Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Rooney manque déjà beaucoup à Mourinho

Modififié
The Nostalgic one.

C'est toujours dur de se remettre d'une rupture. Après un an de bonheur avec la plus belle des gueules cassées anglaises, Wayne Rooney, José Mourinho est en plein chagrin d'amour. Plus qu'un joueur, plus qu'un capitaine, José a perdu l'homme, et a du mal à s'en remettre, comme il l'a avoué au Telegraph : « Rooney me manque beaucoup, l'homme me manque beaucoup, c'est quelqu'un de fantastique. Je ne suis pas le genre de personne qui se laisse prendre par l'émotion dans mon travail, mais je l'ai fait lors de son départ. Wayne avait une influence très positive. On ne peut pas dire qu'on va améliorer le groupe, parce que Wayne est parti. Il était tellement important et bon pour nous. Je pense juste que c'est une nouvelle page qui s'ouvre, sans ce leader, sans sa bonne influence sur nous. »


C'est qu'il nous ferait pleurer, le José. Mais, imperturbable, l'entraîneur de Manchester United reprend vite le fil de la discussion en expliquant le départ de la légende : « Le laisser partir n'était pas difficile parce qu'il le méritait. Il le mérite pour ce qu'il a apporté. Nous voulions le faire rester. Mais par respect pour lui et son bonheur, il fallait le laisser partir pour qu'il puisse jouer tous les matchs en entier, c'est ce dont il a besoin. » Bah ouais, Mourinho reste le Special One, il faut bien une pincée de méchanceté.

Des regrets sûrement relatifs, puisque Mourinho a aussi déclaré être armé pour gagner la Premier League et la Ligue des champions. AH
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17