Sagnol s'explique devant la presse

Modififié
4k 106
C'était officieusement prévu. Willy Sagnol, au centre d'une grosse polémique depuis une interview accordée au journal Sud-Ouest lundi, s'est livré à une explication ce jeudi, en conférence de presse d'avant-match (Lens-Bordeaux). Devant un parterre de journalistes venus de tous les coins de l'Hexagone et l'état major du club (Jean-Louis Triaud, Nicolas De Tavernost et Alain Deveseleer). Accusé de racisme, et de plein d'autres choses, le coach bordelais a déroulé, comme il sait le faire. Verbatim.

« D'habitude, je réponds sans note, mais pour éviter toute interprétation de mes mots, j'ai préféré prendre quelques notes, et m'appuyer dessus… Si par mon manque de clarté et ma sémantique imparfaite, j'ai pu faire que des personnes se soient senties choquées, humiliées ou blessés, j'en suis désolé. L'interprétation que ces personnes ont pu faire ne reflète en rien la pensée qui était mienne, et surtout mes convictions humanistes. Le débat était uniquement un débat sportif, nullement politique ou sociétal. Lorsque j'ai parlé de "l'Africain", "moins cher", "prêt au combat", je voulais simplement parler du jeune joueur africain qui arrivait en Europe, avec toute sa volonté de réussir et, souvent, pour échapper à une situation précaire. Ensuite, étant donné que nous étions dans un débat sur le football, "l'intelligence" que j'évoquais était bien évidemment l'intelligence tactique. La formation des jeunes joueurs en Afrique, certainement par manque de moyens financiers ou de structure, ou d'infrastructures, n'est pas toujours aussi complète que celle dispensée en Europe. Ces jeunes joueurs-là, à force de travail, complètent très souvent les manques dans leur formation, lorsqu'ils arrivent sur le continent. Je n'ai en aucun cas voulu parler de l'intelligence, au sens propre du terme, des individus.
Concernant certaines accusations dont j'ai pu faire l'objet, des accusations de racisme… J'ai 37 ans, dont 32 passés dans des vestiaires de football, je n'ai jamais eu un problème avec qui que ce soit. Malheureusement, et comme c'est souvent le cas, ce débat uniquement sportif, dénué de toute considération de couleur, d'origine ou de religion, a été déplacé par certaines personnes sur la scène politique. Je regrette que ces mêmes personnes ne lisent pas les choses jusqu'au bout, où je dis, dans la même interview :
"Une équipe de foot, c'est comme la vie, c'est comme la France, c'est un mélange." Et moi, je suis fier d'être français. »

Après le laïus, le technicien s'est prêté au jeu des questions-réponses, confiant ne pas avoir voulu croire à « la blague » durant les premières heures, et avoir vécu « quarante-huit heures difficiles » pour lui et son entourage. Confirmant par ailleurs avoir été soutenu par « des gens du foot » , « d'autres sports » , « des membres de la presse » , « des politiques » et « des gens très haut placés » , Sagnol n'a pas manqué d'égratigner Lilian Thuram, lequel avait comme souvent émis un jugement sur la question. « Je ne ferai pas de commentaire sur la réaction de Lilian Thuram. Cela faisait longtemps qu'on ne l'avait pas entendu. La dernière fois, ce n'était pas pour de bonnes choses. Et je ne ferai pas non plus de commentaire là-dessus. »

Enfin, le Bordelais terminait sur la lecture d'une partie d'un blog, écrit en 2012 par Patrick M'Boma, libre d'interprétation. Juste avant de parler de la rencontre de samedi, face à Lens, dans le Nord (17h). Mais ça, ça n'intéressait pas grand monde… LB, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La punchline sur Thuram vaut clairement son pesant de cacahuètes.

Ce jeu de mot est approuvé par la LICRA.
Orso94210 Niveau : CFA
"Je ne veux pas que mes propos soient mal interprétés, donc je vais vous lire le communiqué de mon avocat".

Il cite M'Boma, et finit par le "fier d'être français".

T'aurais fait un bête de diplomate, mon Willy...
il a un peu une tête frère Dalton non quand même?
c'est quand meme surfait toute les accusation qu'on lui a mis dans la gueule... Les gars en manque de reconnaissance ou les associations on juste profité de detourner les propos pour faire parler d'eux!

Aller sagnol va nous trouver 2-3 "africain" qui cours vite pour Samedi tu va en avoir besoin
Le passage sur Thuram est vraiment minable.
Parce qu'une greluche comme Karine Le Marchand l'accuse de violences ( vrai ? Faux ? Personne ne sait en définitive ) , il devrait fermer sa gueule quand un journaliste l'interroge sur n'importe quel sujet ? Un peu naze , comme raisonnement.
monclubcettebaltringue Niveau : CFA2
T'inquiètes Willy, personne ne va la reprendre ni la commenter ta réaction. Tous t'avaient très bien compris mais tu as maladroitement permis à certains de réussir à refaire parler d'eux. Maintenant que c'est fait et que les médias ont pu cracher à nouveau sur le football, le fin de mot de l'histoire n'intéresse personne.
Bonne réponse de Sagnol, il a le mérite de refuser de faire la carpette face à cette polémique complètement débile. Quand un dirigeant achète un jeune joueur africain, il est rarement présenté comme un Zizou ou un Bergkamp en puissance, il voit avant tout sa puissance. Yaya Touré au début était juste vu comme un milieu de terrain puissant mais quelconque. Depuis le mec s'est forgé un sens tactique et du placement monstrueux.
Richard_Gotainer Niveau : DHR
Message posté par Veveve
Le passage sur Thuram est vraiment minable.
Parce qu'une greluche comme Karine Le Marchand l'accuse de violences ( vrai ? Faux ? Personne ne sait en définitive ) , il devrait fermer sa gueule quand un journaliste l'interroge sur n'importe quel sujet ? Un peu naze , comme raisonnement.


Non, juste avoir la décence d'attendre que Sagnol précise sa pensée, si besoin était, et ne pas sauter sur l'os à ronger comme un vulgaire charognard en manque de présence médiatique. Procédé qu'il avait par ailleurs critiqué dans l'affaire de violence conjugale qui le concernait.
derIngenieur Niveau : CFA
Note : 4
Aujourd'hui, tu payes ton franc parler.

Les hypocrites dans l'histoire, c'est les clubs qui font sciemment venir des joueurs physiques de loin au détriment souvent de joueurs techniques locaux. Une des raisons et que dans les catégories de jeunes, ces joueurs physiques importées écrasent -au sens propre- les valbuena et consorts. Ces derniers n'ont alors pas le temps de grandir, dans tous les sens du therme. Et après c'est ces clubs qui sont les premiers a venir crier au racisme !
Alister_Lesly_Graham Niveau : DHR
Message posté par Veveve
Le passage sur Thuram est vraiment minable.
Parce qu'une greluche comme Karine Le Marchand l'accuse de violences ( vrai ? Faux ? Personne ne sait en définitive ) , il devrait fermer sa gueule quand un journaliste l'interroge sur n'importe quel sujet ? Un peu naze , comme raisonnement.


Le problème de Thuram c'est qu'il l'ouvre en permanence pour ne rien dire ...

Il a dit sur Sagnol qu'il était étonné de ce qu'il avait entendu parce qu'en équipe de France il n'avait jamais tenu un tel discours. Du coup le mec n'a même pas réfléchi sur le fait que, s'il ne l'avait jamais entendu à ce sujet, c'est justement parce que Sagnol n'est pas raciste. Donc ni une, ni deux il est monté au créneau pour lyncher son ancien coéquipier ...

Pathétique le révérant ("vous l'avez?")
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4k 106