussion aux abords et surtout à l'intérieur de la surface à ses débuts en sélection, à un rôle plus reculé de relayeur/meneur, n'hésitant pas à revenir très fréquemment au rond central pour construire les actions.

- Deuxièmement, le niveau de concentration et surtout d'engagement de la part des adversaires durant les matchs à élimination directe qui sont prêts à tout pour arrêter l'argentin et n'hésitent pas à le "rudoyer" et à flirter avec les limites du réglement afin d'arriver à leurs fins.

De surcroît, ce qu'affirme Sampaoli au sujet de du rôle l'aspect affectif et psychique, lui qui connaît si bien l'importance de cet aspect - Cas Arturo Vidal et sa Ferrari, notamment - pour avoir mené le Chili au sacre durant la dernière Copa America chez lui à Santiago, n'est pas en reste et constituerait une piste à creuser.
MarcoVerratix Niveau : Loisir
Message posté par .Pelusa.
Et qui n'a plus marqué dans un match à élimination directe avec l'Argentine depuis maintenant neuf ans, soit deux Coupes du Monde et deux Copa America. Ça aussi, il faudrait peut-être le rappeler, parce que je pense que ça joue, dans la perception que les Argentins ont de lui.


Une belle stat inutile et tirée par les cheveux alors qu'on pourrait simplement résumer en : les footix veulent autant de but qu'avec le barça quand il joue en argentine.
Message posté par Paradigm Shift
En effet, la stat que nous sort Pelusa est très pertinente car si les matchs en phase de groupe ont leur importance dans un tournoi - Même s'il sont devenus au fil du temps une quasi-formalité pour une équipe comme l'Argentine, disons le - , c'est dans les matchs couperets, à quitte ou double, où l'enjeu est de taille qu'un joueur comme Messi, meilleur joueur du monde, leader technique et capitaine de l'équipe, est attendu au tournant par tout un peuple qui a connu son ancêtre, l'illustre Diego Maradona et ses performances remarquables durant le mondial 86.

Cette stat peut être expliquée à mon humble avis par deux facteurs essentiels :

- Premièrement, l'évolution de la position de Messi au sein de l'effectif Albiceleste qui a fait que le joueur est passé d'un rôle de finition et de percussion aux abords et surtout à l'intérieur de la surface à ses débuts en sélection, à un rôle plus reculé de relayeur/meneur, n'hésitant pas à revenir très fréquemment au rond central pour construire les actions.

- Deuxièmement, le niveau de concentration et surtout d'engagement de la part des adversaires durant les matchs à élimination directe qui sont prêts à tout pour arrêter l'argentin et n'hésitent pas à le "rudoyer" et à flirter avec les limites du réglement afin d'arriver à leurs fins.

De surcroît, ce qu'affirme Sampaoli au sujet de du rôle l'aspect affectif et psychique, lui qui connaît si bien l'importance de cet aspect - Cas Arturo Vidal et sa Ferrari, notamment - pour avoir mené le Chili au sacre durant la dernière Copa America chez lui à Santiago, n'est pas en reste et constituerait une piste à creuser.


Je vois deux "bémols" à ton raisonnement.. Primo c'est précisément pour le mettre en valeur si Messi a été repositionné, je crois même confusément avoir déjà lu que ç'avait été à sa demande.. Et deuxio me paraît-il difficile de le plaindre si les duels auxquels il s'expose sont globalement, et curieusement, moins soutenus et rudes en Europe.. L'Argentine et l'Amérique du Sud assurément, et dans une moindre mesure le cadre mondial peut-être, sont bien moins complaisants des poules aux oeufs d'or que l'Europe..

Pour moi le problème Messi est d'ordre culturel : joueur systémique, coupé très tôt de son football, déraciné pour ne pas dire acculturé ; peu de structures argentines partagent l'inflexion catalane d'un jeu à ce point méthodique, l'abord du toque n'est par exemple globalement voire du tout le même.. Tout cela réclame assurément des nuances mais c'est la piste de compréhension que je proposerais..
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 8