En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Autobiographie
  2. // Wayne Rooney

Rooney : « J'ai toujours aimé Cristiano »

Modififié
Dans sa troisième autobiographie (!), My decade in the Premier League, Wayne Rooney parle, anecdotes à l'appui, de quelques anciens partenaires. Après Neville et Keane, beaucoup plus tendre, Cristiano Ronaldo et l'épisode du quart de finale de Coupe du monde 2006, Angleterre-Portugal (2-3).

Pour rappel, ce soir-là, Rooney piétine Ricardo Carvalho et prend un rouge. Dans la foulée, CR7, son coéquipier d'alors à MU, déclenche la polémique avec un clin d'œil. Du pain béni pour la presse : « Les journaux ont décidé qu'on ne travaillerait plus ensemble à cause de ce qu'il s'est passé pendant la Coupe du monde 2006. Dans le quart de finale contre le Portugal, je m'embrouille avec Ricardo Carvalho et l'écrase avec une chaussure. Ce n'est pas joli, mais c'est vraiment un accident. Alors que je proteste, Cristiano agite un carton imaginaire devant l'arbitre. L'officiel sort le rouge et je suis dehors. À la douche. Fin du tournoi. En prenant le tunnel, je ne pouvais pas en vouloir à Ronaldo pour ce qui s'est passé, car il essayait de gagner le match pour son pays. »

Vient alors le clin d'œil du Portugais : « Tout le monde décide tout de suite que Ronaldo et moi étions ennemis et que le clin d'œil causerait des problèmes à United pendant des mois. Je savais ce qui se préparait alors je suis allé le voir dans le tunnel et je l'ai prévenu : "Les supporters vont devenir fous pour celle-là. Ils vont vouloir en faire des tonnes. Nous devons laisser passer, car ça va faire parler tout l'été." Il comprend, c'est un mec intelligent, mais peu après, les journaux estiment qu'il est déjà à Madrid, que lui et moi ne nous parlons pas, ce qui est évidemment n'importe quoi. La vérité, c'est que j'aime bien Ronaldo, je l'ai toujours aimé. Mais les gens à United aiment bien les drames aussi. »


Toujours la même histoire des trains en retard et de ceux qui arrivent à l'heure. MC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 44 minutes La double fracture de McCarthy
il y a 1 heure Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 4 il y a 1 heure Un gardien espagnol marque de 60 mètres 1
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4