Amérique du Sud - Brésil - Télé-Réalité

Rémy Harbonnier

Ronaldo va maigrir

Voilà maintenant un peu moins d’un mois que Ronaldo a entamé son parcours du combattant pour maigrir devant les caméras de la plus grande chaîne de télé brésilienne. Entre le doute et les beuveries, la souffrance et la sauce barbecue, bilan après quatre épisodes déjà cultes.

Note
7 votes
7 votes pour une note moyenne de 5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note


Le vrai Ronaldo (Brésil)
Le vrai Ronaldo (Brésil)
Avec 15% d’obèses et la moitié de la population en surpoids, le Brésil a ce qu’on appelle un sérieux problème de santé public. Comme la Chine, autre pays à croissance accélérée, le pays de l’ordre et du progrès a vu se développer le phénomène de façon inquiétante ces dernières années, et devait trouver un moyen d’y remédier en envoyant un signal fort à sa population. L’équation n’était pas bien compliquée. Brésil = Football, et Football + Obésité = Ronaldo. Le vrai, le Big One. Car si Ronaldo a été un très grand joueur pendant de nombreuses années, il a fini par être un très gros joueur. Les supporters des Corinthians ont encore en mémoire son dernier match, la piteuse élimination contre Tolima en préliminaires de la Libertadores, pendant laquelle Ronaldo traînait déjà un triste quintal. Les Churrascos et la bière aidant, Ronaldo est devenu, moins de deux ans plus tard, un très gros monsieur.

Ceux qui ont réussi l’exploit de lui faire jurer devant tout le pays qu’il allait perdre quelques kilos, ce sont les renards du Fantástico, l’émission phare de la Globo, première chaîne de télé du pays. Pour situer ce qu’est une émission phare au Brésil, il faut savoir que le Fantástico peut réunir jusqu’à 40 millions de Brésiliens devant leur téléviseur le dimanche soir. Un Vivement Dimanche puissance 10, sans Drucker ni Roumanoff. On s’en doute vu la grosse machine dont on parle, retrouver une taille de guêpe n’était pas la seule motivation de ce nouveau requin du sport-business brésilien, que les 2,5 millions d’euros offerts par la Globo n’ont pas dû laisser insensible.

José la Gouttelette

La première émission, le 23 septembre dernier, est donc consacrée à toute une série de tests médicaux au cours desquels le préparateur physique qui l’accompagnera pendant ses 3 mois d’abstinence lui explique des règles d’or : boire de l’eau, manger des fibres et éviter le gras et le sucre, entre autres scoops. Quand Ronaldo en profite pour évoquer les préparations physiques avec ses clubs, il avoue (sans vraiment surprendre) qu’il réussissait souvent à les esquiver. On imagine bien que l’hypothyroïdie évoquée dans les larmes à l’heure d’annoncer la fin de sa carrière a eu bon dos, et que R9 ne devait pas être un modèle d’hygiène de vie. Les médecins de l’émission confirment d’ailleurs que si le joueur souffre bien d’une hypothyroïdie, celle-ci est plutôt légère.

Pour connaître la répartition muscle / graisse, le double champion du monde doit maintenant entrer en slip et bonnet de bain dans une capsule. L’image est cocasse et l’intéressé se marre : « On dirait Zé Gotinha. » Soit littéralement « José la Gouttelette », une sorte de Bibendum avec une tête de goutte, symbole des campagnes de vaccination des enfants brésiliens. Vient enfin le « moment que tous les Brésilens attendent » : le passage sur la balance. Roulement de tambour, Ronaldo escalade l’instrument et fait la grimace : « Elle déconne ta balance ! » On en doute. 118,4 kilogrammes. Oui, presque 120 kilos, comme votre tonton à moustache quinquagénaire, sauf que le Fenômeno a fêté ses 36 berges la veille de la diffusion. Le verdict d’imc.fr est cruel : avec un IMC de 35,3, Ronaldo souffre d’ « obésité sévère ». Pour info, l’idéal pour lui serait de ne pas dépasser les 84 kilos. Son préparateur physique est plus sympa et lui donne comme objectif de perdre 10 kilos. Le défi s’annonce ardu, mais Ronaldo est décidé. Avant de se lancer corps et âme dans cette diète ultra-médiatisée, « Gronaldo » s’offre tout de même un dernier repas en fin d’épisode. Et tout de suite, on comprend mieux son embonpoint, car la star du « Penta » ingurgite un demi-kilo de viande, sans compter quelques saucisses en rab’, du pain, du fromage, le tout accompagné d’une manifeste aversion pour les légumes. Pour la forme, il refuse quand même le petit whisky en guise de digestif dont il est pourtant friand.

Torché au milieu d’un harem de playmates

Le défi commence à partir de la deuxième semaine. Au programme : natation, basket, vélo aquatique, jogging, golf sans voiturette et une tonne d’exercices très light. Pourtant, Ronaldo souffre, souffle et se plaint constamment. Pas capable d’aligner des exercices de plus de 20 minutes, il inquiète le Brésil entier, dont Pelé, qui le rejoint à l’écran. À Ronaldo qui le salue (« Bonjour, roi Pelé »), ce dernier rétorque le sourire aux lèvres : « Roi Pelé, que dalle, je suis ton personal trainer. » Pour prouver sa légitimité, le triple champion du monde déclare peser 79 kilos à 71 ans, soit 3 kilos de plus qu’à la fin de sa carrière, il y a 35 ans. Si les exercices physiques sont une épreuve, que dire de la privation de gras. La viande, les pizzas et la bière doivent faire place aux légumes, aux fibres et à l’eau et ce n’est pas une mince affaire. Pour son anniversaire, son coach l’autorise à boire une bière, Ronaldo finit à moitié torché en train de danser au milieu d’un harem de playmates. De la vie de jet-setter à celle de moine franciscain, il y a quelques étapes à franchir.

Ce n’est pas son entraînement avec Anderson Silva, l’un des plus grands combattants de MMA de tous les temps, qui va arranger les choses. En préambule d’un entraînement spécifique, le fighter annonce la couleur : « Tu es dans la merde mon gars, aujourd’hui, tu vas perdre 3 kilos. » Bien que Silva soit à 1% de ses capacités, Ronaldo prend cher et sort sonné de la séance. « Spider » reconnaît néanmoins que Ronaldo a un sacré kick et qu’il en veut. Comme sur le terrain, Ronaldo est un gagneur. Pas du genre à abandonner, le gros se donne du mal et déclare même vouloir perdre 18 kilos au lieu des 10 annoncés. En chantonnant Eye of the Tiger, la célèbre musique du film Rocky, le crack persiste et fait des progrès rapides sur tous les exercices. Après 3 semaines, il exagère et se voit déjà « tout maigre et beau gosse ». Et c’est vrai qu’il a maigri. Bien sûr, la Globo souhaite tenir ses spectateurs en haleine et ne dévoilera son poids qu’à l’issue des 3 mois du programme pour raconter la belle histoire au Brésil. Une belle histoire qui mènera les Brésiliens vers une alimentation saine et qui fera infléchir les courbes de l’obésité dans le pays ? On a le droit de ne pas y croire, de se verser une bière glacée et de se resservir en viande grillée.


Rémy Harbonnier


 








Votre compte sur SOFOOT.com

13 réactions;
Poster un commentaire

  • Message posté par Scual le 23/10/2012 à 08:11
      

    Et donc je croyais que c'était une maladie qui lui avait fait perdre du poids, et là on nous parle de sauce barbecue et de pizza...

    Alors finalement il est devenu gros en bouffant trop comme tout le monde?

  • Message posté par Scual le 23/10/2012 à 08:11
      

    qui lui avait fait PRENDRE du poids je voulais dire...

  • Message posté par *somagic* le 23/10/2012 à 08:45
      Note : 1 

    2002, Coupe du Monde, coupe de cheveux en forme de pubis...
    2012, bon bah là il veut plus se faire le maillot...

  • Message posté par FatMat le 23/10/2012 à 09:05
      Note : 5  /

    Ce mec aime tellement le foot, le foot l'a tant aimé qu'il a décidé de ressembler à un ballon. Où est le mal ?

  • Message posté par Enzato le 23/10/2012 à 09:27
      

    Faut lui couper les burnes pour qu'il maigrisse vraiment ...

  • Message posté par Myros el matador le 23/10/2012 à 09:32
      Note : 1 

    Quelle tristesse de voir que mon idole est tellement fat que le simple fait de sourire le fasse suer (cf photo)

  • Message posté par Hatem Peinard-Frais le 23/10/2012 à 09:56
      Note : 4  /

    Enzato < Au contraire, Fenomeno c'est comme les chats: tu lui coupe les burnes il engraisse.

    Sinon elle a l'air sympa l’émission et y'a du level question guests

  • Message posté par Wawan le 23/10/2012 à 10:09
      

    Putain j'ai lu le résumé d'une émission de télé réalité...

  • Message posté par one_of_the_amoks le 23/10/2012 à 10:17
      Note : 4  /

    il est gros et alors?! sérieux, un fan de foot c'est supposé etre un ersatz de gamine de 14 ans qui sue à grosses gouttes devant justin bieber. que ronaldo bouffe ce qu'il veut, qu'il tringle pléthore de travs, moi je m'en tape, il restera tjs l'un des meilleurs.

  • Message posté par El Burrito le 23/10/2012 à 11:25
      Note : 1 

    Cher Rémi,le trouble hormonal dont tu essaies de parler se nomme hypothyroïdie.Je te propose un moyen mnémotechnique simple et gratuit pour t'aider à progresser: "l'hypo rend gros".Celà dit pour ceux qui pensent que ce trouble explique le poids de Ronaldo,c'est entièrement faux,le traitement est.très simple et efficace.Ce type mange comme un goret et manquait d'activité physique même sur la fin de sa carrière pro.Il grossit tellement vite que son jubilé se jouera au baby foot.

  • Message posté par Millonario le 23/10/2012 à 14:46
      Note : 1 

    JE suis sur que ce show est croustillant, mais bordel# ca me fait mal de voir une idole de jeunesse dans ce genre d'émissions

  • Message posté par olivier9275 le 23/10/2012 à 15:04
      Note : 1 

    Franchement, on s'en fout qu'il soit gros ! Ca reste l'un des meilleurs (le meilleur ?) joueurs de foot de l'histoire. Et c'est du joueur que l'on se souviendra. Ce que fait, mange, devient l'homme, n'a pas grand intérêt !

  • Message posté par helllone le 23/10/2012 à 17:07
      Note : 1 

    @ enzato : pas la peine, il a déjà subit une vasectomie ^^ !


13 réactions :
Poster un commentaire