En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // Man. United-Saint-Étienne (3-0)

Ruffier et l’enfer Ibra

Même loin de France, Zlatan Ibrahimović continue de représenter un cauchemar pour le portier stéphanois. Après l’avoir trompé à d’innombrables reprises en Ligue 1 et en coupes, l’attaquant de Manchester United a encore planté un triplé à sa victime jeudi soir en Ligue Europa.

Modififié
88e minute. Sans hésiter, l’arbitre désigne le point de penalty. À cet instant-là, Stéphane Ruffier sait déjà. Son bourreau habituel va une nouvelle fois le battre, l’obligeant à aller chercher le ballon dans ses filets. Pour le principe, le portier fait semblant de la jouer et se couche désespérément sur sa gauche. Peine perdue : le cuir est parti de l’autre côté et termine sa course tout au fond de ses cages. Zlatan Ibrahimović vient d’inscrire son troisième but de la soirée sur un penalty qu’il a lui-même provoqué, et qualifie quasiment son équipe pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa au détriment de Saint-Étienne. Totalement impuissant, Ruffier enrage intérieurement.


Vidéo

C’est d’autant plus frustrant que l’attaquant ne semblait pas particulièrement dans un bon soir (56 balles touchées, plus faible total parmi les joueurs de champ mancuniens ayant disputé les 90 minutes). Oui, mais voilà : quand il est opposé au gardien français, le Suédois jouit d’une réussite incroyable. Ces trois derniers pions l’illustrent parfaitement. Sur le premier, le coup franc d’Ibra est dévié à plusieurs reprises et dépasse tout doucement la ligne de but. Le deuxième vient d’un centre de Marcus Rashford qui trouve le Z totalement seul en pleine surface, lequel n’a qu’à tendre le pied pour marquer. Même quand il s’est trouvé en position de hors-jeu, Ibra est parvenu à tromper Ruffier. C’est simple : ses quatre tirs cadrés ont terminé au fond. Pour l’international tricolore, c’est un éternel cauchemar. Depuis 2012 et l’arrivée de Zlatan à Paris, l’ancien Monégasque à encaissé 17 buts de la part de l’actuel Mancunien : dix en Ligue 1 (dont deux doublés et un triplé), trois en Coupe de France (triplé), un en Coupe de la Ligue et trois, donc, en C3. Une véritable victime. Surtout que les confrontations entre les deux hommes ne s’arrêtent pas à ça. Lors de leur première rencontre, Ruffier prend un violent coup de pied dans la poitrine de la part du buteur, expulsé sur le coup. Histoire de partir sur de bonnes bases.



Deux ans plus tard, c’est encore face au géant Parisien que le dernier rempart commet la plus grosse boulette de sa carrière. Une erreur qui suscite la pitié de son adversaire venant le consoler. « Je lui ai dit de s'accrocher, car ce n'est jamais facile de continuer quand on fait une telle erreur, dira Ibrahimović après coup. Mais il ne savait pas trop comment réagir. J'ai vu qu'il s'est demandé si je me moquais de lui ou si je le réconfortais. Mais finalement, il a compris que j'étais de son côté. »


Vidéo

Quand le tirage au sort a imposé des retrouvailles entre les deux bonhommes, Ruffier ne faisait pourtant pas spécialement de cas du Z. « On va retrouver Zlatan Ibrahimović. Je ne me suis pas taquiné avec lui, c'est plus avec Bayal Sall qu'ils se sont taquinés, je crois, rassurait-il. Avec Zlatan Ibrahimović, on s'est toujours respectés. Il y a du respect mutuel du fait de notre première confrontation où on s'était entrechoqués. C'est ce qui a fait partir tout ça entre nous. À chaque fois qu'on jouait le PSG, ce n'était pas Paris-Sainté, c'était Ruffier contre Zlatan. » Problème : sur le papier, on a bien l’impression que c’était une nouvelle fois Zlatan contre Ruffier lors de cet ASSE-MU. Et la mauvaise nouvelle pour Stéphane, c’est qu’il retrouvera son pire cauchemar dans moins d'une semaine.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3