1. //
  2. // Everton/Man U

Rooney de retour chez lui

Welcome Home. Pour la première fois, Wayne Rooney revient affronter son club formateur, Everton, avec un statut de Ballon d'Or en puissance. Tout cela ne doit cependant pas occulter le fait que Manchester jouera gros face à l'autre club de Liverpool, dont le classement n'est pas forcément flatteur.

Modififié
0 0
Attaquer un match en connaissant le score de son adversaire direct est-il un avantage ? Tout dépend du résultat de ce fameux adversaire, en fait. Chelsea, qui se rend à Wolverhampton ce samedi, ne dira pas le contraire. Car quand les Blues pénètreront sur la pelouse des Wanderers, Les Red Devils auront déjà pris leur douche, et seront peut-être provisoirement leader de la Premier League, de quoi mettre la pression comme il faut sur la bande à Drogba. Encore faudra t-il avoir ramené un résultat de Goodison Park, ce qui est loin d'être acquis.

Si Manchester United a parfaitement négocié son déplacement à San Siro en milieu de semaine, un autre test tout aussi important, et tout aussi relevé, attend les hommes de Ferguson. Car Everton, c'est tout simplement l'équipe la plus en forme du moment en Premier League. La première à faire tomber le Manchester City de Mancini, celui qui ne prenait pas de but depuis la prise de fonction de l'Italien. Et c'est également le dernier tombeur en date de Chelsea, pas plus tard qu'il y a deux semaines, lors de la dernière journée de championnat. Tout sauf une surprise. Actuellement neuvièmes, les Toffees payent un début de saison moisi. Tel un diesel, Everton a maintenant trouvé son rythme de croisière -une seule défaite lors des 10 dernières journées lors du derby face à Liverpool- et n'a pas l'intention de s'arrêter en route, d'autant que l'Europa League n'est pas si loin. Symbole du renouveau des Toffees, Louis Saha enchaîne actuellement les prestations de haute volée, à l'image du doublé inscrit face aux Blues. A 31 ans, l'ancien Messin est peut-être dans la forme de sa vie. Ce qui est sur, c'est qu'il est passé à côté d'une sacrée carrière, la faute à un physique en sucre.

Evidemment, pour ce choc, Wayne Rooney sera titulaire. Auteur d'une nouvelle démonstration en Ligue des Champions mardi soir, le buteur mancunien marche sur l'eau actuellement. Est-il trop fort trop tôt dans la saison ? Possible, mais Sir Alex n'en a que faire. L'Ecossais use et abuse de son joyau, quitte à lui flinguer sa Coupe du Monde. Samedi midi, un accueil particulier devrait être réservé à l'ancienne idole des lieux, lui qui clame régulièrement son amour pour le maillot frappé d'un diable, en n'oubliant parfois d'où il vient. Une chose que les supporters d'Everton, qui ont vu débuter le porcinet en 2002, n'apprécient pas forcément.
Manchester United est prévenu, et doit rapidement redescendre de son nuage et revenir aux affaires courantes, même si le match de Milan est toujours dans les têtes, et plus certainement encore dans les jambes. En championnat, les Red Devils ont peut-être fait le plus dur ces dernières semaines, en revenant dans la roue leader Chelsea, qu'ils recevront dans quelques semaines. Sur que s'imposer à Goodison Park, juste après que les Blues y aient trébuché, enverrait un signal fort aux hommes d'Ancelotti.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Vrai Bent de scène
0 0