Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Salaire au mérite à Kiev

Les mauvaises langues ont toujours tendance à pointer du doigt les bonus touchés par les joueurs professionnels en cas de victoire de leur équipe. A l'inverse, quand est-il lors des tristes soirs de défaite ? En général, rien, aucun malus ne se dessinant à l'horizon des salaires mirobolants touchés par les stars en short et chaussettes hautes.

Pourtant en Ukraine, le Dynamo Kiev a décidé de pousser le raisonnement jusqu'au bout. Depuis plusieurs saisons, le club applique des retenues sur salaire à chaque défaite de ses protégés. Une habitude peu courante, qui a un peu désarçonné l'international nigérian Yusuf Atanda Ayila à son arrivée : « C'est difficile d'être joueur au Dynamo car le club te retire ton salaire en cas de défaite. Au début j'ai protesté mais mes coéquipiers m'ont dit que c'était une chose normale ici. Du coup, les joueurs se battent pour deux choses sur le terrain : gagner et garder l'argent au fond de leurs poches » .

Heureusement pour les joueurs d'Arles-Avignon que cette méthode n'a pas encore été adoptée en France.


TL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible