Rummenigge soutient Barcelone

Modififié
0 9
Interdit de transfert par la FIFA jusqu'en 2016, le FC Barcelone a reçu, ce dimanche, un soutien de poids.

Alors que le club catalan aurait magouillé comme il faut autour de transferts de joueurs mineurs, le président du Bayern Munich, Karl-Heinz Rummenigge, a dénoncé la sanction, qu'il juge trop lourde et injuste. Dans des propos relayés par AS, l'ancien international (95 sélections et 45 buts avec la RFA) n'a pas mâché ses mots à l'encontre de la FIFA : « La sanction est très difficile, presque injuste. Je pense que c'est une sanction exagérée de la FIFA. Un avertissement aurait été suffisant. La FIFA devrait réfléchir à une baisse de la sanction. Pour Barcelone et ses supporters, ce sera difficile d'accepter que le Real Madrid soit au centre du marché des transferts. »

Apparemment, le Bayern Munich est tellement fort qu'il peut se permettre de voler au secours de ses concurrents pour qu'ils conservent leur niveau. GC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Désolé mais tu ne m'as pas convaincu Karl-Heinz. Il manquait plus que l'argument de tout avocat débutant "on veut faire (de mon client) un exemple".

Magouiller sur les transferts, magouiller sur ceux des jeunes au passage, c'est vrai que ce n'est pas bien grave.
ConnardLeBarbant Niveau : Ligue 1
Note : 3
Hâte que les casseroles lui reviennent à la gueule.
Par contre quand c'est le fair play financier, il faut sanctionner directement, c'est quand même marrant cette dichotomie.
Pourtant recruter des mineurs talentueux en jouant de sa position dominante, je trouve ça pas très fair play par rapport aux autres clubs qui ont moins de moyens et qui ne peuvent pas lutter, enfin je peux peut-être me tromper.
Après je peux me tromper et le Bayern cherche juste le bonheur des jeunes joueurs, sans aucun rapport avec le fait que d'avoir les meilleurs jeunes du monde ça permet de faire des économies à long terme (et donc la fameuse rentabilité économique). Et puis, ne pas rémunérer (ou presque rien) des clubs qui ont formé des joueurs, c'est aussi fair play.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 9