1. //
  2. // 8es
  3. // Angleterre-Islande (1-2)

Roy sans couronne

Encore une fois, elle concentrait toutes les attentes. Mais encore une fois, elle n'a fait que décevoir. L'Angleterre est comme ça : elle promet sans jamais respecter ses engagements moraux. Lundi soir, les hommes de Roy Hodgson ont pris la porte face à l'Islande (1-2) et le sélectionneur national a décidé de quitter ses fonctions. Au bout de la honte.

Modififié
96 21

Comme un refrain lancinant. C’est une musique connue, un air déjà trop entendu. Il faut se repasser les images, le voir se gratter la tête, se frotter frénétiquement les yeux et prendre conscience de l’impensable. Roy Hodgson avait débuté son championnat d’Europe dans les excuses – « rien n’a fonctionné » . Il vient de le terminer dans le silence le plus total. Le seul bruit qui grimpe est celui de la honte. Légende au Royaume, Gary Lineker évoque déjà la défaite de l’Angleterre en huitième de finale de l’Euro contre l’Islande (1-2) comme « la pire de l’histoire du football anglais » . Non, il n’a pas tort et encore plus après les quatre-vingt-dix minutes de spectacle vomitif proposé lundi soir par les hommes de Roy Hodgson. Reste la conclusion : cette fois, c’est terminé. Derrière ses 68 ans et après quatre ans au poste de sélectionneur, Hogdson n’est plus et a lâché ses fonctions dans la foulée de l’élimination anglaise. « Je suis fier du travail accompli par l’ensemble du staff pendant ces quatre années. On a réussi à faire la transition entre une génération de trentenaires et une jeunesse prometteuse. J’aurais aimé rester deux ans de plus. Mais je suis pragmatique et je connais le poids des résultats. » Car malgré le travail mené depuis mai 2012, Hodgson vient d’accrocher un revers terrible à ses chevilles vieillies et marquées par le poids d’une mission impossible.

La page blanche


Cette fois encore, il y avait des promesses. L’Angleterre débarquait en France en confiance, invaincue durant sa campagne de qualifications, et restait sur plusieurs succès porteurs contre l’Allemagne (3-2), la France (2-0) ou encore le Portugal (1-0). Il y avait les résultats et aussi le papier où venait s’écrire les 49 buts inscrits cette saison en Premier League par la paire Vardy-Kane, des gosses (Alli, Dier, Rashford) qui promettaient et un Rooney capitaine qui parlait lui-même du « meilleur groupe » fréquenté depuis son arrivée en sélection il y a douze ans. Il fallait y croire, tout le monde voulait y croire. Hodgson évoquait même par moments la date du 10 juillet prochain. Puis, l’histoire et sa vérité : l’Angleterre n’est pas une grande nation de football. Elle n’est pas l’Italie, n’est pas l’Espagne, n’est pas l’Allemagne, n’est pas les Pays-Bas et n’est pas non plus la France. Cette fois encore, elle l’a prouvé et cette chute contre l’Islande n’est finalement que la suite logique d’un pays qu’on ne cesse d’idéaliser, mais qui n’a pas la capacité de briller pour le moment. De ses dix-sept jours passés en France, que retiendra-t-on du passage de cette Angleterre ? Rien, ou pas grand-chose, si ce n’est les incompréhensions : les titularisations à répétition d’un Sterling sans flamme, Kane qui s’entête à tirer les coups de pied arrêtés (Hodgson pense toujours qu’il est le meilleur dans cet exercice) ou encore l’absence de confiance dans un Vardy pourtant intéressant à chacune de ses apparitions.

Le Roy est mort


L’Angleterre n’a jamais été capable de se dessiner le moindre style de jeu, de bouger des blocs regroupés et encore plus de marquer des buts (quatre seulement). Le plus dur est peut-être d’avoir assisté à la chute progressive du projet d’un Hodgson qui n’a cessé de se remettre publiquement en question. Cette défaite contre l’Islande sera au moins aussi marquante que celle contre les États-Unis à la Coupe du monde 1950. Les Islandais, eux, ont joué avec des valeurs simples : de l’impact, de l’organisation et de la volonté. Ce que n’a jamais montré l’Angleterre pendant ce championnat d’Europe. Alors, il est maintenant temps d’ouvrir une nouvelle page pour la Fédération anglaise et de se poser les bonnes questions, à propos de ses jeunes notamment (les Espoirs ont été éliminés au premier tour de l’Euro 2015), mais aussi concernant un championnat national où la quête d'entertainment a aussi un coût. L’option évoquée depuis plusieurs semaines serait de repartir avec un entraîneur étranger pour une sélection qui n’a plus atteint le dernier carré d’une compétition internationale depuis 1996. Car reste cette trace terrible : depuis l’arrivée d’Hodgson, l’Angleterre n’a remporté que trois de ses onze rencontres disputées en phase finale (Euro 2012, CDM 2014, Euro 2016). Ce soir, le Roy est mort, mais l'Angleterre aussi.

Par Maxime Brigand
Modifié

Dans cet article

Top-player Niveau : CFA
Peut être que les éliminatoires n'étaient pas aussi bons que ça aussi.

10/10 OK. Mais outre les traditionnels cartons face a St Marin, c'est aussi pas mal de victoires a l'arrache (je me souviens d'un 1-0 contre l'Estonie sur un coup franc a la dernière minute de Rooney)

Mais j'avais vraiment commencé a me dire que cette équipe avait peut être un truc après le match face a l'Allemagne ou j'avais apprécié son répondant.

En début de compet, je commençais même a chuchoter que l'Angleterre allait en surprendre plus d'un, qu'Alli allait être la révélation de cet Euro, que Smalling aussi allait montré tous ses progrès,..

Il n'en fut rien. Je ne sais pas pourquoi mais j'aime cet équipe alors ça me fait mal de voir cette equipe porter cette étiquette de looser et d'être moquer par tout Sofoot. Le pire c'est que dans le fond ils méritent presque ça.

Le ponpon aussi c'est qu'avant quand les anglais se faisaient sortir c'était toujours par plus fort (au minimum equivalent) qu'eux et c'était souvent quand même serré (a un CF de Ronaldinho en 2002, aux tir au buts en 2004 et 2006 face au grand Portugal, a une panenka de Pirlo en 2012,..) la c'est face au petit poucet des huitièmes. Si j'étais méchant, je dirais même que c'est une faute professionnelle de perdre de cette manière ce match.

J'aime l'Angleterre alors j'espère qu'ils trouveront enfin un coach capable de créer un reeel collectif
volontaire 82 Niveau : CFA2
Assez amusant de critiquer la formation anglaise en posant comme argument l'élimination de leurs Espoirs à l'Euro 2015 alors que nous même n'y étions pas qualifiés...
jojolecrado Niveau : DHR
1992 : à la surprise générale, le Danemark remporte l'Euro

12 ans après

2004 : à la surprise générale, la Grèce remporte l'Euro

12 ans après

2016 :?????
Note : 2
Message posté par jojolecrado
1992 : à la surprise générale, le Danemark remporte l'Euro

12 ans après

2004 : à la surprise générale, la Grèce remporte l'Euro

12 ans après

2016 :?????


France 84

France 2000

France 2016 ???
Denoueix-touch Niveau : DHR
Message posté par volontaire 82
Assez amusant de critiquer la formation anglaise en posant comme argument l'élimination de leurs Espoirs à l'Euro 2015 alors que nous même n'y étions pas qualifiés...


La France n'a jamais eu comme base de formation de performer en jeune et cela dans tous les sports, j'avais lu que notre système était tourné plus vers l'émergence des talents individuels que sur la formation homogène d'équipe que l'on ferait monter par bloc générationel en A, cela explique pourquoi la France sort plus de top players (pas forcément des furioclase) que n'importe quel pays (record de ballon d'or) mais que l'équipe senior A n'a pas de style chevillé au corps comme les nations qui se projette par générations.
Ce que je dis s'applique au Hand mais il me semble que c'est la même stratégie qui s'applique dans toutes les DTN de France.
Encore une erreur de score dans le titre...
Claude le Gentil Niveau : CFA
Facile à dire à postiori, mais c'est une évidence : on voit toujours l'Angleterre comme une favorite du tournoi, là où elle ne passe plus les quart de finale depuis 1996.

Tactiquement, c'est faiblard. Et le sélectionneur n'est pas pour aider.La fin du match contre l'Islande est criante : il y a énormément d'espace pour combiner devant le grand rectangle, mais c'est panique à bord : on préfère balancer des dégagements en esperant une tête anglaise.

Il existe vraisemblablement de bons et jeunes joueurs. Mais il en faut bien plus.
La PL avec beaucoup de joueurs étrangers qui bloquent la progression des jeunes anglais (un peu comme le top 14 en rugby en France)
Des selectionneurs peu inspirés.
Un style vivant mais dépassé depuis longtemps
Quelques unes des raisons du peu de performances du football anglais.
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
Message posté par bartisol
La PL avec beaucoup de joueurs étrangers qui bloquent la progression des jeunes anglais (un peu comme le top 14 en rugby en France)
Des selectionneurs peu inspirés.
Un style vivant mais dépassé depuis longtemps
Quelques unes des raisons du peu de performances du football anglais.


On en fait trop avec cet argument des etrangers qui bloquent les jeunes anglais. Dans cette equipe t'as que des mecs qui jouent dans leurs clubs et qui ont fait de bonnes voire de tres bonnes saisons en club. Individuellement ils sont pas moins bons que les Islandais ou meme que les Francais ou les Italiens.

La difference c'est qu'ils sont incapables de jouer ensemble et que le deficit tactique des joueurs et entraineurs anglais n'est plus a prouver.

J'avais regarde leur amical contre le Portugal. Ils jouaient dans un genre de 4-4-2 diamant avec Rooney a la pointe du milieu et Kane-Vardy devant. Ils se sont retrouves avec Vardy qui jouait milieu gauche parceque Rooney prenait tout le temps sa place et Kane ailier droit. A 11 contre 10 pendant plus d'1 heure il leur a fallu un corner pour marquer.

Dans cet Euro ils ont alterne les schemas sans jamais retenir de lecons, comme si a force d'essayer la solution miracle allait venir d'elle meme. Contre l'Islande tout le monde a vu leurs touches longues depuis le debut de l'Euro, mais les anglais ont dirait qu'ils n'etaient pas au courant. Comment tu peux te pointer en huitieme d'un Euro aussi mal prepare?
Je me rappelle avoir défendu l'ami Roy au moment où il a sélectionné Wilshere en pensant qu'il avait un plan derrière la tête. En fait non, c'était effectivement complètement con.

Mea Culpa.
Gros Noblois Niveau : CFA2
Message posté par Blatter m'a tuer


Dans cet Euro ils ont alterne les schemas sans jamais retenir de lecons, comme si a force d'essayer la solution miracle allait venir d'elle meme. Contre l'Islande tout le monde a vu leurs touches longues depuis le debut de l'Euro, mais les ... ont dirait qu'ils n'etaient pas au courant. Comment tu peux te pointer en huitieme d'un Euro aussi mal prepare?


Euh si ça ne te dérange pas je fais faire un copié-collé de cette partie de ton texte, elle pourrait resservir lundi prochain...
JimPooley Niveau : CFA2
Message posté par jojolecrado
1992 : à la surprise générale, le Danemark remporte l'Euro

12 ans après

2004 : à la surprise générale, la Grèce remporte l'Euro

12 ans après

2016 :?????


Oui mais qui? Belgique (mais ça ne sera pas une si grosse surprise)? Galles (mais ils n'ont pas le niveau)? L'Islande est à mon avis le meilleur candidat, et pour le coup ça sera la surprise du siècle!
Top-player Niveau : CFA
Message posté par volontaire 82
Assez amusant de critiquer la formation anglaise en posant comme argument l'élimination de leurs Espoirs à l'Euro 2015 alors que nous même n'y étions pas qualifiés...


Surtout que si l'Angleterre se fait sortir en espoirs c'est surtout que plusieurs joueurs pouvant faire cet compétition sont déjà en A (Alli, Rashford,..)
culturedeplacement Niveau : Loisir
Dès le premier match et son 4-3-3 foireux avec Sterling titulaire, et Rooney au milieu c'était evident que ca allait capoter.
C'est bien beau d'utiliser la base des Spurs pour l'équipe nationale mais si on ne les fait pas jouer comme en club, quel est l'intérêt ?

Laisser à la maison Noble et Drinkwater pour prendre Wilshere qui a jouer 70 minutes en 2016, c'est super smart !
Message posté par Denoueix-touch
La France n'a jamais eu comme base de formation de performer en jeune et cela dans tous les sports, j'avais lu que notre système était tourné plus vers l'émergence des talents individuels que sur la formation homogène d'équipe que l'on ferait monter par bloc générationel en A, cela explique pourquoi la France sort plus de top players (pas forcément des furioclase) que n'importe quel pays (record de ballon d'or) mais que l'équipe senior A n'a pas de style chevillé au corps comme les nations qui se projette par générations.
Ce que je dis s'applique au Hand mais il me semble que c'est la même stratégie qui s'applique dans toutes les DTN de France.


L'Allemagne compte 5 lauréats (7 ballons d'or en tt) contre 4 pour la France (6 ballons d'or). L'aurais fallu que Franky le décroche en 2013 mais on en est bien loin

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
96 21