Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Tottenham-Liverpool (1-1)

Rose calme le réveil de Liverpool

Au terme d'une rencontre ouverte et animée, Tottenham et Liverpool ont une nouvelle fois été incapables de se départager (1-1), alors que les hommes de Klopp ont contrôlé la partie pendant plus d'une heure de jeu.

Modififié

Tottenham 1-1 Liverpool

Buts : Rose (72e) pour Tottenham // Milner (43e, s.p.) pour Liverpool

Tout le monde connaît pourtant la leçon : à trop donner trop vite, on peut vite s'essouffler. Cette fois encore, ce devait être le match de la confirmation, celui de l'après-victoire éclatante. Liverpool a une nouvelle fois bien débuté, a progressivement mangé son adversaire, a pris les devants et a finalement reculé, comme souvent. Trop souvent pour pouvoir avancer sans voir Klopp tabasser l'air avec ses poings à longueur de week-end. Le langage corporel de l'entraîneur allemand raconte parfaitement la frustration qui entoure encore ce groupe, une nouvelle fois convaincant offensivement, mais incapable de tenir l'intensité d'une rencontre pendant quatre-vingt-dix minutes. En déplacement à Londres pour défier Tottenham, les Reds se sont une nouvelle fois cassé les dents à l'approche de la confirmation. Rageant.

Le théâtre Michel


C’est là que tout a commencé. C’était il y a maintenant un peu moins d’un an, le 17 octobre dernier. Liverpool entrait alors ce jour-là dans une nouvelle ère, à White Hart Lane, avec les espoirs portés par un guide révolutionnaire. Un homme passionné et passionnant, vivant et qui aime faire vivre ses équipes, et qui a désormais envie de grimper une marche supplémentaire avec un groupe qu’il a emmené en finale de la Ligue Europa dès sa première saison. Pour ça, Jürgen Klopp le sait : son équipe doit trouver de la régularité après un début de saison partagé entre les éclats offensifs de la rentrée et les errements défensifs lors du deuxième jour. L’Allemand cherche surtout son onze idéal, c’est une certitude, maintenant qu’il possède la quasi-intégralité de son effectif entre les mains, quelques jours après un succès facile à Burton en League Cup (5-0). C’est dans ce sens que Klopp a couché sa copie pour ce troisième déplacement de rang face à Tottenham avec la première titularisation de Matip en Premier League et la confirmation du trio offensif Mané-Coutinho-Firmino. Pochettino, de son côté, n’a pas changé grand-chose, si ce n’est la titularisation de Dele Alli à la place de Vincent Janssen.

Reste que d’entrée, le scénario attendu se met en place entre deux équipes qui se connaissent tactiquement par cœur et qui ont des desseins similaires. On se presse haut, on attaque rapidement et les transitions sont intenses, alors que Coutinho allume la première mèche, mais fait surtout briller Michel Vorm, de nouveau titulaire en l’absence d’Hugo Lloris. Ce n’est qu’une première alerte, car une vingtaine de minutes plus tard, le gardien international néerlandais sauve une nouvelle fois les Spurs sur une frappe écrasée du chef d’orchestre brésilien, très en vue aux côtés de Mané et Firmino. Liverpool contrôle la partie et tient enfin plutôt la baraque défensivement malgré un coup franc d’Eriksen bien boxé par Mignolet et quelques tentatives foirées d'Alli. Il faut finalement attendre l’erreur pour dérouler l’ouverture du score. Juste avant la pause, Firmino s’amuse avec Lamela sur le côté et se fait déséquilibrer par l’ailier argentin à l’extérieur de la surface, mais Bobby Madley offre un penalty aux Reds. Milner exécute enfin Vorm (0-1, 43e).

La vie en Rose


Coincé dans son polo, stylo entre les doigts, Mauricio Pochettino sait son Tottenham castré dans son expression. Alors, dès la demi-heure de jeu, le technicien argentin bouscule son système en un 3-5-2 renforcé par l’entrée de Janssen avec sa faculté à foutre le bordel dans n’importe quelle défense. Le début de seconde période reste un incendie, où Mané continue de souffler sur les braises entre des tacles appuyés et un but justement refusé logiquement pour hors-jeu au terme d'une superbe action collective. Matip touche même la barre de Vorm. Mais Tottenham reprend vie, Eriksen allume deux cartouches non cadrées, Lamela pousse Mignolet à la claquette, alors qu'Alderweireld oblige le gardien belge à se coucher.

La tension a grimpé d’un cran, Alli et Firmino commencent à se chauffer sérieusement et chaque contact est discuté. Liverpool a reculé, comme trop souvent et le résultat est immédiat : sur une superbe ouverture de Toby Alderweireld, Dier, décalé sur le côté droit, trouve Rose au second poteau qui n’a plus qu’à allumer à bout portant (1-1, 72e). Pochettino lance son gamin Joshua Onomah pour pimenter la fin de la représentation, mais rien n'y fait. Cette fois encore, Tottenham et Liverpool ne parviendront pas à se départager. Et personne n'est vraiment satisfait.

  • Résultats et classement de Premier League

    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 41 minutes La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 33
    il y a 3 heures La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 23 il y a 4 heures River Plate devrait quitter El Monumental 8
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi
    il y a 4 heures Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 30 Hier à 11:08 Rooney, héros de la 95e minute 17 Hier à 10:21 Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 27 dimanche 12 août La célébration musclée de Jürgen Klopp 9