1. //
  2. // 34e journée

Saint-Etienne ne lâche pas le steak

Grâce à sa courte victoire sur Dijon, Saint-Etienne revient provisoirement à hauteur de Lyon. Bordeaux se réveille, alors que la lutte pour le maintien est toujours aussi intense.

Modififié
2 0
Nancy - Caen : 1-1
Buts : Moukandjo (80eme) pour Nancy - Mb.Niang (51eme) pour Caen

Interviewé par Canal+ au sortir du triste match nul de la semaine passée entre son Nancy et Ajaccio, Sébastien Puygrenier avouait à demi-mot la morosité technique de la rencontre. Rebelote aujourd’hui face à Caen sur le synthétique de Marcel Picot, où les 22 acteurs ont offert aux spectateurs un spectacle d’une énorme tristesse. Après une première mi-temps vide d’action, les Caennais ont bien pensé faire la grosse opération de la journée quand à la 51ème minute, Mbaye Niang, à l’affut et après s’être aidé de la main, ouvre le score. Solides, les joueurs de Franck Dumas ne craquent pas. Jusqu’à la 80ème minute et le but de Moukandjo, qui avait pourtant hérité du ballon en position de hors-jeu. En même temps, normal que l’arbitre se mette au diapason, hein…

Rennes - AC Ajaccio : 3-1
Buts : Féret (27eme), Boukari (85eme) et Brahimi (91eme) pour Rennes - Ilan (89eme) pour l'AC Ajaccio

On le sait, depuis le début de la saison, les Corses ont le goût du défi. Dixième minute de jeu, Bouhours tacle Pitroipa par derrière, prend son rouge, et laisse des coéquipiers à dix pour les 80 prochaines minutes. Vous l’aurez compris, l’après-midi corse en terre bretonne n’a pas été une partie de plaisir. Pourtant, les joueurs de Frédéric Antonetti se sont fait peur. En tête à la pause grâce à un but de Féret à la demi-heure de jeu, les Rennais doivent attendre les dix dernières minutes et un but de Razak Boukari pour faire le break. Un break qui ne dure que trois minutes, le temps pour un Ilan opportuniste de réduire la marque. Brahimi profite du temps additionnel pour corser l’addition. Comme Dijon, les Corses ne comptent qu’un point d’avance sur la zone rouge tandis qu’en attendant la rencontre entre Lyon et Evian, les Bretons sont quatrièmes.

Saint-Etienne - Dijon : 1-0
But : P-E.Aubameyang (43eme) pour Saint-Etienne

Saint-Etienne court après Lyon. Dijon court après le maintien. Avec Pierre-Emerick Aubameyang en pointe, les Stéphanois courent plus vite. Bousculés tout au long de la première mi-temps, les Verts ont profité, comme souvent, d’une contre attaque éclair, pour faire mal aux Dijonnais avant la pause. Meilleur buteur du club, le Gabonnais Aubameyang profite d’un bon service de Guilavogui pour distancer les défenseurs adverses, crocheter et ajuster Reynet. Héros de l’après-midi, PEA, magnifiquement servi par Battles, manque le but du break à vingt minutes de la fin. Un manque d’efficacité qui ne coute pas la victoire aux joueurs de Christophe Galtier, qui reviennent à hauteur de l’ennemi lyonnais avec un match en moins. Côté dijonnais, on ne compte qu’un petit point sur Brest et Sochaux. Pas de quoi envisager l’avenir sereinement.

Sochaux - Bordeaux : 0-3
Buts : Jussiê (12eme), Maurice-Belay (62eme sp) et Saivet (70eme) pour Bordeaux

Balayés 6 à 1 au Parc des Princes la semaine passée, les joueurs du FC Sochaux-Montbéliard, toujours en course pour le maintien, avaient à cœur de se rattraper cet après-midi face à Bordeaux. Motivés et accueillis par des spectateurs venus en nombre du côté de Bonal, les locaux n’auront tenu que douze petites minutes. Le temps pour Jussié, bien servi par Maurice-Belay, de tromper Teddy Richert. Après des premières minutes difficiles, les Doubistes entrent enfin dans leur rencontre, mais se heurtent à un excellent Cédric Carrasso, impérial à deux reprises face à Maïga. Les 22 acteurs profitent de la mi-temps pour se sécher un peu, mais retrouvent une pluie diluvienne après la pause. Une pause qui n’a pas fait du bien aux Sochaliens puisqu’à l’heure de jeu, Sebastien Roudet est expulsé après une main dans la surface. Pénalty et fameuse double sanction transformée par l’ancien de la maison, Nicolas Maurice-Belay. Comme si la situation n’était pas assez compliquée, Maïga prend également son rouge dans la foulée, pour contestation. Un avertissement sévère qui pourrait être très préjudiciable pour les hommes d’Eric Hély qui, malgré cette défaite, ont encore des confrontations cruciales dans la course au maintien.

Valenciennes - Nice : 2-0
Buts : Kadir (35eme) et Aboubakar (52eme) pour Valenciennes

Autre duel pour le maintien, autre scénario. Dans cette journée pleine de cartons rouges, monsieur Millot, arbitre de la rencontre, a suivi l’effet de mode dès la douzième minute, quand Rudy Mater s’écroule au sol, la tête entre les mains, suite à un « coup de tête » de Kevin Anin. Un front contre front plus qu’autre chose qui coute très cher aux Niçois qui concèdent logiquement l’ouverture du score vingt minutes plus tard, grâce à Foued Kadir, opportuniste suite à une sortie d’Ospina. Intéressant tout au long de la rencontre, Vincent Aboubakar est « récompensé » à la 52ème minute quand, servi par Danic, il tire sur Ospina et voit Didier Digard marquer contre son camp. Le match est plié, les Valenciennois très proches du maintien. Côté Niçois, il faudra être vigilant.

Auxerre - Brest : 4-0
Buts : E.Cissé (5eme), Kapo (17eme) A.Traoré (28eme) et Contout (39eme) pour Auxerre

Lire le compte-rendu

Classement

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
La Juve format champion
2 0