En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012
  2. // Quarts de finale
  3. // Angleterre/Italie (0-0 ap, 2-4 tab)
  4. // Notes

Rooney, loin d’être infernal

Une fois de plus, les Anglais sortent d’une grande compétition après une séance de tirs au but. En même temps, avec un leader annoncé, Wayne Rooney pour ne pas le citer, aussi discret …

Modififié
Hart (7) : Il a arrêté 1000 frappes de Balotelli dans le match, avec le sourire. Mais pas son péno.

Cole (6-1) : Maintenant, c’est un cadre et ça se voit. Quand il monte pour dédoubler, Ashley Young est tenu de lui donner la balle. Tout pour l’égo. Et tant pis pour la surprise de la fausse piste. Puis, un cadre anglais qui se respecte, ça rate son péno.

Lescott (7) : Un Adil Rami à qui tout réussit.

Terry (8) : La preuve qu’il n’est pas raciste : en première période, il a dû revenir à toute vitesse sur Balotelli seul face à Hart, il n’a pas joué le jeu de la provoc, il a couru pour tacler l’attaquant in extremis. Match défensif parfait le reste du temps. Les Ferdinand n'ont pas trop aimé.

Glen Johnson(7) : Un message d’espoir pour tous les stagiaires. Le mec n’est pas désiré au départ, tout le monde voulait qu’on en prenne un autre. Lui demande tout, même s’il est maladroit au début. Résultat, il a non seulement été l’ailier le plus dangereux de son équipe, mais aussi un défenseur précieux, notamment sur un contre sur Nocerino à la fin du temps réglementaire.

Young (5) : Tout le match, il a joué au mec discipliné, qui ne prend pas de risque inconsidéré. Et au moment de mettre son tir au but, il choppe la barre.

Parker (6) : À l’image de sa ressemblance physique avec Xabi Alonso : il y a un truc, mais c’est pas non plus évident.

Gerrard (6) : Ce n’était pas le capitaine courage d’Istanbul avec les Reds, mais ce fut un capitaine intelligent, qui s’est appliqué avant tout à ce que ses coéquipiers et lui soient bien placés. S’est fait bouffer par Buffon, par contre, au moment du second toss, pour les tirs au but.

Milner (5) : À des années-lumières de ce qu’il a pu faire cette saison en club par intermittence. S’il est plus à l’aise sous les ordres d’un technicien italien, il aurait peut-être fallu demander à jouer dans l’autre camp.

Welbeck (5) : Jamais aussi fort que lorsqu’il est revenu défendre. Un peu gênant quand on est censé être le mec devant Rooney.


Rooney (4,5) : Il a suivi le plan à la lettre. Un match qu’il traverse comme une ombre avant de surgir à dix secondes de la fin pour foutre un but d’anthologie. Mais il a raté son ciseau retourné. Reste donc une prestation moyenne. À chaque élimination du Portugal, on s'acharne sur Cristiano Ronaldo, mais il en est à combien d’échecs en sélection, ce bon Wayne ?

Walcott (5): Les fans d’Arsenal pensaient que les vannes allaient cesser ce soir. Raté. Deux accélérations en près d’une heure de jeu ? Sérieusement ?

Henderson (5) : Les fans de Liverpool pensaient que les vannes allaient cesser ce soir. Raté. Deux récupérations en près d’une heure de jeu ? Sérieusement ?

Carroll (5) : Brandão, à côté, c’est Zlatan Ibrahimović.

Par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 4 heures Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 1
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17