Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Rennes–Saint-Étienne (0-1)

Saint-Étienne moins mauvais que Rennes

Saint-Étienne s’est imposé 1-0 à Rennes pour le compte de la 24e journée de Ligue 1. Grâce à cette victoire, les Verts remontent à la 5e place du classement.

Modififié

Stade rennais 0–1 AS Saint-Étienne

But : Mouss Bayal Sall (73e) pour les Verts

Le ballon n’est pas leur ami. Des contrôles ratés, des mauvaises passes, des centres manqués, des conduites de balle approximatives, des passements de jambe inoffensifs, un arbitre peu inspiré. Le niveau est tellement faible que la tentation de zapper est forte. Nul ne doute que sur France 2, l’ancien président Sarkozy offre plus de spectacle. Il faut une tête de l’incontournable capitaine stéphanois Moustapha Bayal Sall pour décanter cette purge.

Les galères de Courbis


Comme un symbole, l’homme de cette première mi-temps se nomme Alexander Søderlund. Malgré ses lacunes techniques, l’attaquant norvégien parvient à jouer les points d’ancrage, bien aidé par une défense rennaise fébrile. Mais il n’y a pas que la défense, l’équipe entière est apathique. Le 4-3-3 de Rolland Courbis ne ressemble à rien. Son milieu de terrain est fantomatique, laissant tout loisir à Saint-Étienne de récupérer les ballons et « construire » le jeu. Coupée en deux, l’équipe rennaise fait peine à voir. D’un côté, un bloc défensif composé de six joueurs. De l’autre quatre éléments qui attendent devant sans parvenir à combiner. Bilan : aucun tir cadré à la fin de la première période. Bien qu’évoluant à l’extérieur, Saint-Étienne domine. Les Verts passent sur les côtés où Monnet-Paquet se distingue par sa vitesse, bien aidé par quelques rares dédoublements de son latéral droit Théophile-Catherine. Sur le flanc gauche, Jean-Christophe Bahebeck ne manque pas de bonne volonté, mais son niveau technique ne lui permet pas de profiter de sa vitesse. Lorsqu’il possède un petit avantage sur son défenseur, il le perd à cause d’un mauvais contrôle ou d’une conduite de balle approximative. Dominateurs, les Stéphanois auraient dû bénéficier d’un penalty pour un tacle appuyé de Mexer sur Monnet-Paquet.

Le récital du moins mauvais


Paul-Georges Ntep sort, Benjamin André entre. Ce changement sanction intervient juste après la pause. L’international français n’a rien montré de ses qualités. Aligné sur le côté gauche, il n’a pas fait la différence et lorsqu’il a dézoné, il portait trop le ballon. Bref, le début de deuxième période est un peu plus animé. Et pour cause, difficile de faire pire. Toujours aussi maladroit, les Rennais se portent un peu plus vers l’avant, comptant comme souvent sur la fougue du jeune Ousmane Dembélé. Côté stéphanois, la première action de classe provient d’un défenseur. Sur corner, Florentin Pogba tente une volée acrobatique, mais sa tentative passe juste à côté. Le premier but vient aussi d’un arrière. Sur un coup franc tiré par Cohade à proximité de la surface de réparation, Sall domine Danzé et place une tête que ne peut intercepter Costil. 1-0. Ce but encaissé réveille un peu les Rennais. Sur leur premier et unique bon mouvement de la rencontre, les joueurs de Rolland Courbis font preuve d’une maladresse incroyable. Bien décalé sur son côté gauche, Cheikh M’Bengue sert Giovanni Sio, tout juste entré en jeu. Pourtant bien placé au point de penalty, l’Ivoirien manque le cadre. 1-0 score final. Ce jeudi soir, le moins mauvais a gagné.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Flavien Bories
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:36 Harry Redknapp grand vainqueur d'une télé-réalité britannique 8
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
    Hier à 13:40 Gourcuff out jusqu'en 2019 52 Hier à 13:26 L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 16