Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Schalke/Manchester
  3. // Notes

Rooney au rendez-vous

Rooney, Rooney et puis Rooney. Ah, et Neuer aussi... Voici le relevé de notes de cette première demi-finale aller entre Manchester et Schalke 04.

Schalke 04

Neuer 9 : Malgré deux buts encaissés, un bon gros neuf bien mérité. Deux gros arrêts d'entrée, sur un enroulé de Rooney puis une sèche de Park. Des relances à la main aussi puissantes que précises dans le camp adverse, à la Thomas Price. Un face à face gagné devant Chicharito, un autre devant Giggs. Des réflexes, des sauvetages. Sans lui, cette soirée aurait pu tourner au naufrage.

Matip 4 : A pris un ballon à Rooney. Pas mal. Sinon, bah il s'est fait balader tout le match.


Metzelder 3 : The Mask a passé son temps à faire ce qu'il pouvait, c'est à dire pas grand chose.


Sarpei 4 : Au courage et au tibia, il a passé son match à courir après Valencia. Crevé, il a laissé sa place à Sergio Escudero, auteur de la plus occasion de Schalke, pour ainsi dire. Moche...


Uchida 4 : Le Japonais a pas mal résisté sur son côté droit. Il a même plusieurs fois fait preuve d'un certain flair aux devants de Park, dans un duel aux allures de combat de Dragon Ball Z. Mais sans les supers pouvoirs.


Papadopoulos 4 : Chargé du marquage de Rooney, il a du aller chercher le rouquin un peu partout sur le terrain et a donc complétement dézoné de sa position axiale. C'est ce qui a principalement permis à Manchester de s'engouffrer aussi facilement dans la défense allemande. Plus méchant dans Tintin.

Jurado 5 : Si Schalke a quelque fois pu sortir la tête de la cuvette, c'est grâce à l'Espagnol, à sa justesse et à ses remontées de balle. Sorti pour Draxler, à ne pas confondre avec Clyde.


Baumjohann 2 : Ce qui est bien, quand un mec est sorti par son entraîneur à la 52è minute de jeu, c'est qu'on a pas besoin de se justifier pour dire qu'il a fait un match médiocre. Sorti pour Klüge, qui n'a rien fait pour mérité d'être noté.


Farfan 6 : Le plus en vue des attaquants de Schalke, et d'assez loin. En tout cas le plus volontaire, même s'il s'est malheureusement un peu perdu dans ses dribbles et ses initiatives.

Raul 4,7 : Le symbole s'est sacrifié au marquage individuel de Carrick. Et offensivement, il a souffert. Au milieu, il a eu du mal à exister dans le dos de Carrick. Parce que dans le dos de Carrick, il s'agit de se coltiner Vidic et Ferdinand. Mais dès qu'il a eu un peu d'espace, c'est à dire deux secondes et demi en 90 minutes, il a fait étalage de toute sa classe.


Edu 4 : Difficile à noter, tellement il a peu vu le ballon. Coincé dans le cadenas mancunien, l'attaquant brésilien n'était pas vraiment à la fête. N'a pas démérité, a même claqué une belle frappe, mais bon...

Coach Rangnick 5 : A joué son jeu, en titularisant par exemple Jurado dans l'axe et en conservant son organisation assez offensive. Malheureusement, la marche pour la finale était trop haute pour son équipe. Il lui restera toutefois à comprendre comment elle a pu autant coulé physiquement, quand on sait que c'est avant tout son punch qui lui a permis d'éliminer Lyon ou l'Inter.

[page]
Manchester United

Van Der Sar 6 : A passé une bonne petite soirée. En a même profité pour exercer un peu son allemand avec les ramasseurs de balle. Wunder kid.

Ferdinand 7 : Une tête de tueur, un coeur de pierre, un corps de cyborg, une relance précieuse, un match plein.


Vidic 8 : pareil que son compère, en plus slave. Comme en témoigne son amour de centre pour la tête piquée de Giggs


Evra 5 : Des tampons, des tacles, de coups de cul, des une-deux, des contres favorables ; un match classique pour lui, soit beaucoup d'envie et d'appels, pas mal de déchets et d'erreurs bêtes.



Fabio 6 : Le jumeau s'en est plutôt bien sorti. Il a complètement bouffé Baumjohann et a essayé d'apporter autant que possible devant.

Carrick 7 : S'il n'est pas trop allé porter le danger dans la surface adverse, c'est son patient jeu de passes qui en est à l'origine. Son calme et ses orientations ont permis à Manchester de conserver la balle et de maintenir la pression sur les Allemands.


Giggs 5 : On commence à s'habituer à le voir évoluer à ce poste de milieu de terrain. Et pour cause, s'il n'a plus ses jambes de 20 ans, sa lecture du jeu reste superlative, voire mieux. Le Gallois était donc toujours bien placé, mais manquait terriblement de justesse dans ses touches de balles. Une action illustre parfaitement son match: quand il couche parfaitement deux défenseurs sur une feinte de frappe, avant d'enrouler en sortie du but. Sur une autre, il a glissé un caviar de Rooney sous le ventre de Neuer, pour l'ouverture du score.


Park Ji-Sung 5 : a comme à son habitude parfaitement éteint le latéral adverse, son vis-à-vis direct. Offensivement, il s'est surtout appliqué à coordonner ses mouvements avec ceux, incessants, de Wayne Rooney. Les deux joueurs ont beaucoup, beaucoup permuté. Et devant comme à gauche, on a surtout vu Rooney... Après les deux buts, il a laissé sa place à Scholes, qui en a profité pour claquer une ouverture incroyable.


Valencia 5 : Comme l'Equatorien ne peut jouer qu'à droite, contrairement par exemple à Nani, les deux ailiers de Ferguson n'ont pas permuté de la rencontre. Valencia, toujours à droite, s'est contenté de prendre tout le temps tout le monde de vitesse, toujours à fond.

Rooney 9 : Wayne a définitivement pris ses marques dans ce rôle de neuf et demi, dix sur dix. Une merveille de rencontre. Un but, une passe décisive, cinq transversales, des dizaines de bons ballons, et des centaines de mètres avalées. Sorti pour Nani, il a pu passer la fin de match peinard, à contempler sa victoire.


Hernandez 5 : Le Petit Pois se crée des occasions à la pelle mais les manque encore trop souvent. Il tire quand il doit passer, passe quand il aurait pu tirer, bref, s'embrouille toujours un peu les pinceaux au moment d'apposer la touche finale. Dans un bon jour, il aurait pu en mettre trois. Ce soir, il paraissait un peu frustré, au moment de sortir pour Anderson.

Sir Alex Ferguson 7 : Un plan de jeu simple. Carrick en six, Valencia à droite, Hernandez devant et le trio Giggs, Rooney, Park un peu partout. Derrière, une muraille, et le moins de risques possibles. Partout, de la sérénité, et la consigne de prendre au métier la mesure de Schalke. Résultat, 2-0 et la qualification est dans la poche dès la fin du match aller, disputé à l'extérieur. Sir, yes Sir.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 62 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 dimanche 17 juin Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 dimanche 17 juin Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 dimanche 17 juin Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 dimanche 17 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes