1. //
  2. //
  3. // St-Étienne–Angers (1-0)

Saint-Étienne fait tomber Angers

Après une première période soporifique, Saint-Étienne a trouvé laborieusement la faille pour s'imposer face au SCO (1-0). Les Verts sont à deux points du podium.

Modififié
212 0

AS Saint-Étienne 1–0 Angers SCO

But : Corgnet (62e)

Saint-Étienne a fait du Saint-Étienne. Tout au long de cette phase aller de Ligue 1, les Verts ont pris des points sans réellement convaincre. Une première période sans aucune vraie occasion, une grosse dizaine de minutes d'animation en deuxième, puis c'est tout. Après avoir inscrit le seul but de la partie, les Verts se sont contentés de verrouiller, et niveau spectacle, c'était pas fou. Il a fallu une action brouillonne, à l'image du jeu des Verts, pour faire sauter le verrou angevin et empêcher Butelle de réaliser un douzième clean sheet cette saison. L'ASSE a gagné, mais l'ASSE s'est fait peur. Face à des Angevins bien regroupés, mais décomplexés, les Verts ont bien failli craquer. Mais grâce à son gardien et à sa barre transversale, Saint-Étienne va passer les fêtes à deux points du podium.

C'est déjà les vacances...


Les Verts font le jeu en début de partie et tentent de se projeter rapidement vers l'avant. Le SCO pointe le bout de son nez sur des contres, mais sans grand danger. Les deux équipes se toisent pendant plusieurs minutes et au bout de vingt minutes de jeu, toujours pas de première véritable occasion. Côté Saint-Étienne, on tente de combiner, mais mauvais choix plus défense angevine bien regroupée est égal à triste spectacle. Quelques centres, quelques corners, mais toujours rien. Alors Angers prend ses aises et obtient presque sa première occasion. Sur un contre, Ndoye remonte le ballon plein axe, un bon trois-contre-deux peut-être joué, mais le capitaine angevin tarde à lâcher son ballon et est bien repris par Perrin. Presque. Côté ASSE, on peine vraiment, mais alors vraiment, à trouver la faille. Angers fait bloc, et pas qu'un peu. Tous les ballons sont repoussés, et quand ce n'est pas le cas, c'est l'attaque stéphanoise qui pèche. Sur la première vraie intrusion dans la surface angevine, Roux donne à Hamouma en retrait qui n'arrive pas à reprendre. Un ballon donné dans le mauvais tempo et une action qui en dit long sur les errements offensifs des Verts. Avec près de 60% de possession de balle en première période, les hommes de Christophe Galtier rentrent au vestiaire bredouille.

... ou presque


Après la pause, les deux formations repartent sur le même rythme. Angers a bien géré pendant le premier acte et terminera sur le podium quoi qu'il arrive. Alors Eysseric tente sa chance sur coup franc. C'est fort, mais ça passe à côté. Nolan Roux mange la feuille de match quelques minutes plus tard. Lemoine ouvre bien côté droit pour Malcuit qui centre fort en première intention, mais l'attaquant stéphanois ne peut reprendre et s'emmêle les pinceaux, une fois de plus cette saison. Angers répond peu de temps après. Mangani botte un long coup franc vers la surface stéphanoise, Ndoye remet sur Ketkeo en retrait qui ne se pose pas de question et envoie une belle reprise de volée. Eysseric retente sa chance sur coup franc, mais cette fois c'est au-dessus. La partie s'emballe et Saint-Étienne va ouvrir le score. Après un corner et plusieurs têtes, le ballon revient en retrait sur Corgnet. Entré en jeu à la place de Romain Hamouma, il tente sa chance et croise sa frappe du gauche pour tromper Butelle. Brouillon, mais efficace. Comme libérées après ce but, les deux équipes se livrent. Le SCO n'a plus le choix et doit attaquer s'il espère prendre un point. Côté droit, Mangani centre bien pour Ndoye, mais sa tête passe au-dessus et n'inquiète pas Ruffier. À un quart d'heure de la fin, Eysseric, légèrement excentré, hérite d'un bon ballon dans la surface, mais préfère frapper angle fermé, plutôt que de remettre en retrait. L'ASSE verrouille bien, mais est tout près de concéder l'égalisation. Capelle frappe, Ruffier repousse dans les pieds de Brison qui va tromper son propre gardien, mais Ruffier repousse encore. Dans les dernières minutes, Sissoko pense donner un point à Angers, mais son boulet de canon des vingt mètres termine sur la barre, la ligne de but (selon la goal-line technology) et ne fait pas vibrer la montre de l'arbitre. Finalement, Sainté s'impose et remonte à la sixième place, à deux petits points du podium.


Par Benjamin Asseraf
Modifié

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La Juve, c'est pas fini
212 0