Sampaoli démissionne

3 26
Le football chilien est dans de beaux draps.

Alors que la Fédération chilienne est salie par une affaire de corruption qui éclabousserait la plupart de ses dirigeants, Jorge Sampaoli a décidé de quitter le navire avant qu’il ne coule. Accusé lui aussi d’être corrompu, le sélectionneur de la Roja a annoncé sa démission en précisant qu’il se disait indigné par les accusations qui pèsent contre lui. « Mon honneur et ma dignité ont été affectés avec le prétendu lien que l'on me prête avec les faits de corruption qui se sont produits avec la précédente direction, déclare Sampaoli aux journalistes venus au siège de la Fédération. On me reproche d'avoir profité de cette période pour faire de grands bénéfices sur le plan financier. Je trouve ça incroyable et inacceptable. »

Critiqué par plusieurs confrères, Jorge Sampaoli a vu son image considérablement s’effriter, alors qu’il était presque considéré comme un demi-dieu au Chili il y a tout juste six mois. Son histoire d’amour avec la Roja finit plutôt mal et cet épisode semble avoir considérablement affecté l’ex-sélectionneur. « Dans cette ambiance, je ne veux pas travailler, ni même vivre dans le pays » , confie-t-il dans les colonnes de la Tercera. « Jamais je n’aurais pensé qu’on pouvait détruire l’image d’une idole qui a tant fait pour le football chilien. Je suis franchement déçu. »

Un super timing pour l’entraîneur qui saura aujourd’hui s’il obtient le titre d’entraîneur de l’année à l’occasion de la cérémonie du Ballon d’or. FM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Vraiment dommage que ça se termine en eau de boudin comme ça
Si ces accusations s'avèrent fausses ces journalistes auront l'air bien cons.
De toute façon il était temps de le voir à l'oeuvre dans un club, le mondial 2018 était une échéance trop lointaine.
Je vois bien Pellegrini lui succéder une fois débarqué par city
Allez hop à l'OM qu'on en parle plus
« Jamais je n’aurais pensé qu’on pouvait détruire l’image d’une idole qui a tant fait pour le football chilien. Je suis franchement déçu. »

Cette phrase me gêne.
Si l'idole en question ( je parle en général, pas de son cas ) a triché ou est un enfoiré, on ne doit rien dire ?

Au contraire, je trouve cela plutôt sain de remettre en cause une image de demi-Dieu si un individu a triché pour l'obtenir.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 26