Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 27e journée

Saint-Étienne et Bordeaux calent, Metz et Lens au plus mal

Avec quelques jolies réalisations et une moyenne de 2 buts par match, la Ligue 1 s'est montrée attrayante ce samedi. Metz (1-2) et Lens (0-1), tous les deux défaits, continuent de sombrer, tandis que les prétendants européens Bordeaux (1-1) et Saint-Étienne (1-1) ont déjoué.

Modififié

Bordeaux 1-1 Reims

Buts : Thelin (18e) pour Bordeaux / Charbonnier (32e) pour Reims

Avant la rencontre, c'est Thierry Tusseau, ancien Girondin et international français, qui donne le coup d'envoi fictif. En hommage, les défenseurs bordelais se la jouent statues de cire, et Reims a deux grosses occasions dans le premier quart d'heure, sans parvenir à ouvrir la marque. Mais à trop vouloir jouer avec la bougie, les Rémois finissent par se brûler. C'est la grande tige Kiese-Thelin qui vient donner une leçon de réalisme aux Champenois, en inscrivant son premier but en France (18e). Jaloux, c'est l'autre colosse du match, Charbonnier, qui répond à son alter ego suédois peu après la demi-heure. Sur un coup franc tiré par Fortes, l'attaquant de Reims propulse le cuir de la tête dans les buts girondins, et offre l'égalisation aux siens. Après la pause, Kossi Agassa sauve les siens par deux fois devant les attaquants bordelais, avant de s'interposer sur un coup franc de Khazri. Déjà parfait la semaine dernière, le Togolais reste infranchissable et offre un bon point à ses coéquipiers.

Lens 0-1 Rennes

But : Doucouré (36e) pour Rennes

La licorne est une créature légendaire, dont l'existence n'a jamais été avérée. Pour les Lensois et les Rennais, cette définition correspond également au concept de victoire. En effet, les deux formations qui s'affrontent ce soir au stade de la Licorne d'Amiens ne se sont pas encore imposées en championnat en 2015. Pour briser le mauvais sort, Lens part à la chasse d'entrée, mais Valdivia ne trouve pas le cadre. Comme à son habitude, le onze de Kombouaré fait une bonne première période, mais pêche derrière. Sur une pelouse pas vraiment du niveau de la L1, la défense des Sang et Or montrent qu'elle aussi n'est pas forcément à sa place. Pedro Henrique donne le tournis à Kantari, avant de centrer pour Doucouré, qui n'a plus qu'à pousser le ballon dans des bois dépeuplés par un Riou parti à l'aventure (36e). C'est à peu près tout pour Rennes, dont l'ambition offensive est partie se cacher avec notre animal imaginaire.

Lorient 2-0 Bastia

Buts : Bellugou (16e), Bruno (85e) pour Lorient

C'est dans le costume d'équipe invaincue en 2015 que Bastia vient au Moustoir. Rien qui n'effraie les Lorientais, qui se montrent les plus dangereux. Au quart d'heure de jeu, Bellugou se prend pour Superman, sur un corner de Guerreiro, en sautant plus haut que tout le monde pour placer un coup de casque au premier poteau, et tromper un Areola figé sur sa ligne. Les Merlus accentuent leur pression, mais le portier corse tient cette fois la baraque devant Guerreiro et Jeannot. Sous un pluie fournie, Bastia sort peu à peu la tête de l'eau. En fin de première période, Sio et Kamano manquent de précision pour remettre les compteurs à égalité. La seconde mi-temps est bien moins animée, et les deux équipes pataugent sur le plan offensif. Habitué à des conditions de travail difficiles, seul Philippoteaux semble surnager, mais en vain. Enfin presque, jusqu'à ce que Gianni Bruno sorte un joli numéro au milieu de trois Bastiais pour finalement inscrire le deuxième but des Bretons (85e). Oui, oui, Gianni Bruno.

Metz 1-2 Évian TG

Buts : Sarr (45e) pour Metz / Carrasso CSC (29e), Sunu (73e) pour Évian TG

Entre Metz et Évian, tous les deux relégables, ce match est bel et bien celui de la peur. Et qui dit crainte dit inhibition. Résultat, aucune des deux équipes n'ose prendre l'initiative, semblant attendre l'erreur de l'autre. Tactique payante pour les Savoyards, qui prennent l'avantage à la demi-heure. Sur un centre anodin d'Abdallah, Carrasso, probablement gêné par Duhamel qui sautait devant lui, se troue complètement et envoie le ballon au fond de ses filets. Évian confirme toutefois que le club n'est pas en danger pour rien. En effet, c'est au tour de la défense d'Évian de se montrer fébrile. Sur un centre mal dégagé, Bouna Sarr, seul au deuxième poteau, marque le but de l'égalisation juste avant la pause. La mi-temps fait du bien aux têtes des Messins, et en particulier à Métanire. Sur un centre un peu raté, le latéral trouve même la barre transversale de Benjamin Leroy (60e). Pourtant, c'est bien Évian qui reprend l'avantage. Sur un bon centre en retrait, Sunu assure du plat du pied et remet les siens sur la bonne route (73e). Un but salvateur, qui assure une victoire aux hommes de Dupraz face à un concurrent direct.

Toulouse 1-1 Saint-Étienne

Buts : Akpa Akpro (88e) pour Toulouse / Gradel (45e) pour Saint-Étienne


Ahamada blessé, c'est Boucher qui retrouvait une place de titulaire dans les buts toulousains. Pour son retour, pas sûr que le portier des Mauves ait envie d'embrasser Uroš Spajić. Le défenseur serbe fauche Hamouma dans sa surface, et concède un penalty logique. Gradel, spécialiste ès penaltys, transforme la sanction sans trembler. Toulouse, en difficulté depuis plusieurs semaines, peine à faire entendre sa voix. Incapables de trouver le cadre, les hommes de Casanova sont inoffensifs, ou presque. Au retour des vestiaires, Toulouse revient avec de biens meilleures intentions, mais c'est sans traduction au tableau d'affichage. Grigore se signale à deux occasions, d'abord sur une frappe de loin superbement détournée par Ruffier (66e), puis par un tacle très dangereux sur N'Guemo, qui aurait pu valoir un rouge pour le Roumain. Au passage, Toulouse confirme que c'est une terre de rugby, puisqu'Hamouma s'illustre par un beau tampon sur l'arbitre central, involontaire bien sûr. Saint-Étienne, qui vise pourtant l'Europe, est à la peine, puisque ce sont les locaux qui confisquent le cuir. Ruffier, encore lui, sauve les siens devant Braithwaite, mais ne peut rien sur la frappe d'Akpa-Akpro, qui récompense d'une jolie demi-volée à l'entrée de la surface tous les efforts consentis par ses coéquipiers. Un bon nul pour Toulouse, qui tombe malgré tout dans la zone de relégation.

Le résumé de Lille-Lyon
Le résumé de Marseille-Caen

⇒ Résultats et classement de L1

Par Pierre-Valentin Lefort
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 7 heures Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 38
À lire ensuite
Et le Werder se releva