1. //
  2. // Quart de finale
  3. // Saint-Étienne/PSG
  4. // Les notes

Ruffier comme un paon

Impérial dans ses cages et décisif lors de la séance de pénalty, Stéphane Ruffier a une nouvelle fois pris le dessus sur le PSG et sur un Zlatan très décevant. Tristes devant, les Verts ont profité d'une belle solidité défensive pour passer l'obstacle parisien.

Modififié
10 37
Saint-Étienne


Ruffier (8,5) : Le héros de la soirée. Un homme qui peut garder un chewing-gum 90 minutes, déjà, alors que vous, ça fait un bout de temps qu’il vous aurait fondu dans la bouche, ce qui, il faut bien le dire, est une sensation désagréable. Ensuite, on parle quand même d’un mec qui, en l’espace de deux matchs, a réglé le problème Zlatan, pépère. Les mauvaises langues diront qu’on n’a fait que lui tirer dessus, mais c’est le genre de choses qui arrivent aux bons gardiens. En revanche, cette volée d’Armand, tu pouvais la capter, hein ?

Clerc (6) : Clerc versus Armand, un duel qui donne envie de se déhancher aux côtés de la robe verte de Sophie Ellis Bextor. Nostalgie mise à part, François a fait du bon boulot, mais a bien failli offrir la qualification à Paris sur une passe en retrait totalement folle. Dommage.

Bayal Sall (7,5) : Belle semaine pour les anciens pensionnaires du « loft » de Saint-Étienne. Monsoreau a signé à Troyes et « Mouss » a dégainé un match aussi costaud que lui. Présent dans les duels, le golgoth stéphanois a bien anticipé les ballons et a été solide à la relance. De toute façon, même mauvais, il aurait eu 7,5. Ce serait con qu’il nous frappe.

Perrin (6,5) : Si les Verts n’ont pas pris de but en seconde période, c’est en grande partie grâce à leur charnière. Dans ce domaine, l’ami Loïc ne paye pas de mine, mais fait le taf’, comme un vrai ancien de la maison. Meilleur que Loïc Peyron en période de Vendée Globe.

Ghoulam (7) : Le genre de partie où on regrette que le latéral gauche technique ait récemment opté pour la sélection algérienne. Pourtant il avait pas fait de connerie en taxi, lui… Beaucoup d’amour pour son pénalty, aussi.

Clément (6,5) : Jérémy connaissait le PSG de Jean-Eudes Maurice, de Granddi Ngoyi et de Tripy Makonda. Le PSG connaissait Jérémy Clément quand il était peu brillant. Comme dirait un philosophe canadien : les choses se passent.

Lemoine (6) : Du bon boulot à la récup’ et de la hargne, comme toujours. Málaga serait intéressé par sa couleur de cheveux.

Guilavogui (6) : La plus petite voix de la Ligue 1 a récupéré un nombre incalculable de ballons. Malheureusement, Josuha ne les a pas toujours bien utilisés. Quelques belles montées de balle et une frappe à la Charles Kaboré. Un match complet.

Hamouma (5) : Soit une très bonne note pour un type qui n’a joué qu’une mi-temps. On a aimé sa combinaison « beach soccer » avec Ghoulam sur coup franc, mais on espère qu’il a filé des royalties à Joël Cantona. Ouais, Bic, ça ne paye plus trop.

Gradel (4,5) : Comme le reste du secteur offensif, Max-Alain a connu une soirée difficile. Du bon travail défensif cependant.

Aubameyang (3,5) : Longue soirée pour Aubam. Coincé entre Sakho et Thiago Silva, le Gabonais a cadré deux tirs dans le match. Le premier a terminé dans la poire de Chantôme, le second a qualifié les siens. De quoi oublier ces 1284 courses dans le vide.

Brandão (10) : Des coups, une accélération totalement improbable, une frappe, une leçon de couverture de balle et surtout, l’assurance pour les Verts de remporter la Coupe de la Ligue. Brandão, c’est le totem « pitch » de l’immunité cher à Denis Brogniart. « Paris, vous êtes eliminéo. La sentence, est irrévocable. »

Alonso (non noté) : Entre Isabelle et Fernando. Quelque part dans la lose ou à Monaco, quoi.

Cohade (6,5) : Le nouveau modèle de Renaud a passé le test euro NCap. Une belle entrée en jeu et un joli péno. Et dire qu’on parlait de lui à Marseille et que les supporters phocéens se marraient…


Paris Saint-Germain


Douchez (5,5) : On n’est pas tous égaux devant l’ennui. Nicolas le gère plutôt bien. Pour les pénos, ce n’est pas de sa faute, Ruffier a eu une mi-temps et deux prolongations pour s’échauffer.

Jallet (4,5) : Appelez-le père Fouras. Le Jallet offensif et tranchant est resté sur le Fort, à taquiner Félindra avec La Boule. Quelques centres, certes, mais un rendement tellement plus faible que celui de l’année passée et du début de saison… Pourtant, Van der Wiel, c’est pas ce qu’on appelle un concurrent menaçant…

Sakho (7) : Il y a des soirs comme ça, quand les fautes d’inattention et les cartons rouges ont décidé de rester à la maison pour voir le match de leur canapé, où Mamadou Sakho est un putain de patron. Un patron qui ne tire pas les pénos…

Thiago Silva (7 – 42) : Un match parfait jusqu’à la séance de tirs au but. Habituellement serein dans cet exercice, le Brésilien, qui a passé une bonne partie de la deuxième mi-temps à se faire pilonner par Brandão, a envoyé une feijoada de l’intérieur du pied qui élimine son équipe. Dur.

Armand (5,5) : Ce match aurait pu être le sien, quand dans les ultimes instants de la rencontre, il a dégainé un contrôle puis une volée du pied droit, qui aurait bien pu terminer dans le but de Ruffier. Sinon, il a été solide et a failli se faire une Mario Yepes vs Djibril Cissé contre Pierre-Emerick Aubameyang.

Matuidi (4,5) : Plus discret que d’habitude, Blaise a voulu épargner son ancienne maison. Ou alors les jambes de Guilavogui et de Clément étaient un peu plus actives que les siennes.

Chantôme (4) : Un match qui restera moins dans la postérité que Steve Jacobs.

Maxwell (6,5) : Repositionné au milieu du terrain, Maxwell a fait ce qu’il a pu. Ce qui n’a pas été le cas d’Ibrahimović.

Lavezzi (6) : Le Pocho retrouve son activité et sa vivacité napolitaine et ça, c’est bon pour Paris. Malheureusement, il a laissé son opportunisme à Cavani, et n’a pu transformer l’offrande de François Clerc en but ou en passe décisive pour Zlatan. Dur.

Ménez (0 puis 5) : C’est mal, Jérémy, d’avoir passé 45 minutes à se reposer sur les lauriers de sa qualification en finale pour un champion de l’équipe de France. Tellement mal que tu t’es fait sortir après une deuxième mi-temps un peu plus correcte. Encore des mauvais choix malheureusement..

Ibrahimović (2) : Moundir disait qu’il était un peu le « Ibrahimović reubeu » . Ce soir, le Z a montré qu’il était un peu le Moundir suédois. Le genre de type qui emmerde tout le monde sur le camp, parce que de toute façon, ils sont beaucoup trop nuls pour lui. L’un n’était pas venu gagner les 100 000, l’autre n’était pas venu gagner la Coupe de la Ligue. Triste d’inactivité et de dédain.

Nene (6) : Une bonne entrée, si l’on oublie cet enroulé du gauche qui n’est pas loin de devenir sa « Anfield Road 2008 » .

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La note de Brandao est magnifique, celle de Zlatan encore plus
"il été peu brillant"

Rien à ajouter........
Chantôme où le miieu typique de la formation à la française, aucune percussion, aucune technique, aucun jeu vers l'avant, un gros coffre mais des courses inutiles et des passes latérales qui rendent le jeu stériles. J'en peux plus de ce type de joueur. Et chantôme je suis désolé au risque de me répéter à chaque fois n'a pas le niveau pour cette équipe et le projet. Je suis trop déçu par ce joueur que je voyais grand à coté de Maké, mais là il n"apporte rien contrairement à un Matuidi qui a progressé à vu d'oeil.

Thiago Motta revient...même sur une jambe revient

Bref Ruffier une fois de plus monstrueux contre Paris, ce gardien est vraiment très très bon et impressioné par Bayal qui a maîtrisé Zlatan sur 2 matchs
J'ai lu l'article

J'ai suivi le lien vers le quizz EdF à téléfoot

J'ai ri... putain
ouais, ça m'a bien aidé à piger la blague sur steve jacobs.
Complétement d'accord Chantome est un milieu de terrain typique francais aucune création 0 prise de risque trop de jeu latéral beaucoup de déchets technique mais un gros volume de jeu. Mais bon c un mal francais on ne se sait pas former nos milieux de terrain ils sont soient defensif ou offensif mais jamais les 2 la seule exception reste Abou Diaby...
Robin Huc Niveau : DHR
On dirait les notes de L'Equipe. A la fin, l'equipe qui gagne sur un tir au but de différence a de bien meilleures notes que l'autre alors qu'elle a plus subit qu'autre chose...
beau match
beau travail de Galtier
ruffier en EDF
Mathieu reviens ...ils savent pas faire de passes

Brandao on ne te reconnait plus
*somagic* Niveau : CFA
J'avoue qd j'ai vu l'accélération en direct de Brandao j'ai eu un fou rire nerveux... improbable
Tout à fait d'accord, le pSG perd aux penaltys et on dirait en lisant les notes qu'il y avait deux mondes entre les deux, alors que le PSG a eu les plus nettes occasions.
En fait je laisserais les notes du PSG (en baissant celle de Lavezzi, parce que bon c'est une faute professionnelle qu'il fait) et je baisserais les notes de Saint Etienne.

Ce qui m'inquiète c'est comment ils cherchent tous à trouver Ibra, donc pour les défenseurs ce n'est pas très difficile, tu anticipes toujours la passe vers lui
J'ai suivi tout le match, ben désolé mais Ruffier et Brandao ne valent pas ces notes la...

Les commentateurs disaient que la 1er mi temps etaient bonne mais je me suis fait C....

Sinon j'ai adoré l'entrevue de Domenech a la mi temp. Et surtout les commentaires des deux présentateurs qui étaient assez objectifs sur le cas RD. Et surtout pas rancuniers

Plus le temp passe, et plus j'apprécies R.D.
Je me serais jamais cru capable de ça.
Lavezzi a quand même un peu mangé la feuille dans l'affaire. Sur un match de ce genre, un cadeau comme celui dont il a bénéficié, ça ne se refuse pas, et lui, il envoie un parpaing dans les pieds d'Ibra. En première mi-temps, il est hors-jeu sur la passe laser de ce dernier. Il manque aussi un passe décisive du même Zlatan à quelques mètres du but. Alors oui, Zlatan est une tête de cons, mais hier soir, en rajoutant à ces approximations de Lavezzi celles de tous les autres (les centres de Jallet et Armand par exemple...), il y avait de quoi être vénère.
Ce qui est inquiétant en revanche, c'est de sentir qu'il y a une vraie crainte chez les autres, et l'impression qu'ils se sentent obligés de le trouver, même quand il et dans des positions impossibles.
Guardinho Niveau : CFA2
Mais ouais, faut pas le chercher bien loin le problème de Paris en attaque : dès qu'ils ont le ballon ils s'acharnent à le balancer à grands coups de trajectoires toutes molles dans la surface en espérant qu'Ibra fasse une reprise laser... N'importe quoi. C'est clair qu'avec ça, les défenseurs adverses finissent par choper des bonnes notes sur So Foot.

Et puis s'il fallait trouver UN travers à la domination du barca sur le foot actuel, c'est cette mode qui consiste à sys-té-ma-ti-que-ment chercher à marquer dans les 6 derniers mètres plutôt que d'envoyer une grosse praline rageuse de temps en temps. Je vois jamais aucun parisien tenter sa chance d'un peu loin.

Miss you Jay-Jay.
@adis
Bien d'accord avec toi. Et cette crainte nous fait déjouer un mec comme Nene qui tentait des longs ballons, impossibles à exploiter.
Quelqu'un sait si Ibra a toujours été aussi gueulard ? Parce que si on va se faire toute la saison avec cette dynamique négative, c'est tendu...
yanusdechien Niveau : DHR
Première note, Ruffier, 5 phrases, 14 virgules, une horreur à lire, point.
Le club qatari me fera probablement détester 2013 mais est en train de me faire aimer - enfin - 2012. J'me comprends.
Childebert1 Niveau : DHR
Zlatan et Ruffier je les imagine très bien se battant à mains nues à côté d'une caravane. Sinon avec toutes ces victoires contre les vilains Parisiens j'espère vraiment que Sainté va devenir l'équipe préférée des Français de cette année, pour faire suite aux gentils Montpeliérains de Jeunechamps et compagnie. Sainté : son entraîneur ambitieux au projet de jeu chatoyant, son attaquant brésilien amoureux des femmes, sa starlette "Neymar du pauvre" futur remplaçant à Bolton, sans parler du Chaudron et de ses merveilleux supporters tolérants et sympas.
Childebert : toujours aussi puant !
mackallaway Niveau : CFA2
Le problème de Chantôme n'est pas qu'il soit mauvais, c'est juste qu'il ne joue pas assez. Y'a deux ans, c'était le même raisonnement. IL a ensuite joué régulièrement jusqu'à devenir pré-selectionnable dans une position plus haute. Matuidi, l'année dernière, devait prendre la porte. Il joue et il s'améliore, il ne faut pas chercher 50000 théories. Bon y'a le contre exemple Pastore.

Le problème est le même depuis 10 ans : ça joue à l'arrêt. Menez a le ballon, ça ne bouge pas. A ce rythme là, toutes les équipes peuvent attendre Paris et contrer derriere. Si Bordeaux, Rennes ont récupéré des points, ç'est grâce à ça. Tu regardes United jouer (un peu moins en ce moment), ça dédouble, ça prend le couloir...

Bref, l'équipe est coupée en deux et ça tricote devant à savoir qui fera le plus de rateaux dans le match. Et dire que le PSG se positionne sur des mecs comme Neymar et Co...des solistes en tout genre
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
10 37