1. // Concours – La Coupe de France avec Volkswagen

Saint-Coulomb a de l'avenir !

Au terme d'un match haletant, l'Avenir sportif de Saint-Coulomb réalise l'exploit : la qualification pour le deuxième tour de Coupe de France. Récit d'un choc attendu par la France entière, à n'en point douter.

Modififié
8 0
À lire : Il y a quelques jours, Thomas vous racontait l'avant-match de son équipe qui allait disputer un tour de Coupe de France.

La reprise a bel et bien eu lieu au stade municipal, sous un soleil breton, donc incertain. Les supporters s'étant déplacés en masse pour cette première de la saison, soit environ trente personnes au bas mot, les Colombanais avaient à cœur de faire bonne figure. Avec 13 joueurs disponibles, dont le coach, ils ont fait bien mieux. Une défense solide, un milieu juste physiquement, et une attaque en réussite auront eu raison des adversaires du jour, Roz-sur-Couesnon. Bon, une attaque en franche réussite, certes.

Raid solitaire


Si deux niveaux séparent les équipes au coup d'envoi, ce sont bien les Bleu et Blanc qui prennent d'assaut le but adverse durant les vingt premières minutes. Malgré un penalty raté et une barre transversale, la récompense arrive à la demi-heure de jeu, quand Goulven conclut d'une frappe du gauche, après une succession de crochets autour du défenseur rouge. Si la France a pu se repasser quinze fois le ralenti du but de Ben Arfa contre Caen la veille, les supporters colombanais n'ont malheureusement pas pu bénéficier de la technologie adéquate pour prolonger le plaisir offert par leur joueur, faute de budget. Paul, habituel attaquant titulaire, victime une fois de plus de son corps en mousse, apprécie le spectacle. Les adversaires poussent et sont logiquement récompensés juste avant la mi-temps, malgré les 34 tacles de Florian, dont la manette est apparemment restée bloquée sur la touche rond. 1-1 à la pause.

Si près de la prolongation


Au retour des vestiaires, les visiteurs attaquent fort, enchaînant les frappes qui se rapprochent chaque fois plus de la lucarne de Bibi. La bonne préparation des Colombanais porte déjà ses fruits et semble faire la différence quand les premières crampes arrivent pour Pierre, à la 57e minute, tandis que Richard, de retour de vacances dans le Sud, y a visiblement oublié ses jambes. Alors que les deux équipes se neutralisent, les supporters commencent à entrevoir le début d'une probable et douloureuse prolongation. Il n'en faut pas plus pour ravir Étienne, dont la licence n'est évidemment pas faite, mais qui a fait l'honneur à ses coéquipiers de venir les encourager, et n'espère qu'une séance de tirs au but « face au vent » . Du jamais vu au stade municipal. Le chrono tourne, et les changements se multiplient, lorsque Goulven entre pour la quatrième fois du match sur le terrain. On joue la 86e minute lorsque, décidément bien inspiré en ce dimanche, il déborde côté gauche et centre. Le défenseur adverse, probablement décontenancé par tant de vitesse, ne peut que constater les dégâts quand son tacle propulse le ballon au fond des filets. Quelques instants plus tard, l'arbitre met fin à la rencontre. Délivrance. Pour la première fois depuis si longtemps que les joueurs eux-mêmes n'en ont plus souvenir, l'AS Saint-Coulomb s'impose dans un premier tour de Coupe de France, sur le score fleuve de 2 buts à 1. Tandis que Yoann arrive au foyer pour commander un « Orangibière » , chacun a déjà la tête au prochain match, et tous espèrent le même tirage : le rival cancalais. Et c'est reparti pour un tour...

Par Thomas B.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
8 0