Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Désignations 2018 & 2022

Russie 2018 et Qatar 2022

A l'issue de la phase de présentation des candidatures, les 22 membres du Comité exécutif de la FIFA se sont réunis et ont voté pour désigner les pays hôtes du Mondial 2018 et 2022. Leur verdict est irrévocable. Les ... pays ... chargés... d'organiser ... les ... prochaines ... Coupes ... du ... Monde... sont... la ... Russie ... et... le Qatar.

Modififié
2018 en Russie

Première surprise : on pensait que la Coupe du Monde 2018 serait organisée en Europe de l'Ouest, du côté de l'Angleterre par exemple. Elle aura finalement lieu en Russie. Les bookmakers anglais avaient raison de la placer favorite. Le coup de bluff de Vladimir Poutine a fonctionné. L'ancien Président et actuel Premier Ministre n'est pas venu à Zurich « pour que le comité puisse prendre sa décision sans pression extérieure » . Référence à peine voilée à l'armée de lobbyistes anglais, mais surtout aux révélations du Sunday Times et de la BBC sur la corruption au sein de la FIFA. L'Angleterre ne manquera pas de croire que le choix du comité est donc un vote sanction. Un bon remède aussi pour faire avaler la pilule de la défaite.

Plus qu'une histoire de vengeance, l'Angleterre pâtit du rapprochement avec les Jeux Olympiques de Londres en 2012 et paradoxalement de son étiquette d' « inventeur du football » . Sepp Blatter a d'ailleurs conclu son discours de la sorte : « Nous allons sur de nouveaux pays. Le football n'appartient pas à un continent. Je suis un président heureux quand on parle de nouveau football » . L'Angleterre a eu le Mondial 1966. La Russie rien. Le mal est réparé. Et tant pis pour le manque d'infrastructures, les routes pétées, les logements border et les 100 milliards d'investissements nécessaires. L'Afrique du Sud a prouvé que rien n'était impossible.






[page]

2022 au Qatar

Comme pour la Russie, la Fifa a mis en avant la nouveauté et l'internationalisation du football. Jamais le Moyen-Orient n'a accueilli de Mondial ? Eh bien qu'à cela ne tienne ! On va lui refourguer la Coupe du Monde 2022. Dix ans après la fin du Monde. Ça lui laisse douze ans pour air-conditionner tout le pays. Vous dîtes ? L'Australie non plus ? Certes, mais à ce qu'on sache, il n'y a pas de puits de pétrole en Océanie. Et puis bon, c'est quand même huit à dix heures de décalage horaire. Soit autant de droits TV et donc de sponsoring et donc de marketing et donc de flouze, en moins. Il faut bien l‘avouer, entre l'Australie et le Qatar, il y a quelques valises de pétrodollars de différence. C'est là-dessus que tout s'est joué. Déjà en termes de fuseau horaire et tout ce que cela implique, mais également pour une question de marché régional.

L'Australie est un continent de rugby et il est impossible pour le football de penser un jour le supplanter. Quand bien même, ce continent ne représente que 22 millions de clients potentiels. Alors que l'émirat se présente lui en porte-étendard du monde arabe, ensemble d'États complètement fadas de foot s'il le faut. Au-delà du chèque qu'a pu lui faire l'émir, Zidane l'Algérien a aussi choisi de défendre cette candidature pour le symbole. Quant aux States, ils payent leur précédent 1994. Idem pour la Corée et le Japon avec la jurisprudence 2002. La Fifa poursuit donc son tour du monde.



Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Petite guerre entre amis