1. //
  2. // 2e journée
  3. // Gr.G
  4. // Lazio/Saint-Étienne (3-2)

Sainté s'est battu, mais Sainté a perdu

Réduit à 9 contre 11, Saint-Étienne a bien failli arracher un point sur le terrain de la Lazio. Mais les Laziali s'en sortent avec une victoire très bien payée (3-2).

Modififié
4 16

Lazio - ASSE
(3-2)

O. Onazi (22'), W. Hoedt (49'), L. Biglia (80') pour Lazio Rome , M. Bayal Sall (6'), Monnet-Paquet (86') pour Saint-Étienne.


De héros à zéro. Voici sans doute le sentiment que gardera Bayal Sall de son déplacement au stadio Olimpico. Héros, d'abord, car le puissant défenseur sénégalais ouvre rapidement le score pour les Verts. Mais le retour des vestiaires est à l'exact opposé. Sall découpe dans un premier temps grossièrement Milinković-Savić et écope d'un carton jaune plus que logique. Sur le coup franc qui suit, le malchanceux Bayal se prend Ruffier sur le buffet. Sans doute loin d'être agréable. Pis, le ballon échoue sur Hoedt qui n'a plus qu'à reprendre au fond des filets. La Lazio, déjà en supériorité numérique, prend l'avantage. Bayal couronnera sa prestation par un deuxième jaune, synonyme de rouge. La deuxième expulsion dans cette rencontre pour les Verts, après le rouge direct reçu par Beric en première période. Courageux, presque héroïques, les hommes de Galtier se battront en infériorité numérique jusqu'au bout, mais finiront par s'incliner 3-2. Frustrant.

Bayall Sal appelle, Onazi répond


Cinq minutes d'observation et Saint-Étienne se procure déjà un premier corner. Un corner pas franchement bien tiré par Romain Hamouma, mais paradoxalement gagnant. Bayal Sall profitant de la passivité de la défense laziale pour ouvrir le score du ventre (0-1). Touchée dans son orgueil, la Lazio réagit immédiatement. Mais Ruffier est autrement plus solide que Berisha. Le portier stéphanois réalise un arrêt extraordinaire sur un coup de tête de Wesley Hoedt. Avertissement sans frais pour les Verts qui s'en remettent à nouveau à un corner d'Hamouma pour se montrer dangereux. Celui-ci est mieux tiré, mais Nolan Roux ne trouve que le haut de la barre. Dans la foulée, Hamouma - encore lui - est à l'honneur, mais il glisse et manque de trancher la tête de Berisha, sorti à se rencontre.

Dommage pour Sainté. Car à peine cinq minutes plus tard, Felipe Anderson fait voir du pays à Polomat. Surtout, Onazi envoie une jolie demi-volée pour récompenser le bon travail du Brésilien (1-1). Tout est à refaire. Et la tâche se complique d'autant plus pour Saint-Étienne que Beric est exclu, très sévèrement. Mauricio a certes le nez en sang, mais le coup de coude de l'attaquant slovène ne semble pas franchement volontaire. Soit. L'intenable Hamouma a encore une opportunité, mais glisse à nouveau, au contact de Hoedt. Une énorme occasion vendangée par Mauri plus tard, M. Özkahya renvoie les 21 acteurs encore présents aux vestiaires.

Sainté met le feu à 9 contre 11


Sans doute le nez cassé, Mauricio cède sa place pour la seconde mi-temps à Gentiletti. Mais c'est bien Bayal Sall qui est le plus malheureux, et qui permet involontairement à la Lazio de prendre les devants, grâce à Hoedt (2-1). Un but presque trop rapide, surtout pour le spectacle. Car les Laziali se contentent logiquement de gérer leur avantage au score quand Saint-Étienne a bien du mal à approcher la cage de Berisha en infériorité numérique. Résultat, le bal de changements débute dès l'heure de jeu. Galtier lance Diomandé et Bahebeck à la place de Corgnet et Hamouma. Pioli sort un Mauri, très peu à son aise en position de faux neuf pour Matri.

Poussé par son public venu garnir en nombre un Olimpico à l'inverse bien vide, Saint-Étienne refuse de s'avouer vaincu. Mais malgré la bonne volonté de Bahebeck qui met même à contribution Berisha, Sainté ne parvient pas à revenir. Puis se retrouve à neuf, après une nouvelle faute grossière de Bayal Sall sur Felipe Anderson. Évidemment, à 11 contre 9, c'est plus facile pour la Lazio, et Biglia y va de son but sur une frappe déviée (3-1). Mais Sainté ne se démonte, et Monnet Paquet - à peine entré en jeu - réussit l'exploit de marquer d'un sublime lob sur un Berisha encore aux fraises (3-2). Incroyable. Pajot a même l'occasion d'égaliser, mais sa tête passe à côté. On en restera là, après de beaux arrêts de Ruffier devant Matri et Basta. La Lazio s'en sort bien, Sainté méritait sans doute mieux...

Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 1
Bravo les gars. Sainté quand ça envoie ça fait plaisir
Globalement, on est vraiment pas vernis dans cette compet. Déjà contre Rosenborg on est selon moi pas récompensé par le nul mais ce soir c'est encore plus dur vu le scénario. Le rouge sur Beric est navrant puis entre contres défavorables et cafouillages, les 3 buts encaissés sont évitables.

Ce qui me rassure c'est que j'ai trouvé la Lazio très très moyenne et que ça pourrait bien le faire à Sainté.

Bravo aux 1500 qui ont donné de la voix et ambiancé le stade comme un vulgaire Louis II.
Gros match des verts en infériorité numérique quasiment tout le match, fier des joueurs, même à 9 contre 11 on avait plus de situations qu'eux mais franchement, comment l'arbitre peut sortir le rouge sur Beric alors que c'est limite le défenseur de la lazio qui vient mettre un coup de tête sur son bras... On est vraiment pas en réussite avec l'arbitrage dans cette compétition, entre le but hors jeu de rosenborg il y a deux semaines, le vol contre Qarabag l'année passée et là, ça commence à faire
On est quand même déjà en très mauvaise posture!En plus avec 2 joueurs expulsés dont Beric pour peut-être 2 matchs!Je serais vraiment dégouter si on sort pas des poules car on a les moyens et en plus cette année on prône un jeu offensif mais bon c'est mal barré!
Message posté par the wire
On est quand même déjà en très mauvaise posture!En plus avec 2 joueurs expulsés dont Beric pour peut-être 2 matchs!Je serais vraiment dégouter si on sort pas des poules car on a les moyens et en plus cette année on prône un jeu offensif mais bon c'est mal barré!


Je ne sais pas, ça reste ouvert selon moi. La Lazio n'a pas montré grand chose, Dnipro sera au dessus à l'expérience à mon avis même si l'an dernier je n'avais pas senti un écart immense avec nous. Et Rosenborg n'est pas minable non plus donc ça donne un groupe plutôt homogène.

Je n'ai pas l'impression que les italiens prennent cette compet très à coeur et ils peuvent largement se faire accrocher. Donc en gagnant impérativement à Rosenborg et en grappillant contre Dnipro, la qualif pourrait bien se jouer au 6e match avec une finale à GG contre la Lazio.

D'autant qu'en cas d'égalité, nos 2 buts à l'extérieur pourraient peser puisque que c'est le goal average particulier qui prime. Alors c'est mal barré mais loin d'être foutu.
Jeu direct Niveau : CFA
Plutôt fier d'une chose, c'est que les Verts montrent un autre visage que celui de l'année dernière, qui nous avait valu tant de quolibets. (en partie mérités)
D'accord avec Vert et Blanc, c'est mal barré mais pas grillé. Un bon match de folie dans le Chaudron contre les laziali, ça pourrait le faire.
Le plus embêtant c'est la victoire du Dnipro et les suspensions qui s'annoncent à 2 postes clés.
La Lazio a jouée en marchant contre une opposition somme toute moyenne.
kingarturo32 Niveau : Loisir
[citer id="1903893" auteur="Torone"]La Lazio a jouée en marchant contre une opposition somme toute moyenne. [/citer)

lotito ce hasa s'en balance complet de l'europa
Jemincruste1 Niveau : CFA
Le niveau dégueulasse de cette équipe laziale... Positionné en 9, Mauri a livré une prestation intersidérale, entre hors-jeux incessants et niveau technique digne du district de la Moselle.

Quel malheur que l'on ait pas joué toute la rencontre à 11 vs 11.

Ca devient vraiment lassant de jamais voir un match se finir normalement, avec toutes les équipes au complet. Sérieusement, la sélection des arbitres à l'Euro 2016 se fait sur la base du nombre de rouges donnés ?

Sinon, capitaine Perrin meilleur joueur sur le terrain avec Anderson, mais Deschamps préfère cette brêle de Mangala, ou de Sakho c'est pareil.

Polomat devrait s'installer à gauche, il a toutes les qualités pour.

Par contre, je trouve que Lemoine n'est pas très bien cette année, et vu que sa doublette est beaucoup plus faible que lui (que ce soit Diomandé, Clément ou Pajot), ce serait bien qu'il arrive enfin à retrouver son niveau.

Devant, difficile de juger la prestation des joueurs dans ce contexte. En l'absence de Beric, c'est Hamouma que je ferais jouer en 9, à la manière de Gradel l'année dernière. Parce que Roux, il sait pas faire en fait.

Sinon, que dire à propos des supporters stéphanois sinon qu'il ont donné une dimension européenne à l'Olimpico pour un soir.

La Lazio ne joue jamais devant plus de 30 000 personnes (hors derby et Juve), je crois qu'ils devraient vraiment songer à investir dans la construction d'un stade.
A 12 contre 9, le football est un peu plus évident, même quand on a une équipe de pieds carrés comme la Lazio.
Toujours amusant de voir certains, souvent sous le coup de la déception, qui déterminent sur un seul match la valeur d'un adversaire qu'ils ne voient pratiquement jamais jouer.
Les verts couchés. En face ça ne jouait pas.

Au lieu de se plaindre de l'arbitre, faudrait voir que la Lazio a pris ce match avec autant d'importance que Frosinone...
Mais les lapins ont dû y croire.

Comme dimanche.
pouridjorkaeff Niveau : District
Un synthé qui procure des émotions fortes, comme Jean-Michel Jarre quand il allait au Japon...
Jemincruste1 Niveau : CFA
Message posté par europa
Toujours amusant de voir certains, souvent sous le coup de la déception, qui déterminent sur un seul match la valeur d'un adversaire qu'ils ne voient pratiquement jamais jouer.


Tu es sérieux ou tu veux nous faire croire que la Lazio est une équipe forte ?

C'est extrêmement fade. Ça a commencé à l'être dès aout et leur piteuse élimination face au Bayer en barrages. Avec en point d'orgue leur joli 0-4 face au Chievo.

Donc oui, c'est d'autant plus décevant de ne pas avoir pu se mesurer à eux à 11, de plus dans un stade même pas digne de la L2.

Et ça se veut grand club.

@Noh4an, resservez nous un plat de quenelles sauce girondine, ou valencienne peu importe. On en raffole.
Non, ce qui est amusant, c'est de se plaindre de l'arbitrage.

Personne n'a obligé Beric à donner un coup de coude, et Sall d'être un bourrin sans cervelle.
Barney_Stinson Niveau : CFA2
Quand j'vois les commentaires des supporters lyonnais, ça m'étonne pas de me faire conspuer quand j'dis que j'en suis un...

Vous êtes vraiment des tocards les mecs, aucune analyse constructive, toujours dans le troll primaire. Si encore le troll était fondé comme les parisiens sur les marseillais ... mais même pas.

On fait pitié en ce moment donc la ramenez pas trop bande de guignols.

Sinon bravo aux cousins, vous vous êtes battus, ça change de l'année dernière. Pas aidés par l'arbitrage quoi ... mais c'est pas cuit pour vous, faut continuer !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 16