Rousselot tire sur les dirigeants français

6 13
Comme chez beaucoup de présidents de clubs de L2, pour Jacques Rousselot, la pilule des deux montées/deux descentes à compter de la saison prochaine ne passe pas.

Mais au-delà de cette réforme, préjudiciable selon lui aux petits clubs, le président nancéien pointe surtout la manière : « Les dirigeants français n'ont pas été à la hauteur  » , lance Rousselot dans les colonnes du JDD, regrettant que certains de ses homologues « soi-disant de l'élite, se la jouent perso et oublient d'où ils viennent  » .

Si la FFF avait poussé en juin dernier la LFP à enclencher le frein à main au sujet de ces deux montées-deux descentes, c'est finalement le conseil d'administration de la LFP qui a confirmé jeudi la décision initiale de la Ligue. « On devrait tous être solidaires, insiste Jacques Rousselot. Mais dans le foot, si on peut mettre le pied sur la tête du voisin… Il n'y a pas de fédérateurs à la tête de nos instances. (...) [Noël Le Graët] me dit qu'il a défendu le dossier, Thiriez me dit que c'est Le Graët qui l'a incité à passer cette décision le 21 mai. Je ne sais plus qui croire. Une vraie cacophonie. Je suis déçu. »

Les mandats de la doublette de choc Thiriez-Le Graët courent jusqu'à fin 2016. FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Jemincruste1 Niveau : CFA
Je suis archi-contre cette histoire de deux montées / deux descentes.

Mais l'ami Rousselot, s'il avait stabilisé son club en L1 quand il aurait du, il l'ouvrirait probablement moins. Au bout d'un moment il faut arrêter un peu.

La défense de petits intérêts personnels au détriment d'une vision collective est une caractéristique du football français, l'utilisation constante de l'argument "c'est la faute des autres" en est une autre.
El-jefecito Niveau : CFA
Le Muppet Show continue jusqu'en 2016 ! A qui la prochaine blague ? Gargamel ? Moustache ?
Parker Lewis Niveau : DHR
Message posté par Jemincruste1
Je suis archi-contre cette histoire de deux montées / deux descentes.

Mais l'ami Rousselot, s'il avait stabilisé son club en L1 quand il aurait du, il l'ouvrirait probablement moins. Au bout d'un moment il faut arrêter un peu.

La défense de petits intérêts personnels au détriment d'une vision collective est une caractéristique du football français, l'utilisation constante de l'argument "c'est la faute des autres" en est une autre.


Pas mieux. Bon résumé.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Behrami à Watford
6 13