1. //
  2. // 3e journée
  3. // Bayer Leverkusen/AS Rome

Rudi Garcia, la Roma et la malédiction C1

Ce mardi soir, l'AS Rome se déplace sur la pelouse du Bayer Leverkusen. Pour les Romains, la situation est déjà critique : il faut prendre des points sous peine d'être déjà hors-course. Or, loin de ses bases, ce n'est pas gagné d'avance.

Modififié
89 37
Rudi Garcia en avait besoin. Samedi, en fin d'après-midi, son équipe a galéré pendant 50 minutes face à Empoli, avant que Miralem Pjanić ne fasse sauter le verrou d'un magnifique coup franc. Derrière, son équipe a déroulé, pour finalement s'imposer 3-1. Une satisfaction, d'autant que, le lendemain, aucune des équipes du trio de tête (Fiorentina, Inter, Lazio) ne s'est imposée. Du coup, c'est en solide deuxième de Serie A, sa place « habituelle » , que la Roma va aborder ces 30 jours de feu. Un tour de force qui débute ce soir, sur la pelouse du Bayer Leverkusen. Là même où sa cousine abhorrée, la Lazio, a vu s'envoler fin août ses rêves de Ligue des champions. Le cycle infernal se poursuivra dimanche sur la pelouse du leader, la Fiorentina, le dimanche suivant sur celle de l'Inter (avec entre-temps la réception de l'Udinese), puis le retour face à Leverkusen, le derby contre la Lazio et enfin le déplacement au Camp Nou. Tout ça en l'espace d'un mois. S'imposer face à Empoli était donc une obligation pour bien aborder ce marathon. Car ce mardi soir, à la BayArena, ce sera déjà une tout autre paire de manches.

Il y a onze ans, Bayer Leverkusen/Roma, déjà


De fait, pour cette troisième journée de Ligue des champions, la Roma va devoir affronter son pire adverse : le mal de déplacement. Si en Serie A, les Giallorossi se déplacent plutôt sereinement (cette saison, deux victoires, une défaite et un nul), en Coupe d'Europe, c'est une autre affaire. En effet, depuis l'arrivée de Rudi Garcia sur le banc romain, à l'été 2013, l'AS Roma ne s'est tout simplement jamais imposée loin de ses bases en Ligue des champions. Le bilan affiché est de deux défaites, encaissées face au Bayer Munich et au BATE Borisov, et deux nuls, face à Manchester City et le CSKA Moscou. L'an dernier, le nul concédé à la dernière seconde sur la pelouse des Moscovites avait fortement compromis la campagne européenne des hommes de Garcia, alors que la victoire et la qualif leur tendaient les bras.

Pour la Roma, ce mal a même débuté bien avant l'ère Garcia. Pour trouver trace de la dernière victoire romaine en terre étrangère, il faut remonter au 3 novembre 2010, et un succès 3-2 sur les terres du FC Bâle. Cinq années de disette. C'est beaucoup. Et le bon Rudi le sait : pour aller plus loin dans cette compétition, il va falloir prendre des points loin de Rome. À commencer par ce soir, sur une pelouse que les Romains ont déjà foulé lors de l'édition 2004/05, le 20 octobre 2004 très précisément, soit il y a onze ans jour pour jour. Avec, à la clef, une défaite 3-1. De Rossi et Totti étaient sur la pelouse. Déjà.

Les clubs français à l'honneur


Or, pour Rudi Garcia, il n'y a pas que le mal de déplacement à combattre. Il y a aussi le mal de C1. Depuis qu'il entraîne à haut niveau, la Ligue des champions n'a clairement jamais été son fort. En 20 rencontres de C1 sur un banc (12 avec le LOSC, 8 avec la Roma), Garcia n'a obtenu que trois petites victoires : un 2-0 sur le terrain du CSKA Moscou en novembre 2011, un succès 2-0 sur celle du BATE Borisov en novembre 2012 (victoire inutile puisque le LOSC, à ce moment-là, était déjà éliminé), et une victoire 5-1 à nouveau face au CSKA à l'Olimpico. C'était le 17 septembre dernier. Depuis, la Roma a enchaîné sept matchs sans la moindre victoire en C1 : quatre défaites, trois nuls, 6 buts marqués, 17 encaissés. Des stats indignes d'une équipe qui truste la deuxième place de Serie A depuis plus de deux ans. Pourtant, l'entraîneur français se refuse à parler de « malédiction Ligue des champions » .

Alors, Garcia va retrousser ses manches, et s'attaquer tête haute à cette équipe de Leverkusen. Une équipe qui, cette année, a fait une jolie fleur aux tifosi de la Roma, en terrassant 3-0 la Lazio lors du tour préliminaire de C1, privant ainsi les Laziali d'une participation à la compétition. Lors des dernières saisons, d'autres gros poissons européens sont repartis bredouilles de la BayArena, à l'instar de l'Atlético Madrid, du Zénith, de Benfica, du Shakhtar ou encore de Chelsea. Ironie pour le Français Garcia, les deux dernières équipes à être venues s'imposer ici en Ligue des champions sont Monaco (0-1, 26 novembre 2014), et le PSG (0-4, 18 février 2014). Un petit coup de fil à Laurent Blanc et Leonardo Jardim pour tenter de conjurer le sort ?

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Je croise les doigts mais j'ai un peu peur pour ce soir, c'est jamais facile d'aller jouer à Leverkusen et la prestation du Bayer face au Barça n'est pas de nature à me rassurer...
Si les romains livre la même "prestation" que contre le Bate Borisov, ils en prennent 5 ce soir!
Milan_forza18 Niveau : CFA
Je vois la victoire de la roma qui est supérieur mais si ,désolé pour le nom ,canaçoglu le petit turc n'est pas sevré de ballon alors il sera impossible a la roma de repartir sans une valise ,victoire en maîtrisant se joueurs sinon.....!
Il faut vite un entraîneur Italien sur le banc de la Roma, je suis désolé mais l'entraîneur français est ce qui se fait de moins bien en Europe, la preuve aucune c1 remportée et une seule C3 (houllier) avec Liverpool...
Lucio Nerone Niveau : Loisir
Message posté par Milan_forza18
Je vois la victoire de la roma qui est supérieur mais si ,désolé pour le nom ,canaçoglu le petit turc n'est pas sevré de ballon alors il sera impossible a la roma de repartir sans une valise ,victoire en maîtrisant se joueurs sinon.....!


Il est nul à ce point là ce turc ? Quand même, si il faut qu'il touche pas un ballon pour que son équipe gagne, il doit en tenir une couche..
Bizarre, il me semblait pas mal
Lucio Nerone Niveau : Loisir
Sinon, pour ce soir, je suis loin de penser que la Roma pourra ramener quoique ce soit, mais je pense qu'ils joueront mieux que face au Bate. On devrait donc avoir droit à un match assez ouvert.
Mehmet Scholl Niveau : CFA
Message posté par Casiraghi
Il faut vite un entraîneur Italien sur le banc de la Roma, je suis désolé mais l'entraîneur français est ce qui se fait de moins bien en Europe, la preuve aucune c1 remportée et une seule C3 (houllier) avec Liverpool...


Parfois, il vaut mieux fermer sa bouche et éviter de passer pour un con plutôt que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet
caviardefootball Niveau : CFA2
Message posté par Mehmet Scholl


Parfois, il vaut mieux fermer sa bouche et éviter de passer pour un con plutôt que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet


soit pas aigri comme ça, c'est pas nouveau que les entraineurs français ne sont pas très bons
Lucio Nerone Niveau : Loisir
Message posté par Mehmet Scholl


Parfois, il vaut mieux fermer sa bouche et éviter de passer pour un con plutôt que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet


Pardon mais c'est vrai.

Le Français n'est pas bon entraineur de foot, là où l'italien l'est, puisqu'il est vicieux et calculateur. De même que les belges sont pas très futfuts, et que les africains sont un peu bourrins mais mauvais en terme de réflexion.

Je comprends pas en quoi ça choque... C'est biologique tout ça.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Message posté par Lucio Nerone


Il est nul à ce point là ce turc ? Quand même, si il faut qu'il touche pas un ballon pour que son équipe gagne, il doit en tenir une couche..
Bizarre, il me semblait pas mal


Je pense qu'il voulait dire l'inverse, même si la tournure de phrase est un peu compliqué. ;)
Par contre, j'ai beau ne pas aimer le Bayer (club un peu "artificiel", comme Wolfsburg), faut reconnaitre qu'ils ont une belle équipe (ils m'ont impressionné au Camp Nou), cette année, et pas mal de très bons joueurs : Calhanoglu bien sûr, mais aussi Bellarabi, Kampl, Kramer, Bender, Chicharito et Kiessling devant... Et encore, il manque Aranguiz qui s'est blessé lors de la préparation !
Bref, je suis pas hyper optimiste pour la Roma, vu leurs difficultés en C1 à l'extérieur... mais j'espère de tout coeur me tromper !
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Message posté par Alain Proviste


Je pense qu'il voulait dire l'inverse, même si la tournure de phrase est un peu compliqué. ;)
Par contre, j'ai beau ne pas aimer le Bayer (club un peu "artificiel", comme Wolfsburg), faut reconnaitre qu'ils ont une belle équipe (ils m'ont impressionné au Camp Nou), cette année, et pas mal de très bons joueurs : Calhanoglu bien sûr, mais aussi Bellarabi, Kampl, Kramer, Bender, Chicharito et Kiessling devant... Et encore, il manque Aranguiz qui s'est blessé lors de la préparation !
Bref, je suis pas hyper optimiste pour la Roma, vu leurs difficultés en C1 à l'extérieur... mais j'espère de tout coeur me tromper !


C'était plus une réponse à Milan Forza, pas à toi Georges
Mehmet Scholl j'attends tes arguments pour contrer mes dires. En attendant les faits me prouvent que j'ai raison.
Message posté par Alain Proviste


Je pense qu'il voulait dire l'inverse, même si la tournure de phrase est un peu compliqué. ;)
Par contre, j'ai beau ne pas aimer le Bayer (club un peu "artificiel", comme Wolfsburg), faut reconnaitre qu'ils ont une belle équipe (ils m'ont impressionné au Camp Nou), cette année, et pas mal de très bons joueurs : Calhanoglu bien sûr, mais aussi Bellarabi, Kampl, Kramer, Bender, Chicharito et Kiessling devant... Et encore, il manque Aranguiz qui s'est blessé lors de la préparation !
Bref, je suis pas hyper optimiste pour la Roma, vu leurs difficultés en C1 à l'extérieur... mais j'espère de tout coeur me tromper !



Je ne comprends pas ce que tu veux dire par artificiel.
Au contraire, je trouve que c'est un club authentique, même si je ne m'y connais pas du tout en foot allemand, j'ai l'impression d'un club qui a une belle histoire avec l'Europe, toujours présent, et sans être dépensier à outrance, avec une belle philosophie de jeu assez souvent. Bref, ils respectent vraiment le football.

C'est un club que j'ai tendance à apprécier, de même pour Schalke.
Professeur ma boulette Niveau : DHR
Message posté par Casiraghi
Mehmet Scholl j'attends tes arguments pour contrer mes dires. En attendant les faits me prouvent que j'ai raison.


Tout à fait ma petite feuille, si Jacquet avait remporté un coupe du monde en battant le Brésil 3-0 en finale, ça fait longtemps qu'on serait au courant! Je construis un mur en chanvre et je les attends avec toi tes détracteurs! No pasaran!
je parlais de la c1 , depuis 1956, nada et une seule C3... avec Liverpool.
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Message posté par Casiraghi
je parlais de la c1 , depuis 1956, nada et une seule C3... avec Liverpool.


Il y a quand même Nanard le sévèrement burné. C'est lui qui faisait l'équipe, et pas ce vieux Belge fumeur de clopes.

@ footixler: je pense que c'est par rapport à la société Bayer. D'ailleurs, qd j'étais gosse, il y avait également le Bayer Uerdingen.
La Roma a toujours été fragile en Europe. Surtout loin de ses bases (cf le 7-1 à Old Trafford). Et même à domicile (cf le 6-1 face au Bayern, l'an passé, ou la défaite face à City).

On dirait que ce n'est pas un club taillé pour l'Europe. Il a déjà du mal à s'imposer dans le contexte national. Un club de losers.

Je précise que je n'ai aucune haine contre la Roma. Je l'aime bien, au contraire, comme tous les clubs italiens. Mais force est de constater qu'elle n'y arrive pas, malgré les exploits disséminés ou les places d'honneur.

Je suis sûr que Garcia va préférer la lutte pour le scudetto à l'Europe. Il devrait, en tout cas. Même si on sait à l'avance comment ça va finir.
Oscar Muller Niveau : DHR
Et la C2 de Luis Fernandez ?
Mario je te suis totalement, la Roma est un club de looser, cf la finale de CL 1984 perdue chez elle à Rome ... ou la défaite en finale uefa contre l'Inter en 1991 (je crois ?). Dans son histoire en Serie A elle a collectionné les secondes places.
Je pense qu'il y a plusieurs critères qui font que les entraineurs Français en club ne sont pas, dans l'ensemble, très bons.

1 Un manque d'esprit de compétition.

Combien d'équipes Françaises ont battues de grosses équipes pour ensuite s'effondrer dans la ligne droite ?
Prenons Monaco en 2004 par exemple. Beaucoup en parlent comme d'un bon souvenir.
Mais dans certains pays, cela serait vraiment très mal vécu d'éliminer de grosses équipes pour ensuite se prendre une volée contre Porto en finale.
Perso ça me donnerait la gerbe si j'étais supporter de Monaco et pour rien au monde je ne voudrais me remémorer cette épopée.

2 Des carences tactiques et peu de prises de risque.

A de rares exceptions, l'entraineur en France est peu friand de l'aspect tactique comme on peut l'être en Italie. Blanc est le meilleur exemple. Avec l'effectif qu'il a, il n'y a jamais d'innovation. N'importe quel quidam sait comment le PSG va jouer. PAs de changement de rythme en cours de match, encore moins de tactique.

3 Un déficit cruel en langues;

Cela peut paraitre con à première vue, mais combien de Français parlent tout simplement Anglais dans notre pays ?


Après dire qu'ils sont les moins bons, c'est trop extrême.
Il y a eu de grands sélectionneurs ( Hidalgo, Jacquet ) et de très bons entraineurs ( Wenger, Houllier, Deschamps, Denoueix, oui je l'aime bien... )
MAis c'est vrai que de manière générale, l'entraineur Français en Europe n'est pas très prisé.
Montanier, s'il avait été si exceptionnel que ça à la Sociedad, des clubs plus huppés se seraient jeté dessus.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le Napoli, oh oui !
89 37