Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1/16e
  3. // Lorient/Saint-Étienne (1-1; tab 0-3 )

Ruffier qualifie Sainté

Match de Coupe de la Ligue, match d'un mercredi soir de septembre, et match tout moyen. Match un peu long et match triste aussi (1-1). Saint-Étienne l'emporte aux tirs au but 3-0 et accède au tour suivant.

Modififié
Lorient - Saint-Étienne : 1-1
Buts : Sunu (26e) pour Lorient. Brandão (54e) pour l'ASSE.

Pour ce 16e de finale de Coupe de la Ligue, Lorient a fait tourner, pas Sainté. Galtier a aligné un semblant d'équipe type avec Bayal et Brandão, et les Verts l'ont emporté. Avec un but validé malgré une position de hors-jeu, une frappe lointaine de Brandão, et au terme d'une séance de pénaltys vite pliée par Ruffier. À croire que ce match ne méritait pas d'autre destinée.

Le but PES de Gilles Sunu

Benjamin Lecomte pose une jolie claquette sur un coup franc sous la barre de Gradel. Mais comme prévu, le match est brouillon, les équipes conservent peu, proposent peu. Le fameux « match du milieu de terrain » , la bien nommée « bataille tactique » . En attendant, on attend le premier enchaînement valable pour croire en l'intérêt de cette partie. Profitant de l'appel de Giuly, Monnet-Paquet, lancé en profondeur, colle la ligne, et centre en retrait pour Gilles Sunu, qui ouvre le score à bout portant. Si le but est accordé, KMP était néanmoins hors-jeu. La tête d'Aubameyang est contrée par Lautoa sur sa ligne. La frappe lointaine de Cohade passe à côté. De nouveau lancé en profondeur mais sur l'aile gauche cette fois, Monnet-Paquet hésite entre un centre, un tir, un centre-tir et envoie finalement un objet non-identifié nulle part. Brandão, très isolé, s'est cherché pendant toute la mi-temps sans être trouvé. Sainté a légèrement dominé, beaucoup centré dans le vide et se retrouve mené à la pause par un Lorient réaliste et plus malin.

Brandão aime la Coupe de la Ligue

À la reprise, Autret, mis en position, a le choix entre tuer le match ou le laisser dans son état d'errance. Hésitant face à Ruffier, il ne prend aucune décision et loupe ce qu'il entreprend. C'est le moment que choisit Brandão pour rappeler qu'il est là. Il profite d'une passe lorientaise contrée par Aubameyang, s'avance, crochète devant la surface un défenseur merlu, croise sa frappe et boom ! Il égalise. Sacré Brandão, toujours là quand il faut. Le match gagne du coup en dynamisme. Pas trop non plus hein, mais de quoi permettre à Gilles Sunu de frapper à son tour. Sa frappe finira sur le dos de Giuly. Brandão sort déjà, remplacé par Hamouma, Aubameyang prendra sa place en pointe. Aliadière écrase sa frappe, alors que celle de Corgnet trouve les bras de Ruffier. Le match se cherche toujours un scénario et un vainqueur. Dans les arrêts de jeu, à la réception d'un centre de Reale, Monnet-Paquet a l'opportunité de tuer le match. Il préfère jouer avec le vide, rater la balle et attendre la prolongation.

Non, rien de rien

La prolongation n'est pas l'occasion d'une excitation collective. Le match suit son train-train de TER. Mais sous la brume, sans paysage à regarder, sans le moindre sourire à lâcher à sa voisine, bloqué dans un carré de quatre personnes avec Daniel Lauclair, Laurent Luyat et Jérôme Alonzo qui parlent de foot. Compliqué. Ah si, Ruffier empêche la copie-conforme du premier but d'aboutir. Monnet-Paquet centre en retrait, mais Autret bute à bout portant sur le gardien stéphanois. Monnet-Paquet, encore, enroule son centre, mais Aliadière est trop court. Les tant désirés tirs au but se pointent donc sans se presser. Aliadière manque le premier, Lautoa le second, Corgnet le troisième. Deux arrêts de Ruffier, et un pénalty à côté, Saint-Étienne passe au tour suivant.

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible