1. //
  2. // 11e journée
  3. // PSG/St-Étienne (4-1)

Ruffier en reprend une bonne au Parc des Princes

Sans appuyer, Paris s'impose nettement contre Saint-Étienne (4-1), ne donnant aucune chance aux Verts d'exister. Comme avec le suspense en Ligue 1.

Modififié
10 75

PSG - ASSE
(4-1)

L. Kurzawa (24'), E. Cavani (47'), Ibrahimović (66'), Lucas (87') pour PSG , M. Verratti (74' CSC) pour Saint-Étienne.


C'était le bon moment pour ceux qui rêvaient encore de suspense en Ligue 1. Quelques jours après avoir joué contre le Real Madrid sur la piste aux étoiles, leur objectif prioritaire, Paris recevait Saint-Étienne, l'outsider le plus constant en championnat, qui pouvait, lui, être galvanisé par une victoire en Coupe d'Europe. Au final ? Un score sans appel de 4-1 qui permet à Laurent Blanc une nouvelle fois de se frotter les mains. Sans forcer, Cavani et Ibra se relancent devant, et les remplaçants prennent du temps de jeu tout en se montrant à la hauteur.

Kurzawa la joue comme Maxwell


Le match débute une heure avant le coup d'envoi. Au moment où les compositions d'équipe sont distribuées. Problème : chez les titulaires ou sur le banc pour le PSG, le nom de Javier Pastore n'est pas coché. Clash ? Malaise ? Les réseaux sociaux jouent le jeu et spéculent. Mais le meneur argentin est en réalité écarté par une conjonctivite… Du coup, Blanc limite ses changements à la défense et au milieu. Kurzawa, Marquinhos, Van der Wiel et Rabiot ont leur chance. Devant, c'est le trio Cavani – Zlatan – Di María qui est reconduit. Une formule qui a du mal à se motiver contre Saint-Étienne ? La réponse est non. Les appels et les intentions sont là, même si le premier frisson du match provient de… Valentin Eysseric. Le numéro 10 des Verts, après avoir sauvé une balle sur corner sur sa ligne, tente de tromper Trapp avec un enroulé extérieur qui passe près du poteau. Dans le doute, Paris ouvre donc le score. Cavani et Verratti combinent pour mieux laisser le latéral monter et faire la diff. Layvin Kurzawa sait très bien comment ça se passe et saisit pleinement sa chance. Il bouge physiquement Clerc à l'épaule avant d'ajuster Ruffier comme s'il s'appelait Maxwell. Fort utile alors que les offensifs ne se foulent pas en première période. S'ils se procurent des occasions, c'est peut-être plus pour laisser briller Ruffier, qui a visiblement envie de faire oublier sa boulette de l'an dernier dans ce stade.

Beau CSC de Verratti


Sauf qu'au retour des vestiaires, les Parisiens décident finalement de repasser à nouveau à un score lourd. Cavani double la mise sur un service parfait d'Ibra en contre à la 47e. Comme les Verts disparaissent totalement de la circulation avec le remplacement raté d'Eysseric par Jean-Christophe Bahebeck, Paris fait tourner. Pour mieux se montrer saignant sur une action de grande classe. Motta récupère et glisse à Di María en deux touches de velours. L'Argentin enchaîne d'une roulette pour lancer Cavani sur le côté qui remet intelligemment à Zlatan plein axe qui pousse dans le but vide. 3-0 sans forcer, Blanc peut faire entrer sans transpirer Lucas et Lavezzi. Même si Marco Verratti marque un but contre son camp peu commun, d'un gros contrôle du tibia sur une relance de Marquinhos. Même si Berić pousse Trapp à un arrêt décisif à dix minutes de la fin, alors qu'il était plus prompt que tout le monde aux six mètres. Le mot de la fin est même pour Lucas, qui marque de la tête au second poteau.

À lire : Les notes du match

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
ENFIN un vrai bon match du psg. Même s'ils peuvent sûrement faire mieux et que Sainté était pas bon, c'est quand même rassurant.

Ca montre aussi que les joueurs sont des gros branleurs qui ont vraiment du mal à comprendre qu'il faut etre exigeant en ligue 1. La question maintenant c'est de savoir s'ils vont se contenter de se bon match et se remettre à faire n'importe quoi où s'ils vont réellement se mettre à bien jouer régulièrement pour que les attaquants aient plus qu'une demi occasion par match.

Sinon je suis un peu sceptique sur Kurzawa pour l'instant. Meme s'il y a de bonnes choses (défensivement c'était bien mais contre personne faut le dire, une bonne capacité à prendre la profondeur et jouer de la tete, presque comme un attaquant), je trouve ses centres vraiment moyens. Deux fois dans le match il a centré alors que personne n'était dans la surface. Ca montre qu'il joue un peu tete baissée quand meme.
Pour une fois que Verratti tentait un tir... Dommage mon Marco.
Hoaroots & culture Niveau : DHR
Désolé de le dire, mais Paris défonce tout. Marco leur a même mis leur but, pour dire.
Lamine Turgut Niveau : CFA
Pour l'intérêt suprême du football français, je demande officiellement à la LFP de concocter un calendrier exclusivement à l'extérieur pour le PSG ....

Car ça se sent grave qu'il existe un complot judéo-olympien sur ses matchs à domicile pour que Paris ronronne et ne sache pas passer la seconde en milieu de semaine.
Verrati a accédé aux demandes d'Antonio Conte et a marqué un but. La Squadra respire.

Je crois que bon, on a vu le meilleur match de Paris dans le jeu depuis le début de la saison. Volonté de jouer vers l'avant, jeu plus direct, Di Maria s'exprime tout de suite bien mieux. Ibra prouve que la L1 reste son jardin. Rabiot a sorti un très bon match également, très juste, et très présent physiquement.
Bon, j'ai pas trouvé Ruffier impérial sur le but de Kurzawa et de Loukass. Saint Etienne était quand même assez timoré, ils ont essayé de jouer haut, de pas trop reculer, mais bon dur d'aller presser et rivaliser le duo Verratti Motta.

Et sans déconner, pourquoi le nombre de live SoFoot a été réduit cette saison ?
Note : 4
Quelle progression de Verratti il a developpé son sens du but
read my mind Niveau : National
Note : 2
Message posté par paul.la.poulpe
ENFIN un vrai bon match du psg. Même s'ils peuvent sûrement faire mieux et que Sainté était pas bon, c'est quand même rassurant.

Ca montre aussi que les joueurs sont des gros branleurs qui ont vraiment du mal à comprendre qu'il faut etre exigeant en ligue 1. La question maintenant c'est de savoir s'ils vont se contenter de se bon match et se remettre à faire n'importe quoi où s'ils vont réellement se mettre à bien jouer régulièrement pour que les attaquants aient plus qu'une demi occasion par match.

Sinon je suis un peu sceptique sur Kurzawa pour l'instant. Meme s'il y a de bonnes choses (défensivement c'était bien mais contre personne faut le dire, une bonne capacité à prendre la profondeur et jouer de la tete, presque comme un attaquant), je trouve ses centres vraiment moyens. Deux fois dans le match il a centré alors que personne n'était dans la surface. Ca montre qu'il joue un peu tete baissée quand meme.


En quoi c'est rassurant quand tu n'as rien en face?
Depuis qu'ils ont arrêté de nous emm*rder avec leur Aubameyang, ils sont vraiment devenus sympas ces verts.
Un latéral gauche remplaçant très incisif, un Di Maria qui ne perd pas trop de ballons, un Verratti qui marque (bon, pas là où il le fallait), une entente Ibra-Cavani, et surtout... DU JEU VERTICAL ET DES CONTRES-ATTAQUES !!! Et tout ça, sans Saint Javier.

Un alignement des planètes est proche.
Ce soir c'était le grand amour entre Zlatan et Cavani. Youpi !
Prospère Mulenga Niveau : CFA
Note : 1
Quand Ibra court un peu, ça va tout de suite beaucoup mieux !
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par read my mind


En quoi c'est rassurant quand tu n'as rien en face?

Tu peux aussi te dire que l'adversaire a pas été bon parce que tu l'as fait déjouer, parce que toi t'as été bon, sérieux et appliqué.
Donc oui, tu peux trouver des choses positives en analysant un match malgré une adversité faible.
Payetazo>>>ElFiasco Niveau : CFA2
Et tout ça sans l'indispensable Blaise Matuidi, c'est fou, moi qui pensait que Paris était déséquilibré sans lui...



Kurzawa déterminant dans le bon match de Cavani qui a été quasi exclusivement dans l'axe, et qui y est évidemment beaucoup plus dangereux. Mais pour ça, faut avoir un arrière gauche qui mange son couloir, ce qu'a parfaitement fait Kurzawa, qui est je trouve la copie d'Aurier, beaucoup de gniac ce qui lui cause quelques soucis défensifs, mais une vraie présence, un jeu de tête monstrueux, et un type qui met de l'intensité tout un match


Il sera titulaire bien avant l'été prochain


Un vrai match agréable du PSG, j'ai même eu l'impression d'une belle ambiance ce soir dans le stade.


Silva monstrueux derrière, Verratti... que dire, il est fabuleux. On l'a d'ailleurs beaucoup + vu devant la surface adverse qu'habituellement, certainement car Rabiot sécurisait le milieu avec Motta, ce que ne fait pas Matuidi
Lucas qui marque c'est comme mettre le petit au bout, avis aux joueurs de tarot.
Match agréable au demeurant, le bus n'etait pas garé devant les buts. Vivement la rencontre contre Nice qui sera du même accabit.
Sympa le Diomandé.
Ruffier, il doit traîner une malédiction à la con avec le Parc des Princes. Le high kick de Zlatan, le csc ridicule, le but de Lucas de la tête... Ça fait trop pour un seul homme. À sa place, j'y foutrais plus les pieds.
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
C'est moi qui tourne aveugle ou c'est Rabiot qui devient bon ?
Sinon y'a pas à dire, mais Ibra est fini, et Cavani est une chèvre. Qui totalisent 14 buts à eux deux. Ok.
Bon bah ça fait un moment qu'il n'y a plus de suspense pour le titre, encore plus ce soir... Du coup, qui pour la deuxième place de façon durable ? Lyon ? Y a un vrai coup à jouer pour les "petites équipes" cette saison, avec l'OM, Lille, Bordeaux à la ramasse
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Message posté par Payetazo>>>ElFiasco
Et tout ça sans l'indispensable Blaise Matuidi, c'est fou, moi qui pensait que Paris était déséquilibré sans lui...



Kurzawa déterminant dans le bon match de Cavani qui a été quasi exclusivement dans l'axe, et qui y est évidemment beaucoup plus dangereux. Mais pour ça, faut avoir un arrière gauche qui mange son couloir, ce qu'a parfaitement fait Kurzawa, qui est je trouve la copie d'Aurier, beaucoup de gniac ce qui lui cause quelques soucis défensifs, mais une vraie présence, un jeu de tête monstrueux, et un type qui met de l'intensité tout un match


Il sera titulaire bien avant l'été prochain


Un vrai match agréable du PSG, j'ai même eu l'impression d'une belle ambiance ce soir dans le stade.


Silva monstrueux derrière, Verratti... que dire, il est fabuleux. On l'a d'ailleurs beaucoup + vu devant la surface adverse qu'habituellement, certainement car Rabiot sécurisait le milieu avec Motta, ce que ne fait pas Matuidi


Tout ça sans Pastore aussi. Faut en déduire que Javier est nul ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
10 75