1. //
  2. // Groupe F
  3. //
  4. // Saint-Étienne/Inter Milan (1-1)

Sainté fidèle à ses habitudes

Une mi-temps chacun. La première aura été celle de l'Inter, par l'intermédiaire du rythme de Kuzmanović, les mouvements de Palacio et les débordements de Dodô. Et la seconde aura été celle des Verts : la puissance de Sall et l'audace de Romain Hamouma. Entre défense à trois et changements coordonnés, Galtier et Mazzarri auront joué à cache-cache.

Modififié
2 16

ASSE - Inter Milan
(1-1)

M. Bayal (50') pour Saint-Étienne , Dodô (32') pour Inter Milan.


Toujours pas de victoire, toujours pas de défaite. Pour Saint-Étienne, les matchs dans cette Ligue Europa se suivent et se ressemblent. Quatrième rencontre, quatrième nul. Seul changement : ce coup-ci, Sainté a marqué un but. Hourra ! Un but sur coup de pied arrêté, certes, mais un but quand même. Un but important, surtout, puisqu'il permet aux Verts de glaner un point face à une Inter qui avait ouvert le score en première période par Dodô. Résultat des courses ? L'Inter de Mazzarri a une jambe et demie en seizièmes de finale (huit points au compteur), tandis que Saint-Étienne se retrouve à égalité avec les deux autres équipes du groupe, le Dnipro Dnipropetrovsk et Qarabağ. Pour se qualifier, il faudra au moins gagner un des deux derniers matchs. Ou bien faire un perfect de matchs nuls, ce qui serait une vraie folie.

Kuzmanović dicte, Palacio court, Dodô crée


L'Inter aborde ce match en tant que leader du groupe, avec 7 points. Du coup, entre deux journées de Serie A, Mazzarri fait reposer Handanović, Ranocchia, Hernanes et Icardi, et met en scène l'attaquant italien Federico Bonazzoli, né en 1997... Tactiquement, c'est toujours du 3-5-2. Côté Verts, Christophe Galtier répond avec une défense à trois, pour limiter l'effet du positionnement haut des latéraux italiens. Un trio Perrin-Sall-Pogba, la paire Lemoine-Clément dans l'axe, Tabanou et Théophile-Catherine sur les côtés et le trio Hamouma-Gradel-Erding devant. Mais c'est bien l'Inter qui prend le meilleur départ. Un corner et un coup de pied arrêté dès les deux premières minutes, et une première situation dangereuse à la 6e. Le rythme est relativement lent, Kovačić manque ses quatre premiers contrôles, mais le Chaudron se montre digne d'une belle soirée européenne. Première folie du match : Ruffier qui prend le ballon avec les mains sur une passe de Bayal Sall. Du coup, coup franc indirect, qui ne donne rien.

Après un premier quart d'heure de souffrance, Saint-Étienne parvient à faire ressortir le ballon via son côté droit. Sous l'impulsion d'un Théophile-Catherine puissant et appliqué, les Verts commencent par lancer Erding et Hamouma, systématiquement pris à deux, puis opèrent par centres. À la 25e, c'est au tour de l'Inter de ne plus sortir de sa moitié de terrain. Mais à part un bon débordement de Hamouma, Saint-Étienne ne déséquilibre pas le bloc intériste. Après les deux temps forts, le match reprend un rythme calme, celui de Kuzmanović principalement, jusqu'au but de Dodô qui, à la 33e minute, reprend au deuxième poteau d'une frappe du gauche qui vient frapper le poteau avant de finir au fond des filets. 1-0. Du coup, les dix dernières minutes de la première mi-temps proposent un match de tennis sur le côté droit des Verts : l'impulsion de Theophile-Catherine et Hamouma face à l'activité du duo Dodô-Kovačić.

Galtier et Mazzarri se répondent coup pour coup


Le retour de la mi-temps ne donne pas d'enseignement, à part les grandes difficultés de Vidić balle aux pieds. Sur une action qui part de l'une de ses pertes de balle, Gradel se retrouve avec le ballon à l'entrée de la surface, feinte Juan Jesus et obtient un corner sur une frappe contrée. Sur le corner qui suit, le ballon vient mourir au point de penalty, et Bayal Sall envoie un coup de canon sous la barre de Carrizo. Enfin un but européen ! 1-1. À la 54e, Erding gagne deux duels consécutifs face à Vidić et Andreolli, et permet à Hamouma de venir défier toute l'arrière-garde interista, armé de ses seuls passements de jambe. Cela ne donne rien, mis à part un vrai moment de football. Après tout, l'Europe sourit aux audacieux. Un principe que Galtier et Mazzarri persistent à ignorer : deux minutes plus tard, le milieu ivoirien Ismael Diomandé vient remplacer Erding, et Obi prend la place de Bonazzoli, actif mais léger face aux trois centraux des locaux. Les deux formations ont retiré un attaquant pour rajouter un milieu, et le match se ferme.

Il faut attendre le dernier quart d'heure pour que les choses s'activent à nouveau. Saint-Étienne accélère et les situations dangereuses se succèdent autour de la surface italienne. Suite à une faute sur Kovačić, Juan Jesus en profite pour chauffer Gradel et arrêter le temps fort des verts. Mazzarri fait enfin entrer Osvaldo pour un Kovačić usé, mais l'Italo-Argentin n'aura qu'un ballon à exploiter… Saint-Étienne aura eu raison d'insister sur les côtés, et Kuzmanović aura progressivement perdu son emprise sur le milieu. En fin de match, c'est bien les Verts qui continuent à pousser. À la 85e, à la suite d'un superbe crochet sur Juan Jesus, le nouvel entrant Van Wolfswinkel est à deux doigts d'offrir la victoire aux siens, mais Carrizo s'interpose. Au printemps dernier, alors que Mazzarri était très critiqué pour son manque de prise de risques, l'idole interista Nicola Berti avait lancé une bombe dans la Gazzetta dello Sport : « Pour moi, Christophe Galtier pourrait être le Rudi Garcia de l'Inter » . Pas sûr que cette double confrontation ait convaincu l'Italie.

Par Markus Kaufmann
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ibracadbra10 Niveau : Loisir
mais que la france mettent des quotas, c'est pas possible d'avoir une équipe de france 95% africaines.

Les français sont fier de s'identifier à des joueurs d'un autre continent et qui profite de la visibilité de la france?

pauvre de vous, le pire c'est qu'ils disent "on" quand ils gagnent (le peu de français qu'il reste en france ahah)
le raciste de base : pas très éduqué, que des lieux communs, retourne au PMU.. Pseudo Ibracadbra10, encore mieux...
tireur.de.corneur Niveau : Loisir
Il paraît que Caïazzo a réservé un bus pour porter en triomphe Bayal Sall! 30 ans qu'ils attendaient de marquer un but en coupe d'Europe!
tireur.de.corneur Niveau : Loisir
Message posté par Damsaon
le raciste de base : pas très éduqué, que des lieux communs, retourne au PMU.. Pseudo Ibracadbra10, encore mieux...


Réponds lui pas, clairement le mec est juste un gros con. On lui colle des -1 jusqu'à qu'enfin ses comm de merde s'affichent plus!
Est-ce qu'on a déjà vu une équipe se qualifier avec 6 matchs nuls?
Fée Indouno Niveau : DHR
Message posté par tireur.de.corneur
Il paraît que Caïazzo a réservé un bus pour porter en triomphe Bayal Sall! 30 ans qu'ils attendaient de marquer un but en coupe d'Europe!


Aime des aires...
Note : 1
Message posté par José
Est-ce qu'on a déjà vu une équipe se qualifier avec 6 matchs nuls?


Non, mais pour que ça arrive Sainté aura besoin d'un petit coup de pouce de l'Inter...en fait faut juste que l'Inter joue les coup à fond et se fasse pas surprendre par les deux autres.
Message posté par DarkPass'


Non, mais pour que ça arrive Sainté aura besoin d'un petit coup de pouce de l'Inter...en fait faut juste que l'Inter joue les coup à fond et se fasse pas surprendre par les deux autres.


Pour l'instant on est seconds au GA. Donc si l'Inter ne perd pas, deux nuls suffiront effectivement. Sainté en marche vers l'histoire!

Tout n'a pas été parfait mais j'ai beaucoup aimé la dernière demie-heure avec de belles intentions. Comme quoi, on peut être plus dangereux en enlevant un attaquant pour un milieu. L'équipe était moins coupée en deux et ça a permis à Lemoine de se libérer offensivement. Encore le taulier ce soir. Mention pour Pogba aussi qui n'en finit plus de me surprendre.

Au final, on est plus proches de le gagner que de le perdre ce match.

Maintenant, victoire impérative contre Qarabag à la maison et ça devrait le faire. C'est que je le sens pas super le déplacement en Ukraine à la mi-décembre. Faudrait pas que ce soit le match couperet.
Ailier Gauche Niveau : DHR
Message posté par Vert&Blanc

Pour l'instant on est seconds au GA. Donc si l'Inter ne perd pas, deux nuls suffiront effectivement. Sainté en marche vers l'histoire!


C'est la confrontation particulière qui prime sur le GA. Donc, si les 3 équipes finissent avec le même nombre de points, c'est Saint-Etienne qui trinque (cf.classement actuel).
Ric Hochet Niveau : DHR
D'accord pour Pogba, il m'a vraiment impressionné ! Solide au marquage et au duel, et presque intéressant à la relance, quelques conneries quand même pour garder une marge de progression, habile !

Pas du tout compris Galthié, jouer à 3 (et donc 5) derrière permet de jouer avec deux pointes, comme Mazzari donc. Lui sort une défense à 3 mais à 2 ailiers et 1 pointe (soit 3 joueurs consommés), forcément un milieu en sous nombre et Lemoine/clément ont pris le bouillon en 1MT, souvent face à 4 ou 5 interista dans le c?ur du jeu.

Premier frisson Ricky sinon, il y a de l'espoir !
luxe, calme et volupté Niveau : National
Message posté par José
Est-ce qu'on a déjà vu une équipe se qualifier avec 6 matchs nuls?


Déjà, il est probable que jamais une équipe n'a fait 6 matchs nuls en poule (j'ai pas vérifié, j'ai du taf).
Et avec 6 points, faudrait des concurrents complaisants.
luxe, calme et volupté Niveau : National
Message posté par Ailier Gauche


C'est la confrontation particulière qui prime sur le GA. Donc, si les 3 équipes finissent avec le même nombre de points, c'est Saint-Etienne qui trinque (cf.classement actuel).


A trois, ils retirent les points obtenus avec le premier, non ? Ce qui pourrait expliquer qu'en leur retirant 2 points, Sainté soit dernier.
Message posté par luxe, calme et volupté


Déjà, il est probable que jamais une équipe n'a fait 6 matchs nuls en poule (j'ai pas vérifié, j'ai du taf).
Et avec 6 points, faudrait des concurrents complaisants.


La Juve de 2010/2011 je crois(juste avant l'arrivée de Conte il me semble) avait fait 6 matchs nuls en phase de poule de l'Europe League et n'avait pas réussi à se qualifier.
Message posté par Ailier Gauche


C'est la confrontation particulière qui prime sur le GA. Donc, si les 3 équipes finissent avec le même nombre de points, c'est Saint-Etienne qui trinque (cf.classement actuel).


Je viens d'aller voir le règlement et tu as raison apparemment. En gros on fait comme si les matchs contre l'Inter n'existaient pas.

Mais pourtant sur le site de l'UEFA, on est classés 2e...
Message posté par Ric Hochet
D'accord pour Pogba, il m'a vraiment impressionné ! Solide au marquage et au duel, et presque intéressant à la relance, quelques conneries quand même pour garder une marge de progression, habile !

Pas du tout compris Galthié, jouer à 3 (et donc 5) derrière permet de jouer avec deux pointes, comme Mazzari donc. Lui sort une défense à 3 mais à 2 ailiers et 1 pointe (soit 3 joueurs consommés), forcément un milieu en sous nombre et Lemoine/clément ont pris le bouillon en 1MT, souvent face à 4 ou 5 interista dans le c?ur du jeu.

Premier frisson Ricky sinon, il y a de l'espoir !


Je pense que Galtier voulait mettre un milieu plus offensif que Diomande pour améliorer la transition par rapport à l'aller. Le problème c'est que Cohade, Corgnet et Saint-Maximin qui sont nos MO axiaux étaient tous trois blessés. Avec un des ces trois là, il aurait peut-être mit Erding/Ricky, association que j'ai hâte de voir un des ces quatre, les deux pouvant se libérer des espaces mutuellement par leurs appels.

Il a donc mis Hamouma qui a déjà joué derrière l'attaquant chez nous. Gradel peut jouer attaquant, quand on l'a recruté il venait de faire une saison à 18 buts à Leeds. Je trouve ça con qu'on ne le place pas plus souvent dans la surface d'ailleurs, une question de gabarit encore ça. Bref, je pense que Galtier a fait le choix Gradel car sachant le style d'Hamouma qui allait partir percuter, il voulait un attaquant capable de compenser.

Au final ça a merdé car l'équipe était coupée en deux et donc il a ressorti le même milieu qu'à l'aller (critiqué car choix défensif etc) et on a été meilleurs.

C'est comme ça que j'analyse l'histoire en tout cas.
Message posté par luxe, calme et volupté


Déjà, il est probable que jamais une équipe n'a fait 6 matchs nuls en poule (j'ai pas vérifié, j'ai du taf).
Et avec 6 points, faudrait des concurrents complaisants.


La Juventus avait fait 6 matchs nuls en Europa League en 2010-11... et avait terminé 3ème de sa poule...

https://en.wikipedia.org/wiki/2010%E2%8 … ue#Group_A
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 16