1. //
  2. // 6e journée
  3. // Lens/Saint-Étienne (0-1)

Sainté rejoint l'OM

Opposée à un très bon Lens en 1re période, l'ASSE s'est finalement imposée sur la pelouse du stade de la Licorne. De quoi partager le trône de leader et mettre la pression sur le PSG.

Modififié
4 16

Lens - ASSE
(0-1)

F. Lemoine (81') pour Saint-Étienne.


Fatigués de leur escapade européenne en… Azerbaïdjan jeudi dernier, les Verts se devaient de valider leur bon début de parcours en Ligue 1 dans ce stade de la Licorne, hébergeur forcé de Lensois toujours orphelins de Bollaert. Mission accomplie pour Christophe Galtier. Vainqueurs de Lens (1-0), ses soldats partagent désormais le trône de leader avec l'OM.

Lens tout feu tout flamme


À l'arrivée des deux équipes sur la pelouse, les groupes de supporters des deux équipes font du bruit dans un stade de la Licorne plein, et laissent présager d'une rencontre pleine d'ambiance et de rebondissements, animée par les chants. La campagne européenne des Stéphanois fait son effet et Jérémy Clement ainsi que Kévin Monnet-Paquet sont laissés sur le banc, tandis que Yohan Mollo est titularisé pour la première fois cette saison. Turnover donc, mais pas de quoi changer de tactique pour les deux coachs, qui s'appuient cette année sur leur force collective. Deux collectifs solidaires et motivés qui font tourner la gonfle dans les dix premières minutes, cherchant chacun leur tour à maîtriser l'objet et prendre la mesure de l'adversaire. Jusqu'au lancement des hostilités par Lens et Touzghar. Parti à la limite du hors-jeu, l'attaquant Sang et Or efface Ruffier pour s'ouvrir le but, mais voit finalement sa frappe contrée de justesse par Florentin Pogba (10e). Une première occasion qui fait peur aux Verts et semble lancer les Lensois, qui jouent sans complexe, et avec du rythme, à l'image d'un très bon Chavarría. Dominateurs, les hommes d'Antoine Kombouaré obligent Stéphane Ruffier à intervenir par deux fois sur les inspirations de Coulibaly (15e) et de Ball (25e) sur un bel enroulé. Mais l'orage finit par passer, et Sainté reprend son jeu et du poil de la bête. Les Verts utilisent bien la largeur du terrain et obligent les Lensois à faire des fautes. Comme à la 33e minute. Gradel, sur coup franc, dépose le cuir sur le crâne d'Erding, qui est à deux cheveux de faire mouche sur sa première occasion, la première de son équipe. Mais Rudy Riou claque la balle comme un jeunot et sauve les siens. La suite et fin de la première période est une succession de coups de pied arrêtés qui, eux, ne donnent rien. Finalement, les collègues de Mevlüt sont à la possession, mais le rythme de la rencontre baisse dangereusement et les joueurs retournent aux vestiaires sur un doux air de Fort-Boyard.

L'entrée folle de Ricky van Wolfswinkel


À la reprise, Lens n'abandonne pas et veut à tout prix marquer en premier, et jouer sur le manque de fraîcheur de leurs adversaires. Mais la gueulante certaine de Galtier à la pause fait son effet, puisque les Verts sont nettement plus tranchants qu'en première période. Bien installé dans la moitié de terrain adverse, Saint-Étienne finit par s'approcher de la cage dorée. Emmenés par un Gradel chaud comme la braise, les Stéphanois conservent le ballon jusqu'à ce que Tabanou en hérite. L'ancien Toulousain ne demande pas son reste et balance une praline à l'entrée de la surface qui termine sa course sur le poteau gauche d'un Rudy Riou heureux comme un pape (59e). Mais la fatigue commence réellement à se faire sentir dans les travées d'une Licorne toute en musique et Galtier décide de changer ses cartouches pour redonner du pep's à la team verte. Ainsi, Erding et Mollo sont remplacés respectivement par Ricky van Wolfswinkel et Kévin Monnet-Paquet. Deux changements qui donnent des envies à Kombouaré, qui fait la même chose en remplaçant Yoann Touzghar par Deme N'Diaye. Le Sénégalais entre sur la pelouse motivé et adresse directement un centre parfait en direction de Chavarría, obligeant Tabanou à se muer en sauveur (75e). Mais Lens n'est plus dans le coup et les Verts en profitent, grâce à Fabien Lemoine. Au terme d'une merveille d'action collective en une touche de balle, orchestrée par Cohade, le Hollandais Ricky van Wolfswinkel, auteur d'une entrée en jeu tonitruante, joue en finesse pour Lemoine qui n'a plus qu'à finir dans le but vide pour ouvrir le score (81e). En tête au tableau d'affichage, les hommes de Galtier tentent alors de tuer le match par l'intermédiaire de Gradel, en feu en cette fin de partie (87e ; 89e). Kombouaré joue ensuite son va-tout en faisant entrer El Jad et Gbamin pour avoir une chance de revenir au score. Mais rien n'y fera. Lens a laissé passer sa chance et Saint-Étienne s'impose. Tout en réalisme.

Résultats et classement de L1

Par Maxime Nadjarian
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

L'OM de Baup il y a deux ans a fixé un précédent: chatte+ défense de fer + victoires sur la plus petite des marges avec des buts improbables sur le seul tir cadré du match (ou un csc). La recette ultime!
Lille l'a utilisée l'an dernier avec un Enyama en feu, et essaie de remettre le couvert cette année. Saint-Etienne, Bordeaux, c'est le mot d'ordre: luck, luck, luck.
Message posté par popeye
L'OM de Baup il y a deux ans a fixé un précédent: chatte+ défense de fer + victoires sur la plus petite des marges avec des buts improbables sur le seul tir cadré du match (ou un csc). La recette ultime!
Lille l'a utilisée l'an dernier avec un Enyama en feu, et essaie de remettre le couvert cette année. Saint-Etienne, Bordeaux, c'est le mot d'ordre: luck, luck, luck.


je te trouves plutôt sévère, le match est certes un peu poussif de la part des verts mais le but est loin d'être "improbable, chanceux", c'est un bel enchainement, une belle conclusion également. Après une reprise de la coupe d'Europe cette semaine, l'ASSE gère très bien son début de saison.
chewbie42 Niveau : CFA2
Saint-Etienne fait clairement un mauvais début de championnat dans le jeu. Mais ses victoires sont loin d'être imméritées. Et je pense que la qualité de jeu va s'améliorer au fil des matchs.

De plus, le Sainté des deux dernières saisons jouait vraiment très bien au ballon. Les juger de la sorte me parait un peu prématuré et surtout très injuste.

Bref, très content de la victoire et des trois points. En attendant des jours meilleurs dans la manière.

PS : le but n'est en rien chateux, il est très beau et bien construit.
Je pensais au match contre Caen, et Lens mérite plus de gagner aujourd'hui mais bon.
On est d'une indulgence incroyable vis-à-vis de cette équipe de Saint-Étienne.
Quoi qu'il en soit il faudra absolument élever le niveau de jeu pour exister à long terme dans les 4 premiers de L1 et pour espérer passer les poules de coupe d'Europe. Sur ce point c'est clair que c'est un peu décevant pour le moment
@popeye : y a t-il du foot qui trouve grâce à tes yeux ? Vraie question, hein, parce que je te vois multiplier les critiques sur l'Angleterre ("championnat de merde") ou là, la ligue 1. Pas que je sois pas d'accord sur cette dernière, mais est-ce que ça t'arrive de prendre du plaisir devant du football ? Si oui, lequel ?
En gros, tant que Paris ne joue pas à son vrai niveau, l'OM peut planter trois buts à toutes les équipes de l1 tranquille.
Message posté par popeye
L'OM de Baup il y a deux ans a fixé un précédent: chatte+ défense de fer + victoires sur la plus petite des marges avec des buts improbables sur le seul tir cadré du match (ou un csc). La recette ultime!
Lille l'a utilisée l'an dernier avec un Enyama en feu, et essaie de remettre le couvert cette année. Saint-Etienne, Bordeaux, c'est le mot d'ordre: luck, luck, luck.


Encore une fois tu exagères.

Prends un Rennie pour les aigreurs frérot. Bordeaux a des intentions, certes c'est encore instable et nous avons eu une sacrée réussite depuis le début de saison mais sur l'ensemble des matchs joués, c'est quasiment 60% de possession et plus de centres/tirs/dribbles/passes que l'adversaire.
Message posté par popeye
L'OM de Baup il y a deux ans a fixé un précédent: chatte+ défense de fer + victoires sur la plus petite des marges avec des buts improbables sur le seul tir cadré du match (ou un csc). La recette ultime!
Lille l'a utilisée l'an dernier avec un Enyama en feu, et essaie de remettre le couvert cette année. Saint-Etienne, Bordeaux, c'est le mot d'ordre: luck, luck, luck.


Encore une fois tu exagères.

Prends un Rennie pour les aigreurs frérot. Bordeaux a des intentions, certes c'est encore instable et nous avons eu une sacrée réussite depuis le début de saison mais sur l'ensemble des matchs joués, c'est quasiment 60% de possession et plus de centres/tirs/dribbles/passes que l'adversaire.
Le titre est faux, il aurait fallu dire : St-Etienne rejoint l'OM et Bordeaux
3 choses :

- J'ai mal à mon goal average.
- Mais tant que ça gagne...
- J'aime Lens, j'aime son public, mais Fort Boyard pendant 90 min, c'est non.
Message posté par popeye
Je pensais au match contre Caen, et Lens mérite plus de gagner aujourd'hui mais bon.
On est d'une indulgence incroyable vis-à-vis de cette équipe de Saint-Étienne.


Lens mérite de gagner, c'est vite dit. Après 30min, oui. Sur 90min beaucoup moins. Deux grosses ocas partout (Touzghar/Baal vs Tabanou/Lemoine), on marque.

Plutôt que le hasard j'évoquerais le réalisme et le fait qu'un goal fasse parti d'une équipe. Ruffier plus nos défenseurs centraux sont bons, ça ne va pas plus loin. Excepté le naufrage total à Paris on ne prend que très peu de buts.

Pour le jeu, je suis carrément d'accord, c'est moyen. Mais on commence toujours nos saisons avec une qualité moyenne, il faut que le collectif se mette en place, surtout avec les nombreuses rotations cette année. Hamouma et Corgnet ont pas mal de pépins, Van Wolfswinkel pas encore prêt physiquement, première titularisation Mollo, il faut le temps que ça se mette en place.

En attendant je me dis qu'on a 13 points en ne pouvant que progresser dans le jeu donc bon, plutôt positif. La dernière fois qu'on avait autant de points après 6 journées c'était en 2010, en total sur-régime avec un Payet en feu, je pense que ça montre qu'on a passé un petit cap.
Aldo Raine Niveau : CFA2
Message posté par Vert&Blanc
3 choses :

- J'ai mal à mon goal average.
- Mais tant que ça gagne...
- J'aime Lens, j'aime son public, mais Fort Boyard pendant 90 min, c'est non.


Fort Boyard pendant 90 minutes ? Les 30 premières minutes, on mérite d'en mettre un ou deux tellement vous êtes à coté; après on a pas votre profondeur de banc et on parvient pas à renouveler notre jeu. Je te sens de mauvaise foi devant le jeu décevant de ton équipe en ce début de saison.
Message posté par Aldo Raine


Fort Boyard pendant 90 minutes ? Les 30 premières minutes, on mérite d'en mettre un ou deux tellement vous êtes à coté; après on a pas votre profondeur de banc et on parvient pas à renouveler notre jeu. Je te sens de mauvaise foi devant le jeu décevant de ton équipe en ce début de saison.


Heu.. non, le jeu des verts me déçoit aussi, je n'ai pas dit le contraire. J'ai juste dit qu'on avait 3 bons pompiers derrière pour faire des miracles dans nos temps faibles. C'est surement ce qui a transformé quelques matchs moyens en victoire sur ce début de saison.

Notre profondeur de banc nous sert à palier les blessures et la fatigue engendrée par la répétition des matchs. Je rappelle qu'on était aux portes de l'Asie jeudi soir. Le banc fait partie d'une équipe, Monnet-Paquet et Ricky nous ont permis de faire mal sur la fin du match, tant mieux pour nous. J'ai l'impression que tu crie à l'injustice parce que vous avez un effectif moins complet, je ne comprend pas trop ta critique..

PS : L'hymne de Fort Boyard a retenti et capté mon attention à intervalles réguliers pendant les 90min. Et pour être honnête, ça m'a plus fait sourire qu'agacé.
Aldo Raine Niveau : CFA2
Mea Culpa, je t'ai mal compris. Complètement à côté de la plaque sur ce coup-là. Je pensais que tu utilisais l'expression "Fort Boyard" dans le but de dire que l'on avait mis le bus pendant 90 min.

Bon sinon, pour me faire pardonner de cette agressivité gratuite, je souhaite à ton club les sommets pour cette année. Et vive l'amitié stéphano-lensoise (lenso-stéphanois, c'est moche sinon j'aurais mis Lens premier, faut pas déconner).
Message posté par Aldo Raine
Mea Culpa, je t'ai mal compris. Complètement à côté de la plaque sur ce coup-là. Je pensais que tu utilisais l'expression "Fort Boyard" dans le but de dire que l'on avait mis le bus pendant 90 min.

Bon sinon, pour me faire pardonner de cette agressivité gratuite, je souhaite à ton club les sommets pour cette année. Et vive l'amitié stéphano-lensoise (lenso-stéphanois, c'est moche sinon j'aurais mis Lens premier, faut pas déconner).


OK^^

Puisqu'on s'envoie des fleurs, j'suis ben content de vous revoir en L1. Comme pour Nantes l'an dernier. On n'a pas pu vous ramener un chèque d'Azerbaidjan mais j'espère que ça tiendra pour vous. ;)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Monaco se relance
4 16