Angleterre - Premier League - 18e journée - Swansea/Manchester United

Par Mathieu Faure

Ryan Giggs, simple immortel

Le magicien gallois a fêté ses 39 ans en novembre dernier et il est toujours de la partie. Avant d'aller défier Swansea dans son pays de Galles natal, le gaucher peut devenir le premier joueur à marquer au moins un but par saison depuis la création de la Premier League en 1992. C'était il y a 20 ans...

Note
8 votes
8 votes pour une note moyenne de 4.38/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Ryan Giggs (Manchester United)
Ryan Giggs (Manchester United)
1992, le championnat anglais devient la Premier League. L'une des plus grandes mutations économiques et médiatiques de son histoire. À Manchester United, Ryan Giggs est déjà de la partie, lui qui a commencé à régner sur son aile gauche dès l'âge de 17 ans. D'ailleurs, il ne perd pas de temps avant d'inscrire son premier caramel sous les couleurs de United. Ce n'est pas encore la Premier League, mais ce bon vieux championnat anglais sans argent ni diffuseur. La victime s'appelle Norwich et Giggs fait déjà étalage de roublardise.

Le mec pose sa marque de fabrique : vivacité et précision. Depuis, il a claqué au moins un but par saison. C'est prodigieux. Unique. Mythique. 20 ans à enfiler au moins un but en championnat chaque année. Ça donne 21 saisons au plus haut niveau (921 matchs et 126 buts). Hasard ou pas, c'est encore contre Norwich, l'an dernier, qu'il fête dignement sa 900e apparition sous le maillot de United avec un caramel dans les arrêts de jeu de l'extérieur du pied gauche. Un délice. Le mec a 37 ans et toujours cette science du placement.
Pour définir le joueur, on aurait facilement balancé son but de folie contre Arsenal en demi-finale de la Cup 1999, mais on a préféré se concentrer sur la Premier League. Son exercice favori avec ses douze titres de champion. Un CV d'extra-terrestre. Que retenir de Giggs en Premier League ? Son amour pour l'ennemi intime, Liverpool. Que ce soit son doublé de 2003 ou sa banderille de 1994 dans un Anfield chauffé à blanc.

Le type est intouchable. Il connaît l'histoire de son club. En même temps, il a cotoyé McAllister, Cantona, Sharpe, Beckham, Veron, Cole, Yorke, Keane, Cristiano Ronaldo, Welbeck et Van Persie. Avec Ferguson, le Gallois incarne cette capacité à tutoyer les sommets pendant plus de deux décennies. La preuve, entre son but de septembre 1992 où il humilie toute l'arrière-garde des Spurs et celui de 2009 où ses deux crochets ont raison des reins du latéral de West Ham, ses cheveux sont moins nombreux, sa vitesse de pointe moins impressionnante, mais son talent n'a pas changé. On lui pardonne tout. Surtout quand il crucifie Southampton au bout de 16 secondes de jeu à 23 ans. La perfide Albion lui a même pardonné sa sortie de route phallique alors qu'il était perçu comme le gendre idéal. Il rentre dans la femme de son frère La presse anglaise avait balancé son blase dans une histoire de jambes en l'air avec Imogen Thomas, une ancienne régulière de Cristiano Ronaldo et miss Pays de Galles 2003. Cette affaire était presque passée inaperçue. Pas la suivante. Alors qu'il est en couple de longue date avec Stacey Cooke (ils ont deux mômes), Giggs entretenait depuis huit ans une relation avec la femme de son frère Rhodri. C'est Imogen Thomas qui a joué le rôle de balance en convaincant Natasha, la belle-soeur et maîtresse de Giggs, de tout dire à la presse. « Quand j'ai appris qu'il avait également fauté avec Imogen, ça m'a réellement blessée. (...) Je sais que ça va paraître étrange, mais dans cette histoire, il n'a pas que trompé Stacey, il m'a trompée moi aussi. Même si pour lui, notre relation n'était que sexuelle... », balance la belle-soeur dans la presse. L'Angleterre est secouée. Et les déclarations de Natasha dans le Daily Mail n'arrangent pas les choses. Giggs est une raclure. Alors fiancé à Stacey Cooke qui attendait leur premier môme, Giggs se laisse aller avec Natasha rencontrée dans un bar mancunien en 2003. Dans la foulée, Natasha tombe amoureuse de Rhodri, le frère de. Mais la relation entre Ryan et Natasha continue de s'inscrire dans le temps, même après que Rhodri a fait sa demande en mariage et que Natasha est tombée enceinte. Même lorsque Stacey, la femme de Ryan, a donné naissance à leur deuxième enfant, Zach, en 2006, il a poursuivi son affaire avec Natasha : « Le jour qui a suivi la naissance de son fils, il m'a retrouvée et nous avons fait l'amour. Sa femme Stacey était encore à l'hôpital. » Le mythe est brisé. Derrière le joueur extraordinaire se cache un homme ordinaire. Dans tous les cas, le mec a déjà une place réservée au Hall of Fame. Sa sortie de route sexuelle n'avait peut-être qu'un seul but : faire de lui un simple mortel.

Suivre Mathieu Faure sur Twitter Par Mathieu Faure

Parier sur les matchs de Manchester United

 





Votre compte sur SOFOOT.com

9 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par hug38 le 23/12/2012 à 11:46
      

    Un joueur plus qu'immense, et en plus il réussit à s'occuper avec plusieurs femmes pendant des années. C'est homme est un dieu !

  • Message posté par hug38 le 23/12/2012 à 11:50
      

    J'ai fait une put*** de grosse faute d'orthographe. Je vais me faire insulter ^^

  • Message posté par Jordyclasie le 23/12/2012 à 12:17
      

    Immense joueur mais immortel, vraiment?
    Il a l'air bien mort en ce moment quand il jour

  • Message posté par LeJusticier le 23/12/2012 à 12:59
      

    C'est peut-être sa retraite imminente le véritable sens de l’apocalypse...
    Nostradamus et les Mayas kiffaient le foot en fait!

  • Message posté par ray_mulligan le 23/12/2012 à 13:04
      

    Ce type a parfois dû regretter d'être gallois et je pense que la Reine a regretté qu'il ne soit pas anglais... Heureusement aujourd'hui, il suffit de te trouver un obscur grand-parent pour récupérer la nationalité qui t'arrange le plus !

  • Message posté par Delalune le 23/12/2012 à 14:05
      

    Le Highlander!

  • Message posté par Kigur le 23/12/2012 à 14:19
      

    un putain de bonhomme, et pourtant je suis supporter de liverpool.

  • Message posté par James Patt Hagël le 23/12/2012 à 15:24
      

    i miss premier league

  • Message posté par PôleScholes le 23/12/2012 à 19:03
      

    "...a cotoyé les McAllister..." Je ne crois pas non... ou peut-être en lui caressant les chevilles lors d'une rencontre face à Liverpool. A moins qu'il y ait confusion avec Gary Pallister ?


9 réactions :
Poster un commentaire