Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lille OSC

Salomon Kado

En fin de contrat et donc sacrément attractif, Salomon Kalou a choisi de signer à Lille. Preuve des ambitions de son nouveau club ou de son déclin ?

Modififié
Décembre 2006. Salomon Kalou ouvre son compteur but en Premier League et permet à Chelsea de prendre trois points importants dans la course au titre à Wigan. Celui qui est alors considéré comme un espoir mondial court pour célébrer sa réalisation, et il est vite rattrapé par ses coéquipiers. Joe Cole l’alpague et lui dit quelques mots. Il y a fort à parier que ceux-ci n’étaient pas : « Tu te rends pas compte, dans quelques années, on va rejoindre Lille, le club de Tafforeau, Tony Silva et Plestan. » Pourtant, après le prêt la saison dernière de l’international anglais, le buteur ivoirien en fin de contrat quitte Londres pour rejoindre le LOSC. Preuve que le club français a bien grandi, certes. Mais preuve surtout que le joueur s’est quand même un peu perdu en route.

Parce qu’à la base, Kalou, c’est une vraie pépite. En 2005, alors que son frère Bonaventure compte parmi les meilleurs joueurs de la Ligue 1 et passe d’Auxerre au PSG, Hervé Mathoux s’enflamme sur le plateau de L’Équipe du dimanche. Salomon, alors au Feyenoord, lâche du bout des lèvres depuis une zone mixte hollandaise que ça lui plairait de jouer avec son frère à Paris. L’arrivée d’une pointure en Ligue 1 fait rêver tout le monde, sauf peut-être Guy Roux qui enrage de ne pas avoir pu le faire venir à Auxerre deux ans plus tôt. Finalement, Kalou signera l’année suivante pour le Chelsea de Mourinho pour près de 20 millions d’euros. Trop fort. Pour finir de parachever sa hype, il y a une décla de Johan Cruyff. Lorsqu’on lui demande ce qu’il a manqué aux Bataves pour aller plus loin que les huitièmes de finale au Mondial 2006, la légende du football assure : « On n’a pas perdu sur le terrain, mais dans les bureaux, avec notre ministre de l’immigration, Rita Verdonk, qui a refusé de naturaliser Salomon Kalou. » Ah ouais, quand même !

Sur le modèle du come-back de Wiltord de l'OL

Au final, Kalou finira avec 60 buts et 40 passes décisives à Chelsea. Pas de quoi faire pleurer Cristiano Ronaldo ou Messi, car ce total s’étend sur six saisons. Il n’a jamais réussi à dépasser son rôle de joker de luxe. Souvent positionné sur l'aile gauche, pour mieux rentrer et frapper, il n'a jamais enchaîner trois bons matchs d'affilée. Pourtant, Mourinho, Grant, Scolari, Hiddink, Ancelotti ou encore Villas-Boas se sont succédés pour lui botter les fesses. Mais ils se sont tous résignés, se contentant de le faire entrer en cours de match. Parce qu'il est discipliné, il va toujours faire le repli qu'il faut, mettre son tir au but, voire faire une petite accélération fraîcheur. Mais pas deux. Est-ce que Rudi Garcia va réussir à lui faire franchir un cap ?


En même temps, il n’a pas grand-chose à perdre. En fin de contrat, il a signé pour un salaire de 200 000 euros bruts. Presque rien au vu de ce que pourrait faire le joueur en Ligue 1. Capable de jouer sur un côté comme dans l’axe, il pourrait faire autant de bien que Wiltord lorsqu’il avait rejoint Lyon après Arsenal. Son nouveau coach le voit bien à droite de son attaque avec Payet et le jeune Rodelin, alors qu’un ailier type Hamouma est aussi attendu pour que les deux ailes soient doublées. En 10, il y aura Marvin Martin, alors que Túlio de Melo et Nolan Roux se disputeront le poste en pointe. À ce rythme, John Terry va faire le forcing pour rejoindre ce club qui n’en finit plus de monter…

Par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25