1. //
  2. // 16es
  3. // Saint-Étienne–Bâle (3-2)

Saint-Étienne à coups de pied arrêtés

Dans une rencontre incertaine et décousue, les deux équipes, comme souvent, se rendent coups sur coups de pied arrêtés. Puis Bahebeck est entré. Et sa jeunesse a triomphé de Walter Samuel.

Modififié
202 14

AS Saint-Étienne 3-2 FC Bâle

Buts : Bayal Sall (9e), Monnet-Paquet (39e) et Bahebeck (77e) pour les Verts // Samuel (44e) et Janko (56e sp) pour les Suisses

Le football est cruel, parfois. Une action peut suffire à rappeler une réalité implacable, violente. À faire peser tout le poids des années sur les épaules d'un seul homme. Walter Samuel. Du haut de ses 38 printemps, l'Argentin a tout connu. Dans sa carrière, mais aussi dans ce 16e de finale. Tantôt malmené ou bien placé, à la fois lent et hargneux, l'ancien Intériste a fini par craquer, déposé par un gamin même pas encore éclos, pour le seul but dans le jeu du match. Reste que, malgré les trois pions encaissés, avec deux marqués dont un par le doyen, Bâle a réussi un bon coup dans le Chaudron. Les Verts vont devoir batailler pour se qualifier au Parc Saint-Jacques.

Corner 1 – coups francs 2


Dès le coup d'envoi, les Suisses annoncent la couleur : de l'envie et de l'impact sur le rectangle vert. Saint-Étienne a du répondant, cela donne une entame alerte entre deux équipes capables de bien sortir le ballon pour remonter rapidement le terrain. Sans toutefois parvenir à se montrer dangereuses, alors elles tâtent leur chance sur coups de pied arrêtés. Le premier coup franc est suisse et pour la tête de Janko qui termine dans les bras de Ruffier. Le second est pris par Tannane à droite, dévié par la défense visiteuse, déposé juste derrière la ligne de but par Bayal Sall, avec l'aide du rebond et du poteau. Le match des CPA est lancé.

Trois minutes plus tard, Ruffier dégage son camp d'une sortie en trois temps sur un corner de Zuffi. Puis, alors que les Suisses dominent le ballon, que leurs latéraux montent et que les Verts reculent, Kévin Monnet-Paquet surgit. Sur corner, évidemment. Tiré par Cohade, KMP place une tête décroisée et dos au but tout en finesse pour ce qui ressemble au break. Sauf qu'en football, corners et coups francs sont légion. Celui de Zuffi est remisé très intelligemment de la poitrine sur Walter Samuel. Le doyen perd peut-être son souffle à courir derrière Nolan Roux, il a encore et toujours la dalle argentine pour tacler le ballon au fond des filets d'un Ruffier trop mou.

Bahebeck à toute vitesse


Après la pause, les Suisses reprennent sur un corner, Lang est trop court. Alors ils vont chercher ce qui reste le coup de pied le plus sûr, celui de réparation, quand le centre de Bjarnason rencontre le bras de Pogba. Janko tire un penalty parfait, au ras du poteau et à contre-pied. En dix minutes, les Bâlois sont revenus dans une partie dont les Verts ont complètement perdu le fil trente minutes plus tôt. Tannane peut montrer les dents dans un tête-à-tête avec Granit Xhaka, il ne fait pas illusion : son équipe n'a plus confiance. Les virages ont beau pousser, s'enflammer lorsqu'un corner est sifflé, Sainté n'y est plus.

Alors Galtier sévit, Pajot et Bahebeck entrent aux places de Clément et Roux. Et si Tannane est toujours là pour envoyer Samuel à la faute, c'est Bahebeck qui met en lumière le poids des ans de l'Argentin. Tout juste averti, il laisse filer au but l'ancien Parisien, lancé d'un dégagement à l'aveugle suivi d'un contre favorable, qui termine proprement d'un tir à ras de terre. Comme une découverte, les deux équipes repartent de l'avant par le jeu. La fin de match est décousue, les ballons sont remontés et perdus dans un même mouvement, Saint-Étienne a le mérite de bien moins réculer qu'après ses deux premiers buts d'avance. Ce sera suffisant pour la victoire ce soir. Pour la qualification, c'est une autre histoire.

  • Résultats et classement de la Ligue Europa

    Par Eric Carpentier
  • Modifié

    Dans cet article

    Tout reste jouable au match retour! Sur les derniers matchs j'ai l'impression que les verts ont pris l'habitude d'arrêter de jouer dès qu'ils menaient..
    Je ne crois pas qu'on puisse dire que les Verts ont arrêté de jouer étant donné qu'ils n'ont jamais commencé. Maintenant ça a fonctionné mais pas sûr qu'au retour cette tactique suffise.
    Sur le match: assez fermé (malgré le score), réalisme des deux équipes, beaucoup de fautes. Bâle aurait pu achevé St-Etienne si Steffen marquait le 2-3. M'enfin tout est possible au retour.
    pierrot92 Niveau : CFA2
    Je savais pas que Samuel Jouait encore!
    "Tannane peut montrer les dents dans un tête-à-tête avec Granit Xhaka"

    Granit Xhaka? Il joue à Mönchengladbach. Celui de Bâle, c'est Taulant.
    Note : -1
    Mauvais résultat pour Bâle, forcément, mais avec ces deux buts à l'extérieur la qualification reste probable avant le match retour à domicile.
    Mais on voit comment le FCB souffre d'avoir perdu tous ses meilleurs joueurs qui lui avait permis de briller en Champions League ces dernières années. Le seul joueur qui a un potentiel au-dessus de la moyenne est le tout jeune Embolo. Et la défense, pourtant composée des éléments les plus expérimentés, ne tient plus la route, à l'image du vieux et lent Samuel toujours le plus fébrile. Après l'élimination en CL, prendre 3 buts contre un club français de 3ème zone, c'est vraiment le signe d'alarme que Bâle doit se reprendre.
    Sans le'but de Samuel, les Verts seraient déjà qualifiés. C'est un peu rageant de prendre ce but sur coup franc qui avait été donné à retirer ... Et ça change complètement la physionomie de la'seconde.

    Très bon match des Verts qui face à un adversaire supérieur ont su mettre les ingrédients necessaires (,envie, détermination) à l'image d'un KMP qui n'a pas réussi grand chose face à la défense suisse mais qui a su faire les efforts défensifs avec un but sur CPA en récompense !!

    Le retour sera très très difficile face à une équipe qui doit être tout autant satisfaite que nous du résultat ... On sait qu'on va devoir defendre. Il faudra s'appuyer sur nos flèches (hamouma tannane KMP) pour marquer un ou plusieurs buts !

    Sinon bellenambiance malgré des latérales désespérément vides. Deux tifos splendides pour se chauffer ! Vive l'europa league et tous à Bâle !
    Le penalty c'est cadeau je trouve
    Le pénalty est vraiment très très sévère! La main est contre le corps! Si les joueurs de Bâle ne réclame pas je ne pense pas que l'arbitre le siffle!

    Sinon je suis impressionné par la puissance physique des Bâlois, c'est juste hallucinant.
    Les mecs sont tous des carcasses et ont sent qu'ils passent du temps à soulever de la fonte. Ils sont donc très durs à bouger dans les duels!
    Quand je compare avec Pajot, Eysseric, Bahebeck, Lemoine... ça fait de sacrés écarts!
    Alors je sais pas si c'est juste à Bâle que les mecs sont portés sur la muscu mais en tout cas c'est la première fois que je vois une équipe avec autant de Golgoths!

    Sinon rien est encore joué même si ça va être dur. Il faudra miser sur la vitesse au retour pour contourner ses gros gabarits.
    soswiss, c'est si grave que ça?

    Parce que je ne suis plus le championnat suisse depuis un moment (à quoi bon? c'est nullissime) mais quand je vois à quel point Bâle domine le championnat, je me dis que je rate pas vraiment pas grandchose...
    Je penses que l'arbitre a bien aidé les Balois avec un nombre de décisions dans leur sens incroyable. Juste après leur pénalty il y a deux mains identiques non sifflées sur un coup franc de Tannane.
    Et je vais pas parler des 4 plots en rouges qui sont incapables de prendre la moindre décision sans se référer à l'arbitre central.
    Un match assez dur à suivre...Haché, beaucoup de fautes, un peu bourrin. Il aurait eu sa place au Raw Smackdown... Frustrant quoi ! Mais bon, pour un supporter de l'OM, voir des joueurs se cartonner pour chercher un ballon c'est du pain blanc !
    Le pénalty, c'est vraiment...pfff... Pour un joueur fauché, une claque dans le groin ou un déssapage en règle je veux bien. Mais pour un centre à bout portant qui atterrit dans le coude (histoire de pas le prendre dans le caisson) c'est un peu du foutage de gueule.
    Il a un compte en suisse l'arbitre, non ? C'est un cousin à Cahuzac ?

    Le retour risque d'être coton... Je sais pas pourquoi mais je pense que les Verts ne finiront pas à 11 si ça tourne mal.
    Neologist Niveau : DHR
    Match pas fou des Verts dans le jeu mais l'efficacité sur les CPA est vraiment un gros bonus pour eux. Bonus qui peut leur permettre de se qualifier au retour en tout cas, je pense qu'il y a la place. Ce serait une bonne perf' de sortir Bâle et de voir Sainté en 8ème avec un Chaudron bouillant.

    D'autant plus qu'il y a de quoi tirer une très belle équipe ou une équipe qui peut laisser la place pour aller en quarts.
    FolkTheWorld Niveau : District
    http://furania-photos.fr/serie.php?id_album=838

    Les tifos excellent au passage !
    Ricky Van Werewolfswinkel Niveau : District
    Message posté par soswiss
    Après l'élimination en CL, prendre 3 buts contre un club français de 3ème zone, c'est vraiment le signe d'alarme que Bâle doit se reprendre.


    Mais du coup si Sainté est un club français de 3ème zone, Bâle c'est quoi ?

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Article suivant
    Dortmund dresse les Dragons
    202 14