Sabatini et son départ douloureux de la Roma

Modififié
0 7
La Louve a pris le petit cœur fragile de Walter et l'a dévoré en mille morceaux.

Walter Sabatini, qui a quitté ses fonctions de directeur sportif de l'AS Rome jeudi soir, est revenu en longueur sur son départ du club romain devant les médias italiens. Une conférence de presse rock'n'roll, sans langue de bois et entrecoupée d'un nombre interminable de pauses clopes, étapes indispensables pour ce fumeur compulsif : « Rome n'était pas une partie de ma vie, c'était ma vie. Je n'ai pas pu y gagner et je vais devoir vivre avec ça, mais je garde un petit espoir que cette équipe et cet entraîneur parfait puissent faire quelque chose d'imprévisible et d'incroyable, et remportent le championnat... »

Avant de revenir sur les circonstances de son départ : « Je pars parce que les règles ont changé. Le président et ses soutiens ont d'autres stratégies en tête, qui valorisent les statistiques et l'utilisation d'algorithmes pour gagner. Moi, je fais confiance à mon instinct et à mon imagination. Le football est mon univers... Je ne suis pas en colère, mais je suis rempli d'une tristesse sombre et irréversible. Je me sens serein néanmoins, car j'ai fait de mon mieux, je ne suis pas honteux de cette Roma-là. »

Ça sent quand même bon la passion tout ça. Teintée d'une petite odeur de clope, bien entendu. AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Eugène Samonacco Niveau : CFA2
Franchement, on lui reproche Iturbe, mais ce dernier a été utilisé en ailier, ce qui n'est pas son poste, à verone il a fait son trou en offensif axial, ce qui n'est pas juste.

Par contre, envoyer Ljajic à l'inter une année pour preserver les comptes, et renvoyer l'ascenseur, en accueillant une daube comme Juan Jesus, ça c'est mauvais, mai est-ce que ça vient de lui ?

Ce que les américains ont pas dû kiffer, c'est les POA dans tous les ens qui ne donnent pas une vision claire pour le budget (falque, ljajic contre le faible peres), le mic mac Manolas (qui vient à peine d'être 'acheté' entièrement à la roma), aucun AC même pas un jeune, bref des techniques italiennes, excellentes pour Palerme, beaucoup moins pour club qui n'a pas pu 'surmonter' l'obstacle porto à la maison, perso si on me dit dans 10 ans que ce match a été acheté par mendés (comme le CE), ça ne m’étonnerait même pas ..
Cafu cremes Niveau : CFA2
Paranoïa, distorsion des faits et de la réalité, méconnaissance des dossiers en question....Tu fais honneur à ton pseudo. Pour le prochain je te recommande Avi Assouly.

C'est quoi des "tactiques italiennes"? Des pratiques autorisées je suppose.

Paiement étalonne pour Manolas? Parce que tu crois vraiment que tous les clubs raquent cash le prix des transferts?

Les américains ont pas kiffe? Ben voyons, ils l'ont gardé en place pendant 4 et ont refusé la demission de Sabatini la saison passée pour le laisser assurer le mercato d'été.

Le faible Peres? Je pense sans trop m'avancer que de toutes les recrues c'est celui qui a le plus performe l'an dernier. Il est pas bon jusque la mais pas dans le bon schema, pas au bon poste et pas sur son bon pied personne ne l'est.

Tin pour une fois qu'une brève est sympa, touchante et en rapport avec le foot faut qu'un Paco Rabanne se pointe.

Ps: oui on va lui reprocher Iturbe, il a du flair pour les centraux Sabatini, pas pour les tout droit qui brillent dans des petits clubs. Il devient quoi Ibarbo au fait?
Cafu cremes Niveau : CFA2
Ps2: les Poa quand t'as un budget ric rac et sous le coup du fpf, t as pas vraiment le choix. Rendez vous en fin de saison pour faire le bilan comparatif avec l'Inter qui a choisi la stratégie opposée.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 7