1. // Mondial 2014
  2. // Barrage retour
  3. // France/Ukraine
  4. // Billet d'humeur

Samir Nasri, le dix de der

Aligné à la surprise générale lors du match aller au poste de meneur de jeu, Samir Nasri s’est raté à Kiev. Un match au cours duquel le Citizen n’a pas existé, confirmant l’impression générale sur la fameuse génération 1987. On attend toujours leur prise de pouvoir.

Modififié
12 64
« Ferme ta bouche. » En trois mots, Samir Nasri a scellé son histoire publique avec l’équipe de France depuis 2012. Lorsqu’il égalise contre l’Angleterre lors de l'Euro en Pologne, le milieu de terrain de Manchester City laisse exploser sa rage envers un journaliste de L’Équipe coupable, à ses yeux, de l’avoir descendu dans la presse. Plus tard durant le tournoi, Nasri s’en ira titiller la mère d’un autre journaliste de l’AFP en zone mixte. Depuis, l’ancien Marseillais a écopé trois matchs de suspension et, surtout, il s’est retrouvé tricard en Bleu pendant plus d’un an. Publiquement, sa cote d’amour est proche du néant. Alors quand il se retrouve titulaire pour le match le plus important des Bleus depuis deux ans, on se dit que le mec est chanceux. Sur le banc, Mathieu Valbuena cherche encore à comprendre, lui qui était de toutes les sorties de Deschamps depuis sa nomination (3 buts et 5 passes décisives).

90 minutes plus tard, Valbuena n’est plus le seul à chercher des réponses. Comment Nasri a-t-il pu revenir si tôt sur le devant de la scène ? Pis, on a présenté Samir comme le coupable idéal après la défaite de Kiev. Comme un aimant à critiques. Parce que oui, à Kiev, Nasri a été en dessous de tout. Dans ses choix, l’engagement, l’orientation, son pouvoir d’accélération, son positionnement trop bas sur le pré, le milieu ne terrain n’y était pas. Et puis il y a cette action de l’heure de jeu où il rate son duel avec Piatov. Le raté de trop. Un raté qui arrange pas mal de monde… Mais c’est presque oublier que le joueur ne joue plus numéro 10 en club depuis trois ans et que les dix autres Bleus n'ont jamais été au niveau, non plus. Quoi qu’il arrive, Nasri sera toujours jugé différemment en équipe de France. La faute à son supposé talent. Présenté très tôt – trop sans doute – comme un petit génie du ballon, le Marseillais est balancé, avec ses copains de la génération 1987 (Benzema, Ben Arfa et Ménez), comme l’avenir radieux de cette équipe de France. En 2012, aucun n’est titulaire en équipe de France. Symptomatique.

Aucune référence en Bleu

Il faut dire que le quatuor n’a aucun match référence en équipe de France. Aucun. Des bouts de matchs, quelques buts ici et là, mais pas de prise de pouvoir. Ou alors très sporadiquement. À 26 ans, cette génération a construit son aventure en bleu sur le talent. Sauf qu’à un moment, le talent supposé ne suffit plus. Surtout quand le soutien populaire ne suit pas. Dans les tribunes françaises, les quatre n’ont jamais fait l’unanimité. Arrogants, petits merdeux, égoïstes, crâneurs, comme ses trois compères, Samir Nasri a dû composer avec ces mots. Ils n'ont pas la carrure de cadre. Ni même de meneurs au sens noble du terme. À près de 40 sélections, Nasri traverse son aventure en équipe de France comme un sacerdoce. C'est trop lourd pour lui et comme sur le terrain, il cherche des solutions.

En août pourtant, il procédait à un exercice nouveau pour lui, des excuses publiques : « Je tiens encore une fois à m’excuser, je n'ai pas eu un comportement exemplaire, je n'ai pas géré les choses comme il le fallait. Je tiens à m'excuser, j'espère que vous comprendrez mon souhait de ne pas parler du passé, je suis focalisé sur le présent et cette deuxième chance en sélection. » Une deuxième chance qui a sacrément pris du plomb dans l’aile, vendredi à Kiev. Sacrifié sur l’autel du numéro 10. Seul. Même Franck Ribéry qui, en sous-main, avait demandé la titularisation de son ancien collègue marseillais, n’a pas réussi à le faire briller. En football, et surtout en équipe de France, tout va très vite. Et on ne pardonne pas. Ou très rarement. Pour le moment, Nasri est le joueur le plus visible après la défaite de Kiev. Il en est le symbole. Le pari raté de Didier Deschamps. Une sorte de bouc émissaire.

Une troisième chance ?

Heureusement pour lui, et toute la génération 1987, Knysna s'est fait sans eux. Parce qu'en ce moment, au lieu de soutenir les Bleus, on parle beaucoup du passé. Beaucoup trop même. Pour une équipe qui cherche à se construire un avenir, on leur parle uniquement du passé. Alors demain soir, Nasri sera sans doute sur le banc. Pas loin de son pote Karim Benzema. Finalement, qu'ils brillent ou pas en bleu, on s'en fout un peu. Ce qui compte, c'est que l'ensemble se qualifie pour le Brésil. Ainsi, il sera peut-être temps de passer à autre chose. Nasri, lui, aura une nouvelle chance de montrer son talent en équipe de France. Parce que les mecs talentueux ont toujours une seconde chance. Et même une troisième.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Tiens, c'est Ribéry qui fait les compos? Mmmmh... ok?
thebiglobanovski Niveau : DHR
Samir Nasri n'est pas un dix, ni un huit.
Il est beaucoup trop lent!
Il ne fait jamais la différence balle au pied
Aucune verticalité!!, il ne sent pas le football.
ça me fait penser à ce que Sacchi avait dit au sujet de Dalmat:
"Dalmat? très fort techniquement, très fort physiquement mais ne sait pas jouer au football!"
Samir Nasri devrait essayer de descendre d'un cran comme un deuxième numéro six qui serait une rampe de lancement, il pourrait démarrer les actions dès la récupération.
Cette défaite n'est pas la défait de l'EDF, cette défaite est la défaite de
Dider Deschamps.
Chriswillow Niveau : Loisir
Dur avec Nasri, la faillite collective de vendredi soir, il ne l'incarne pas à lui tout seul. Personne n'a été bon, on tape juste sur le ou les joueurs qu'on a envie de taper, au passif peu reluisant, parce que facile et soulageant.

Heureusement que Ribery fait une saison proche de la perfection, qu'est ce qu'il aurait pris dans la gueule après son match contre l'Ukraine si son "immunité 2013" n'avait pas été en place.
roctovirso Niveau : CFA2
Demain, c'est énième opération sauvetage de la cause nationale du ballon rond.
Les données sont simplissimes; soit il y a qualif et chacun sauvera sa peau, qui qu'il soit, soit il n'y a pas qualif et c'est naufrage de l'ensemble.
Chacun doit prendre ses responsabilités, journalistes et supporters compris.
On sort du symbolique, on ouvre ses chacras, on enterre les querelles latentes et on joue au foot bordel !
Sur le papier on les vaut 100 fois ces Ukrainiens.
Mais faut pas compter sur eux pour qu'ils fassent le moindre cadeau, ils se mettront à 11 devant leur ligne de but s'il faut.
Message posté par Chriswillow
Dur avec Nasri, la faillite collective de vendredi soir, il ne l'incarne pas à lui tout seul. Personne n'a été bon, on tape juste sur le ou les joueurs qu'on a envie de taper, au passif peu reluisant, parce que facile et soulageant.

Heureusement que Ribery fait une saison proche de la perfection, qu'est ce qu'il aurait pris dans la gueule après son match contre l'Ukraine si son "immunité 2013" n'avait pas été en place.


En même temps, on va pas en vouloir à Lloris si l'animation offensive était inexistante, si?
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par Chriswillow
Dur avec Nasri, la faillite collective de vendredi soir, il ne l'incarne pas à lui tout seul. Personne n'a été bon, on tape juste sur le ou les joueurs qu'on a envie de taper, au passif peu reluisant, parce que facile et soulageant.

Heureusement que Ribery fait une saison proche de la perfection, qu'est ce qu'il aurait pris dans la gueule après son match contre l'Ukraine si son "immunité 2013" n'avait pas été en place.


En même temps, Ribery s'est trouvé un nombre incalculable de fois avec 3 ukrainiens sur le dos. Donc, il ne peut pas passer tout seul, or les solutions autour de lui étaient quasi nulles.

Et une parti de ces solutions auraient pu être apportées par Nasri. Or, jamais là, ou jamais en mouvement.

J'ai aussi l'impression que Nasri n'est pas le seul à s'être planté, je pense à Matuidi un peu, Rémy forcément, Debuchy aussi..

Bref, tout le monde s'est planté dans tous les secteurs de l'équipe de France.

C'est une faillite collective. C'est une faillite de l'EDF de Deschamps qui a régressé depuis l'époque Blanc.

On verra si Deschamps peut apporter finalement le truc qu'on attendait de lui à la base: la victoire sans le jeu.
Prospère Mulenga Niveau : CFA
Mais on a plus de 10 de talent en france déjà faudrait éviter les compos avec un meneur de jeu y'en a pas après tu mets un milieu axé sur la technique genre griezmann ( je sais il est suspendu ) - cabaye et pogba !
Stan Key Lubric Niveau : CFA
Message posté par Pascal Pierre


En même temps, Ribery s'est trouvé un nombre incalculable de fois avec 3 ukrainiens sur le dos. Donc, il ne peut pas passer tout seul, or les solutions autour de lui étaient quasi nulles.

Et une parti de ces solutions auraient pu être apportées par Nasri. Or, jamais là, ou jamais en mouvement.

J'ai aussi l'impression que Nasri n'est pas le seul à s'être planté, je pense à Matuidi un peu, Rémy forcément, Debuchy aussi..

Bref, tout le monde s'est planté dans tous les secteurs de l'équipe de France.

C'est une faillite collective. C'est une faillite de l'EDF de Deschamps qui a régressé depuis l'époque Blanc.

On verra si Deschamps peut apporter finalement le truc qu'on attendait de lui à la base: la victoire sans le jeu.



D'accord globalement sauf que

1. Ribery a trop voulu jouer le sauveur de l'équipe de France. Il s'est isolé de lui-même, notamment en ne jouant jamais le centre ou la passe pour Giroud.

2. Matuidi a pas fait un grand match, essentiellement parce qu'il n'a pas su dépasser sa fonction. Mais il a fait le taf défensivement, ce pour quoi DD l'a mis titulaire.

Moi ce qui m'a déçu, c'est la perf' de Pogba. Quand t'as Matuidi à tes côtés, tu dois te lâcher. Or Pogba a trop peu proposé de solution, trop peu cherché le mouvement. C'était son rôle et il ne l'a pas assumé.

3. Pour le reste, c'est la défaite du sélectionneur qui n'a pas su constituer un groupe cohérent à temps et plus loin, qui n'a pas su faire jouer ses joueurs ensemble. C'est pas au moment des barrages qu'on cherche une formation.

Pour finir, et pour répondre à un com' plus haut, oui, c'est Ribéry le sélectionneur dans les faits. Reprendre Ribéry en EDF c'était signer un pacte avec le diable (toutes proportions gardées, hein, on reste calme). Au Bayern, c'est le club la star, en EDF, c'est Ribery. Quand on aura réussi à faire de l'EDF la star devant les joueurs, on aura une vraie équipe.
Chriswillow Niveau : Loisir
Message posté par Pascal Pierre


En même temps, Ribery s'est trouvé un nombre incalculable de fois avec 3 ukrainiens sur le dos. Donc, il ne peut pas passer tout seul, or les solutions autour de lui étaient quasi nulles.

Et une parti de ces solutions auraient pu être apportées par Nasri. Or, jamais là, ou jamais en mouvement.

J'ai aussi l'impression que Nasri n'est pas le seul à s'être planté, je pense à Matuidi un peu, Rémy forcément, Debuchy aussi..

Bref, tout le monde s'est planté dans tous les secteurs de l'équipe de France.

C'est une faillite collective. C'est une faillite de l'EDF de Deschamps qui a régressé depuis l'époque Blanc.

On verra si Deschamps peut apporter finalement le truc qu'on attendait de lui à la base: la victoire sans le jeu.



Bah ce qu'on demande à un futur probable ballon d'or c'est de pouvoir s'adapter en fonction de l'adversaire et de pouvoir s'extirper d'un pressing trop présent. Il est resté dans son schéma de jeu hyper caricatural toute la partie "je prend la balle sur la ligne blanche gauche j’accélère et je regarde après les solutions", tu m'étonnes que les Ukrainiens avaient tout compris.
Des performances où Francky part sur son coté à l'abordage alors qu'il a 3-4 joueurs adverses sur le paletot il y en a des dizaines avec l'EDF, et ça agaçait énormément, mais ça c'était avant sa nomination au ballon d'or...

Pour Nasri, je ne veux pas minimiser sa responsabilité, je veux simplement dire qu'il est le bouc émissaire de cette faillite collective parce que c'est facile, parce qu'on connait son passif, parce que beaucoup de médias, français, l'attendaient au tournant, parce qu'il a évolué à un poste qui a mis en lumière ses carences. Mais pour autant, c'est l'équipe entière qui a mangé chaud, pas que lui.
Le truc, c'est que Valbuena se serait fait dévorer physiquement par les ukrainiens...
Je ne sais plus qui disait ça hier mais le gros problème de Nasri, c'est qu'il incarne toutes les critiques qui sont faites depuis des années à l'EDF.
maisouimaisnondabord Niveau : Loisir
C'est toujours facile de sortir les individualités et encore plus dans les défaites. Le match en Ukraine était un traquenard et peu de joueurs ont ou auraient sortis la tête de l'eau. C'est un de ces matchs à rester sur le banc de touche.
Pogba se lâcher parce qu'il y'a Blaise à coté de lui? Et Blaise il se lâche quand? le vrai soucis c'est ce système, le triangle du milieu est dans le mauvais sens. Avec une pointe basse les deux du dessus pourraient se "lâcher" et apporter le soutient tout en sachant qu'au moins un mec assure le coup derrière eux. Au lieu de mettre un 10 qu'on n'a pas et deux mecs derrière qui ne se connaissent quasi pas et qui peuvent donc que difficilement combler l'absence de l'autre s'il se porte vers l'avant. D'autant plus si on demande à Matuidi de combler les errements défensifs de notre distributeur de blazes.

De toute façon le 4-2-3-1 est forcément plus déséquilibré que le 4-3-3, ce système est à choisir uniquement si t'as un grand 10 qui peut tout seul choisir le sors d'un match et à qui on ne demandera pas de participer au travail défensif pour préserver sa lucidité dans les situations offensives. Mais c'est surtout un mec qui est suffisamment légitime (d'un point de vue technique et charismatique) pour que ce soit à lui qu'on passe en 1er le ballon et, dès qu'il a la gonfle, que tous les autres joueurs offensifs se mettent en mouvement car il y'a de grande chance qu'un ballon exploitable leur arrive. Le soucis c'est que là les premières relances arrivent quasi systématiquement dans les pieds de Ribery ce qui crée forcément un déséquilibre et un jeu stéréotypé et unilatéral. Ribery, dans ce système, devrait se rendre disponible pour son 10, pas le contraire.
@ Stan Key Lubric,

Jeter la pierre à Pogba me parait abusé...

Matuidi à passer plus de temps à protéger le couloir gauche des Bleus qu'Evra,donc fort logiquement,le Juventino s'est retrouvé les 3/4 du temps seul à défendre dans l'axe...

Si certains avaient donné autant que Pogba,le résultat aurait été tout autre...

Sans Pogba,Matuidi et Koscielny,c'est 5 buts que les Bleus auraient encaissés...

Abidal est plus que largué,incompréhensible qu'il soit titulaire...mais bon... la Dèche adore les vieux briscards...

Sinon d'accord avec toi sur un point,ce n'est certainement pas à Ribéry qu'il fallait filer les clés du camion...Ce gars est tactiquement nul,techniquement limité...
Soulcialist Niveau : Loisir
Message posté par Stan Key Lubric


D'accord globalement sauf que

2. Matuidi a pas fait un grand match, essentiellement parce qu'il n'a pas su dépasser sa fonction. Mais il a fait le taf défensivement, ce pour quoi DD l'a mis titulaire.

Moi ce qui m'a déçu, c'est la perf' de Pogba. Quand t'as Matuidi à tes côtés, tu dois te lâcher. Or Pogba a trop peu proposé de solution, trop peu cherché le mouvement. C'était son rôle et il ne l'a pas assumé.

3. Pour le reste, c'est la défaite du sélectionneur qui n'a pas su constituer un groupe cohérent à temps et plus loin, qui n'a pas su faire jouer ses joueurs ensemble. C'est pas au moment des barrages qu'on cherche une formation.



Pas d'accord avec toi pour Pogba.
Comme le disait si bien un commentaire l'autre jour, et cela vaut pour Matuidi, les 2 joueurs rayonnent dans un 4-3-3 avec leurs clubs avec des responsabilités offensives et défensives tout autres que celles demandées en EDF.
Et là en équipe nationale, ils sont dans un rôle hybride de sentinelles-relanceurs-presseurs, laissés à l'abandon par leurs milieux offensifs et leurs latéraux dans une équipe qui ne produit pas de jeu et qui n'a aucune stratégie (possession, contre-attaque?).
On ne peut pas leur en demander plus ni offensivement ni défensivement.
Avec une sentinelle (Mavuba, Cabaye), on aurait vu une plus équipe équilibrée pas uniquement vouée aux exploits de Ribéry et Nasri.

Tactiquement on a connu Deschamps plus fin. Pour comprendre qu'on a pas les moyens "collectifs" de faire le jeu, il ne fallait pas attendre ce lendemain de défaite.
Par contre je suis d'accord avec toi, Deschamps à 60% de responsabilités dans la défaite: choix des hommes raté et tactique défaillante.

C'est sur que tout remettre sur le dos de Nasri ou encore Koscielny c'est une lecture superficielle et réductrice.
Nasri a épuisé sa dernière cartouche en Ukraine.
Un apport collectif inexistant, une prestation nuisible a toute l'équipe ( ballon perdu, peu de defense, pas de creation, le neant quoi) et pour couronner le Roi Samir , une attitude une nouvelle fois guignolesque ( sourire marseillaise, pas de concentration, d'envie).
Le talent est la mais cette fois c'est trop.
Ca dégage
P.s : message similaire pour la Benz, Pat et une moindre mesure Abi.
Soulcialist Niveau : Loisir
@ Pascal Pierre

Comment as tu vécu ton vendredi soir avec ton retour en vélo du taf à 22h ?
Nous avons eu une pensée pour toi dans les com' d'après match :-)
Perso j'ai du mal à comprendre l'acharnement sur Nasri sur ce match alors qu'il n'a pas été le plus mauvais loin de là...
Les pires ont été Remy, Debuchy et Abidal.

Nasri est redescendu car il n'avait aucun ballon, c'est toujours le même problème en EDF avec Benzema et lui, ils redescendent trop pour toucher la balle car ils aiment ça. Mais c'est plus facile d'être alimenter en ballon quand derrière toi t'as Modric, Xabi Alonso ou Yaya Touré pour Nasri...

De toute façon vous voulez mettre qui en 10 ? J'ai bien peur que Valbuena ne puisse pas faire grand chose non plus. On joue tout les matchs depuis 2 ans à 10, celui qui est à droite fait quasiment toujours un mauvais match.
Stan Key Lubric Niveau : CFA
Message posté par Tartaruga
@ Stan Key Lubric,

Jeter la pierre à Pogba me parait abusé...

Matuidi à passer plus de temps à protéger le couloir gauche des Bleus qu'Evra,donc fort logiquement,le Juventino s'est retrouvé les 3/4 du temps seul à défendre dans l'axe...

Si certains avaient donné autant que Pogba,le résultat aurait été tout autre...

Sans Pogba,Matuidi et Koscielny,c'est 5 buts que les Bleus auraient encaissés...

Abidal est plus que largué,incompréhensible qu'il soit titulaire...mais bon... la Dèche adore les vieux briscards...

Sinon d'accord avec toi sur un point,ce n'est certainement pas à Ribéry qu'il fallait filer les clés du camion...Ce gars est tactiquement nul,techniquement limité...


Je jette pas la pierre à Pogba, je l'aime bien le petit et il a pas été le plus mauvais du match, loin de là. Par contre, je confirme que si Matuidi a été aligné à ses côtés, c'était pour donner un peu plus de liberté offensive à Pogba, chose dont il n'a pas su profiter.

Donc il m'a déçu, mais pas autant que d'autres, plus âgés, plus expérimentés, et qui ont passé la semaine à dire "croyez-moi on va tout défoncer" et qui n'ont rien fait.

Si on réfléchit à rebours, on se dit que le pb de cette équipe c'est son système, que ce système a été conçu pour mettre Ribéry en valeur, ce qui est une erreur non pas parce que Ribery est mauvais, mais parce qu'il n'est jamais aussi bon que quand il est intégré dans une équipe qui tourne bien avec ou sans lui.
Il faudrait créer une nouvelle émission de télé: ça s'appellerait '60 millions de sélectionneurs' et n'importe qui pourrait venir critiquer les choix tactiques et proposer sa solution (premier inscrit, premier sur le plateau). A la fin, le public vote et Deschamps est obligé d'appliquer la tactique retenue. Tout le monde est gagnant: TF1 fait de l'audimat, Deschamps se lave les mains du résultats et - qui sait - peut-être que l'EDF gagne et rentre instantanément en grâce auprès de la FRRRRANCE du foot.

ALLEZ LES BLEUS-BITES!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
12 64