1. //
  2. // 1/2 finale
  3. // ASSE/Lille (0-0 ; 7 tab 6)

Sainté accroche sa finale

Victorieux au bout du suspense, suite à une folle séance de tirs au but, les joueurs de l’AS Saint-Étienne iront au Stade de France (0-0 ; 7 tab 6). Les Lillois ont eu une balle de match par Balmont et peuvent avoir des regrets.

Modififié
628 37
Saint-Étienne - Lille : 0-0 (7 tab 6)

Il y a quelques différences notables entre un grigri et un chat noir. Mais ça, Brandão s’en fout. « Grâce à Dios » comme toujours, mais aussi à beaucoup de maladresse, le Brésilien a montré qu’un porte-bonheur pouvait aussi être un porte-poisse. Homme de Coupe de la Ligue, le Brésilien, de retour de blessure, était aligné en pointe par Christophe Galtier face à Lille. Combattant de la première heure, mais éternel malhabile, l’ancien Marseillais a quitté les siens à l’heure de jeu en faisant la gueule. Pourtant, une demi-heure pour manger, puis digérer la feuille de match semble un laps de temps raisonnable. Auteur de deux loupés phénoménaux, la Brandade a bien failli flinguer les Verts. Mais c’est en boudant dans la douche pendant que ses coéquipiers disputaient la prolongation que le Brésilien a joué son meilleur rôle : celui de l’amulette.

De bons Verts, Elana imbattable

Quand il pèle en France, il pèle à Saint-Étienne. Les types torses nus en tribunes s’en foutent et offrent une belle entrée sur la pelouse aux 22 acteurs. L’ambiance est bonne, la carotte – une place au Stade de France – est belle et le mot d’ordre de Christophe Galtier est sexy : du plaisir, du plaisir et encore du plaisir. Venus pour gagner en jouant, les Verts répondent présents. Le terrain n’est pas dégueu et le dernier arrivé, Yohan Mollo, n’a pas mis bien longtemps à l’apprivoiser. Aussi dangereux sur coups de pied arrêtés que dans son couloir gauche, même avec une arcade en moins suite à un choc avec Digne, l’ancien Nancéien est le symbole d’un Sainté qui domine. Trop solide pour les Lillois, le milieu Clément-Lemoine-Guilavogui met les Verts dans de bonnes dispositions et les flèches Aubameyang et Mollo font le boulot sur les côtés.

Demi-heure de jeu, super centre de Mollo et premier gros raté de Brandão, qui loupe une tête à bout portant. Les supporters de Marseille ont déjà vu ce film. Un navet. L’histoire de ce match, c’est aussi celle de Steeve Elana, un homme qui a été numéro 2 beaucoup trop longtemps. Toujours aussi solide, l’ancien Brestois a passé son match à dégoûter les Stéphanois. Impeccable devant Guilavogui puis Aubameyang, le portier lillois vend du rêve sur une frappe de Fabien Lemoine, bien servi en retrait par Mollo. Sans trop d’élan et de la main opposée, Elana évite aux Lillois de rentrer aux vestiaires avec un but de retard. Le début d’un festival.

Brandão cuisine la feuille de match, Elana encore là

Un raté de Halley, un comme ça tous les 76 ans. On joue la 58e minute d’un match que Saint-Étienne domine toujours quand Brandão, parfaitement servi dans la surface par Lemoine, trouve le moyen de ne même pas frapper une balle qui semblait promise à un avenir brillant, voire victorieux. Côté Verts, personne n’y croit vraiment, sauf Christophe Galtier, qui n’attend pas cinq minutes pour faire sortir le coupable. Cohade entre à la place du Brésilien, mais le temps fort des gars du 42 est terminé. L’ex-Valenciennois tentera bien un bel enchaînement amorti de la poitrine – reprise de volée, mais Elana, toujours sur son nuage, calme vite ses chauves ardeurs. La fin de rencontre est lilloise, Balmont claque une bonne tête, Payet frappe le poteau, Brandão prend déjà sa douche. Les Verts semblent plier, mais résistent jusqu’au coup de sifflet de Clément Turpin. La prolongation a l’effet d’une bonne dose de morphine sur les joueurs et sur les téléspectateurs qui reprennent conscience au moment de la séance de tirs au but, la troisième pour les Verts après Lorient et Paris. Comme contre le PSG, c’est devant la tribune en travaux que ça se passe. Deux panenkas lilloise, une balle de match loupée par Balmont, un retour fou des Verts et un raté de Gueye, après sept tirs au but, qui fait exploser le Chaudron. La pelouse est envahie, Christophe Galtier s’offre une célébration mourinhesque, mais le principal est ailleurs. Quelque part dans les vestiaires, Brandão est là. Et il est toujours invaincu en Coupe de la Ligue.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'ai juste lu le titre, je suis encore sous le coup de l'émotion, quel public!!! Olalalah, j'aime pas spécialement Sainté, mais j'ai vibré avec les supporters tout le match!
Et donc, non le LOSC ne peut pas avoir de regrets, ils se sont fait manger tout cru les Dogues, sans un grand Elana, et au petit Brandao, c'était 8-0...
Maintenant, je m'en vais lire l'article.
oh purée que c'est bon, je connaitrai enfin les verts en finale!
c'est génial!!!! Yiihhaaaa !!
Est ce que Stéphane Ruffier pompe son style sur Pascal Brutal ? Ou l'inverse...

http://www.bedetheque.com/serie-13779-B … rutal.html
Mark Renton Niveau : CFA2
Tous les clubs moins médiatiques, qui ont moins de moyens devraient suivre le monument du football qu'est Saint Etienne, prendre les armes, et marcher sur Paris.

Bravo les Verts, c'est magnifique.
Stephanek 94 mukongo
Emmenez moi au Stade Gerland
Emmenez moi au pays des manants
Il me semble que la misere
Serait de supporter l'OL
ça fait 31 ans qu'on attend ça, de renouer à nouveau avec le succès. D'ailleurs les larmes de Rocheteau et le chaudron en ébullition en disent long sur la passion qui entoure ce club et le peuple vert qui va avec.

*Putain on monte à Paris !
^^ Sinon sympa la réal de France 3 qui s'est focalisée sur Mollo une fois qu'il a complétement loupé son tir au but genre "On veut pas foutre la merde* mais si l'ASSE perd, ce sera bien de ta faute!"
ririquiquiquelme Niveau : DHR
merité pour les supporters,un club comme st etienne respire le football, mais sinon quelle faiblesse technique ds ce match
Je commente sans lire juste pour la folie que ce doit être en ville … Allez les mecs vous êtes beaux et le public le mérite ! Bravo ! Kiss from Liverpool even there you're Legendary
Mollo à eu chaud !
Donc,en résumé, St Etienne en coupe de la ligue c'est :Passage aux penos en 16e face a Lorient, en 14/ face a Paris et en 1/2 face a Lille.. Heureusement qu ils ont tapé Sochaux 3 a 0 en 1/8e....
He ben, si le destin penche pas de votre coté pour gagner qqch cette année,c'est a n y rien comprendre...
Enfiiiiin, les verts au bout de la nuit des prolongations du bout du stade de france
LeDedzouille Niveau : Loisir
Message posté par Stephanek 94 mukongo
Emmenez moi au Stade Gerland
Emmenez moi au pays des manants
Il me semble que la misere
Serait de supporter l'OL


OK !!! Il serait peut être temps d'aller au lit !
Bravo les verts !!! ( supporter Lensois )et une pensée pour Landreau qui aurait peut être arrêter un pénos ou tenter un panenka ;-)
cavibomba Niveau : DHR
Message posté par Cassidy
Est ce que Stéphane Ruffier pompe son style sur Pascal Brutal ? Ou l'inverse...

http://www.bedetheque.com/serie-13779-B … rutal.html


+ 100 pour le lien
Voir un lien de BD sur So Foot, je trouve ça cool !
Que dire de plus ?!! Merci Sainté ! Bien que Brandao et Elana nous auront fait peur, on ira quand même au Stade De France !!!
faut avouer que sté dégage pas mal de classe pour un club qui endure pas mal de déconvenues depuis longtemps. bien que, pour pléthore de raisons, je ne devrais pas les aimer, une fois mon équipe étendue, ça fait plaisir de voir que ce sont eux qui vont en finale.
J'en ai déjà plein le cul*. On va se taper les rétrospectives de la finale de 1976, le défilé des vieilles gloires, les vieux vont tous se rappeler supporter des verts... tout ça pendant 2 mois.

La célébration la plus gênante après celle de l'OM en intertoto.
Johnny Dramma Niveau : Ligue 1
Bon ben maintenant ça serait quand même con* de vous faire taper par Rennes en finale, j'ai quand même apprécié la grande humilité du staff avec la petite réplique de cette immonde coupe agitée telle une carotte aux nez des joueurs verts à l'échauffement.
Pascal Pierre Niveau : Loisir
bien d'accord avec toi antzyk.
la France de Pompidou me gave un peu.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
628 37