1. // Coupe du monde 2014
  2. // 8e de finale
  3. // Brésil/Chili (1-1 et 3-2 au tab)

Saad : « Le doute va persister si le Brésil continue à être trop émotif »

Comme tous les Brésiliens, Felipe a bien eu peur que la Coupe du monde de son pays s'arrête dès les huitièmes face au Chili. Avec quelques heures de recul, le défenseur de Caen revient sur cette qualification dans la douleur et pointe les faiblesses de la Seleção.

Modififié
17 7
Est-ce que tu t'attendais autant à souffrir en regardant ce match contre le Chili ?
Oui. Le Brésil a 200 000 kilos sur les épaules depuis le début de la Coupe du monde. La pression est interne, externe, elle est omniprésente. On la voit lorsque les joueurs pleurent pendant l'hymne ou avant les penaltys. Le Chili est encore un franc-tireur, rien à perdre. Ils ont enchaîné des bons matchs depuis les qualifications et à la phase des poules, avec un collectif soudé. Donc, on s'attendait à beaucoup souffrir.

Tu la vois dedans, la frappe du Chilien à la dernière seconde ?
En fait, il a frappé tellement fort dans ce ballon que je suis resté 5 secondes en train de chercher où il était passé. Même le réalisateur l'a perdu de vue ! J'ai fait le tour des filets avec mes yeux et j'y ai rien trouvé, puis j'ai pensé : « C'est bon, il n'est pas dedans.  » Du coup, j'ai dit à mon ami brésilien chez qui je regardais le match : « On se qualifie, c'est sûr et certain. »

Malgré la qualification, on a quand même l'impression que cette équipe de Brésil a très peu de marge sur ses adversaires. C'est pas vraiment une surprise, non ?
Pas vraiment, car on n'a pas la plus belle génération des dernières décennies. En plus, on n'a pas eu un calendrier facile. On a joué contre des bonnes équipes comme la Croatie, le Mexique et le Chili. Même si dans une autre époque, ces sélections-là ne nous auraient jamais fait peur. On aurait dû avoir la même chance que les Bleus lors du tirage. Merde !

Quand Neymar baisse de pied comme après la première mi-temps, l'animation offensive est assez pauvre. Comment tu arrives à l'expliquer ?
Il y a certaines équipes qui sont très (trop ?) dépendantes de leurs idoles comme l'Argentine de Messi, l'Uruguay de Suárez ou le Brésil. Lorsque Luiz Gustavo a mis un coup sur un Chilien au tout début du match et n'a pas été averti, les Chiliens y ont vu toute de suite une opportunité. De façon intelligente, en sachant qu'ils ne seraient pas avertis, un joueur a réussi à mettre une belle béquille sur Neymar, ce qui a handicapé énormément le jeu brésilien. Et quand tu dépends comme ça d'une seule individualité, on voit comment ça se termine.

« Lucas, qui n'a pas été appelé, pourrait faire très mal sur une défense fatiguée »

Un joueur comme Oscar a été invisible aujourd'hui. Tu vois d'autres solutions sur le banc ?
Avant le match de la Croatie, la presse brésilienne, comme dans tous les Mondiaux, a voulu mettre un remplaçant dans l'équipe titulaire. La cible c'était Oscar, l'élu c'était Willian. Oscar a réussi son meilleur match et il n'a plus été contesté. Depuis, il a enchaîné trois matchs en dessous de son niveau, mais il est toujours titulaire. Je pense que dans un match comme celui d'hier, Lucas, qui n'a pas été appelé, pourrait faire très mal sur une défense fatiguée à la fin.

Est-ce que les médias brésiliens commencent à remettre en cause les choix de Scolari ou est-ce encore l'union sacrée ?
Tactiquement, les critiques sont virulentes. Ils reconnaissent son pouvoir à motiver ses joueurs et à les garder unis. Après, les choix, surtout en titularisant certains joueurs et en faisant des changements très prudents à chaque fois, ça agace vraiment la presse brésilienne.

Ce match a encore une fois montré que le Brésil avait un gros problème d'avant-centre. Comment un pays qui a produit tant de numéros 9 peut en être réduit à remplacer Fred par Jo ?
Problème de génération, problème de formation, problème de persévérer avec les mêmes joueurs, il faudrait toute une monographie pour chercher, et c'est pas sûr de trouver, les vraies raisons. Ce qu'ils ont fait avec Diego Costa, par contre, c'était inadmissible. Un lavage de cerveau a été entrepris pour qu'il soit vu comme un traître en choisissant la nationalité espagnole. Sauf qu'il était déjà performant depuis quelque temps et n'a jamais été considéré à sa vraie valeur. Lorsqu'ils ont vu qu'il nous manquait un bon numéro 9, ils sont allés chercher notre sauveur de la patrie à Madrid. Mais il était trop tard.

Comment tu sens la rencontre face à la Colombie ?
Déjà, j'espère que l'arbitre sera le Japonais du match de l'ouverture ! Blagues à part, concernant l'arbitrage, j'espère que l'arbitre sera neutre, ni pour le Brésil ni pour la Colombie. Parce que j'ai l'impression qu'après ce penalty inexistant sur Fred, les entraîneurs adverses font une guerre psychologique lors des conférences de presse en mettant les arbitres dos au mur. On dirait maintenant que les arbitres ont peur de siffler des actions douteuses en faveur de la Seleção. On a vu ça hier avec le contrôle d'épaule de Hulk. Concernant la Colombie, c'est une des plus belles équipes de la Coupe du monde jusqu'à présent. En plus, très bonne nouvelle pour la Ligue 1, elle a le meilleur joueur de la phase de poules, James Rodrigues et l'excellent gardien Ospina. Encore une sélection qui n'a plus rien à perdre et qui jouera complètement relâchée. Le doute va persister si le Brésil continue à être trop émotif et anesthésié par la pression et l'attente ou s'il sera plus lâché après cette qualification miraculeuse pour les quarts de finale.


Propos recueillis par Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

PenoIndirect Niveau : Loisir
Le Brésil n'est pas trop émotif ,mais trop tocardinho ..Pas pareil .
200 000 kilo sur les épaules, ça fait vachement beaucoup.
"J'espère que l'arbitre sera neutre."
Merci, Captain Obvious.
Message posté par PenoIndirect
Le Brésil n'est pas trop émotif ,mais trop tocardinho ..Pas pareil .


trop tocardinho donc?

wow t'es un malade toi ahah
Message posté par Yougz
200 000 kilo sur les épaules, ça fait vachement beaucoup.


200 000 kilos = 200 000 000 = la population totale du brésil.
Le vrai scoop de l'article c'est que Saad n'est pas marocain mais bien brésilien!
Quand on sait que la problématique de l attente du peuple bresilien n est pas que footballistique, mais sociale, on peut comprendre la pression sur de pauvre joueur de football. Si il y avait eu autant d effort d investissement pour une société brésilienne plus egalitaire, je pense que les attentes sur des jeux serait moins important et l equipe jouerait plus relâchée.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Top 10 : Françafrique
17 7