1. //
  2. // 2012/2013
  3. // Présentations des équipes

Saint-Etienne en veut plus

Après avoir échoué aux portes de l'Europe la saison passée, les joueurs de l'AS Saint-Etienne attaquent l'exercice 2012-2013 avec plein d'ambitions. Emmenés par leurs jeunes talents, les hommes du 42 tenteront de décrocher l'Europe.

0 3
Le bilan de l’été
Gueule de bois estivale dans le 42. Après avoir passé une grande partie de l'année 2012 à batailler pour la cinquième place qualificative pour l'Europa League, c'est finalement l'âme en peine et l'esprit bredouille que les Stéphanois sont partis taquiner le sable avec leurs orteils. Septièmes du dernier exercice, les Verts se sont bien renforcés à l'intersaison. Les arrivées de François Clerc, Renaud Cohade et du virevoltant Romain Hamouma venant s'ajouter à un effectif déjà très solide. La saison 2012-2013 devrait également être celle de la confirmation pour la jeunesse dorée stéphanoise, qui a d'ores et déjà commencé à faire les beaux jours des Verts. Si les matchs amicaux n'ont pas tous été convaincants, l'avenir des hommes de Christophe Galtier s'annonce, à court et à long terme, plutôt verdoyant.

Le coefficient de résistance au PSG
50%. Nasser Al-Khelaïfi et Leonardo peuvent acheter tous les joueurs qu’ils veulent, l’Histoire, elle, ne se monnaie pas. Qui c’est les plus forts ? Bah, il parait que c’est les Verts. Avec huit championnats de France en plus dans la vitrine, les Boys du 42 sont presque tranquilles pour une décennie. Après, il faut bien le dire, la réalité du terrain est toute autre. Zlatan vs François Clerc, ça fait un peu Le Banner contre Passe-Partout. Fifty-fifty, donc.

Ça va se terminer comme ça le 21 décembre 2012
Après 1985 et la liquidation judiciaire de ManuFrance, c’est une deuxième fin du monde qui s’apprête à toucher la belle place Jean Jaurès, ses bars, sa cathédrale Saint-Charles et ses alentours. Même pas peur. Comme le veut la mère-entreprise, il faut « bien le faire et le faire savoir » . Alors on fait bien. On rapatrie Jérémie Janot du Mans, on ramène Alex et une panthère (une vraie hein, pas la princesse Erika de l'OL), on met du maillot ManuFrance et KB Jardin puis on monte dans le tram direction Geoffroy Guichard pour une grosse fête au son de Jacques Monty. 3 minutes 26 de folie avant la fin des petits hommes verts. D’autres prendront la suite.

Le portrait robot
30% - Bernard Thibaut
30% - The Green Hornet
25% - Micky Green
15% - Eva Joly

La banane de la saison
La profondeur de banc en défense. Difficile de trouver un véritable maillon faible dans un effectif stephanois relativement complet. Si on s’interroge sur des joueurs comme François Clerc ou Jonathan Brison (et encore) ou, pour des raisons plus positives – une attente de confirmation –, Pierre-Emerick Aubameyang, l’escouade de Christophe Galtier semble fiable. Du moins son onze de départ. En effet, les solutions de rechange, notamment en défense, semblent trop peu nombreuses. Suite aux départs de Marchal et de Paulao, Bayal Sall, Zouma et Mignot, apparaissent comme les seuls joueurs "confirmés" à être capables d’occuper l’axe de la défense. Sur les côtés, Ghoulam et Clerc n’ont également pas de véritable doublure (Brison peut dépanner, Loïc Perrin également). Gare aux blessures donc.

Le type à suivre
Kurt Ghoulamvogui. Avec 85 matchs remarqués à eux trois, Kurt Zouma, Josuha Guilavogui et Faouzi Ghoulam, sont l’avenir des Verts, à court et à long terme. Chacun dans leur genre, les trois jeunes bleus ont explosé la saison dernière. Buteur remarqué sur coup de pied arrêté, défenseur solide et frais bachelier, Kurt Zouma, 17 ans, devrait voir son temps de jeu considérablement augmenter après les départs de Paulao et Marchal. Ghoulam et Guilavogui, quant à eux, seront indéboulonnables à leurs postes. Auteur de six buts la saison passée, Max-Alain Gradel tentera lui aussi de confirmer.

Ce qu’il va se passer cette saison
Lille au Chaudron puis Toulouse au Stadium. On a connu des calendriers plus cléments pour débuter une saison. Peu importe, après des matchs amicaux en dents de scie, les Stéphanois entrent bien dans leur saison et prennent 4 points lors de leurs deux premiers matchs. S’ensuit un calendrier favorable avec Brest, Bastia, Sochaux, Reims et Nancy en six matchs, soit autant d’occasions de se mettre dans les meilleures dispositions afin de disputer la course à l’Europe. Cette cinquième place qu’envient les joueurs de Christophe Galtier, c’est finalement à l’avant-dernière journée qu’ils l’accrochent, dans un duel décisif face à l’OM, qui termine sixième. De quoi mettre un peu de baume au cœur d'un Jérémie Janot qui vit une saison cauchemardesque avec Le Mans.

La banderole de supporter
« Zouma dance »

Le derby débile de la saison
L’Industrico face à Sochaux.

La chanson de la saison
Green light – Aloe Blacc

Youtube

The final countdown – Europe

Youtube


Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Il manque clairement un arrière central et un attaquant et là par contre ce serait pas mal!
Allez les verts !
Massimobor Niveau : CFA2
Enorme "L’Industrico".
Swann tu nous ponds une très belle série de pré-saison. J'apprécie.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 3