Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Multiplex

Sainté enchaîne, Metz s'enfonce

Metz perd gros en s'inclinant de justesse à Troyes, tandis que Saint-Étienne engrange les points et Rennes se contente d'un point à Caen.

Modififié

Amiens 0-0 Toulouse



Yannick Cahuzac vit une belle histoire d'amour avec les cartons rouges. Mais cette fois-ci, il ne l'a pas reçu, il l'a en quelque sorte provoqué. À un quart d'heure du terme, il est victime d'un tacle très dangereux de Guessouma Fofana. Expulsé. Voilà le seul moment intéressant de cet Amiens-Toulouse, tant les deux équipes ont péché techniquement. Absolument pas inquiétés par les Amiénois, les Toulousains prennent rapidement le contrôle du match, mais ne chercheront jamais désespérément la victoire. Un peu endormis par leurs adversaires, les hommes de Mickaël Debève ne font pas pression sur une équipe inoffensive. En première période, Amiens ne cadre pas une frappe, tandis que Toulouse se contente d'embryons d'actions. Max-Alain Gradel fait tourner la tête d'Issa Cissokho, mais finit souvent par un centre imprécis, tout comme son latéral. Les Toulousains multiplient également les corners, mais le match manque globalement beaucoup d'envie. Un 0-0 tout vilain.

Amiens (4-3-1-2) : Gurtner - Cissokho, Dibassy, Gouano, Avelar - Fofana, Monconduit, Mendoza - Kakuta - Gakpé, Traoré
Toulouse (4-3-3) : Lafont - Amian, Diop, Yago, Sylla - Sangaré, Cahuzac, Imbula - Mubele, Sanogo, Gradel



Angers 0-1 Saint-Étienne

But : Berić (79e)

Ce match-là, les Verts ne l'auraient probablement pas gagné il y a quelques semaines. Les difficultés dans le jeu sont encore criantes, ils ne parviennent pas à accélérer, mais ne se font pas piéger et prennent les points au bout. Dès le début du match, Sainté bute sur le solide bloc angevin. Les Stéphanois prennent clairement le contrôle du ballon, mais la possession est ultra-stérile. Dans les couloirs, Paul-Georges Ntep et Romain Hamouma sont parfaitement bloqués. Et finalement, le SCO est bien plus dangereux sur leurs rares sorties de balle. Heureusement, Stéphane Ruffier est solide et gagne notamment un face-à-face avec Karl Toko Ekambi, qui sortait d'un grand pont fabuleux. Au retour des vestiaires, Sainté domine toujours légèrement, jusqu'à ce petit coup de pouce du destin. Enfin, de Ludovic Butelle. Le gardien du SCO commet une énorme bourde en relâchant un ballon anodin, permettant à Robert Berić d'ouvrir le score à un quart d'heure du terme. Stéphane Ruffier termine le travail en sortant quelques parades. Les Verts font le dos rond jusqu'au bout et repartent avec la victoire.

Angers (4-5-1) : Butelle - Manceau, Traoré, Pavlović, Andreu - Tait, Oniangué, Santamaria, Mangani, Capelle - Toko Ekambi
Saint-Étienne (4-4-2) : Ruffier - Debuchy, Subotić, Perrin, Silva - Cabella, Mvila, Selnæs, Ntep - Hamouma, Berić



Caen 2-2 Rennes

Buts : Crivelli (6e) et Da Silva (84e) pour Caen // Sakho (9e et 22e) pour Rennes

Même en ayant tout qui va dans leur sens, les Rennais sont capables de laisser filer une victoire. Ce samedi soir, le match commence mal pour les hommes de Sabri Lamouchi, avec une ouverture du score très rapide d'Enzo Crivelli. Mais heureusement, un homme leur permet de ne pas douter très longtemps : Diafra Sakho. À peine trois minutes plus tard, l'ancien Messin reprend de la tête un centre de Ramy Bensebaini pour signer son premier but sous les couleurs de Rennes. Avant de doubler la mise sur une très belle remise de la tête d'Ismaïla Sarr. À partir de là, les Rennais comptent seulement sur la maladresse des Caennais et les exploits de Tomáš Koubek pour garder les trois points. Ronny Rodelin et Stef Peeters vivent chacun leur tour la même mésaventure. L'attaquant d'abord, qui envoie un penalty dans les nuages avant que Koubek ne sorte une énorme parade sur sa frappe. Le milieu belge, ensuite, qui subit la loi de Koubek à mi-distance, puis sur penalty également. Mais malgré ces bons petits coups de pouce du destin, les Rennais finissent par craquer. À cinq minutes de la fin, Damien Da Silva vient égaliser de la tête sur corner. Rennes aurait pu revenir à un point de Nantes et sa cinquième place.

Caen (3-5-2) : Vercoutre - Genevois, Diomandé, Da Silva - Guilbert, Féret, Sankoh, Peeters, Avounou - Crivelli, Rodelin
Rennes (4-3-3) : Koubek - Danzé, Gelin, Gnagnon, Bensebaini - André, Prcić, Lea-Siliki - Bourigeaud, Sakho, Sarr



Montpellier 1-1 Guingamp

Buts : Sio (73e) pour Montpellier // Ngbakoto (29e sp) pour Guingamp

Vitorino Hilton a beau avoir vingt ans de plus que Thuram, l'expérience ne fait pas toujours tout. En tout cas, à l'heure de jeu, c'est bien le jeune Guingampais qui pousse le Brésilien au vice, en le prenant indéniablement de vitesse pour aller chercher le penalty dans le coin de la surface. Yeni Ngbakoto ne se fait pas prier pour prendre Benjamin Lecomte à contre-pied. Guingamp ouvre le score, mais n'aura jamais l'opportunité de se mettre à l'abri. Dommage parce que Montpellier, même sans briller, ne lâche pas. Juste avant le dernier quart d'heure, Giovanni Sio profite d'une frappe totalement écrasée de Ruben Aguilar pour dévier le ballon au fond des filets. Tout le monde est content, pour ces deux équipes qui semblent au-dessus de la mêlée qui lutte pour la survie.

Montpellier (4-3-3) : Lecomte - Mukiele, Hilton, Congré, Aguilar - Sambia, Skhiri, Lasne - Mbenza, Sio, Ikoné
Guingamp (4-2-3-1) : Johnsson - Ikoko, Kerbrat, Eboué Eboua, Tabanou - Deaux, Didot - Ngbakoto, Grenier, Briand - Thuram



Troyes 1-0 Metz

But : Niane (88e)

L'une des grosses différences entre une équipe qui arrache le maintien in extremis et une autre qui finit par descendre, c'est l'efficacité. Et en ce sens, les deux équipes ont du souci à se faire, tant elles ont gâché d'occasions. Avec certes, deux gardiens en très grande forme. C'est d'abord le portier troyen qui se fait remarquer. En quelques minutes, Erwin Zelazny se prend les crampons de Miličević dans le buste et sort une énorme double parade. Avant de pouvoir souffler et passer le relais à son homologue messin. Kawashima multiplie les grosses interventions, notamment devant Rémi Walter, et peut également compter sur ses montants. Adama Niane et Christopher Hérelle touchent tous les deux la barre de la tête. Mais dans le duel entre les deux derniers du championnat, c'est bel et bien la lanterne rouge qui finit par croquer et craquer. Les deux équipes ont chacune une dernière cartouche. Metz la manque, Troyes la convertit. Florent Mollet est l'auteur d'un énorme raté sur un service de Nolan Roux, tandis qu'Adama Niane finit par tromper Kawashima au bout du temps réglementaire. Ça commence à sentir le sapin pour des Messins qui sont à huit points de la place de barragiste


Troyes (4-2-3-1) : Zelazny - Deplagne, Giraudon, Hérelle, Traoré - Bellugou, Walter - Pelé, Khaoui, Grandsir - Niane
Metz (4-2-3-1) : Kawashima - Rivierez, Niakhate, Diagne, Palmieri - Mollet, Cohade - Dossevi, Miličević, Roux - Rivière


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 66 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5