Samp : le président bailloné

3 6
Le président de la Sampdoria, Massimo Ferrero, est-il victime de séquestration ?

La photo postée sur son compte Twitter pourrait le laisser supposer. Mais en réalité, le cliché montrant Massimo en mauvaise posture n'est qu'une mise en scène destinée à contester la décision de la Fédération italienne.


En effet, le fantasque producteur de cinéma a été condamné à 3 mois de suspension et 10 000 euros d'amende pour ses propos tenus à l'encontre de son homologue de l'Inter, Erick Thohir, un Philippin qu'il fallait chasser.

Les ravages de la censure. RG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 6