1. // Légende
  2. //

Ronaldo : une crise cardiaque en 98 ?

Modififié
31 21
Et si Ronaldo n'avait pas fait une crise d'épilepsie mais une crise cardiaque le 12 juillet 1998 ? Le matin de la finale, le Ballon d'Or 1997 et 2002 est pris de convulsions et s'évanouit. Transporté à l'hôpital, les médecins concluent à une crise d'épilepsie.

Or, cette version est aujourd'hui remise en cause par Bruno Caru, président de la société italienne de la cardiologie du Sport. "Ronaldo était couché sur son lit et regardait la télévision. Il a alors plié la tête de manière non naturelle. Il a eu une chute de la fréquence cardiaque et de la pression sanguine et il est tombé dans les pommes, explique le docteur dans un entretien à Premium Calcio, une chaîne italienne. Roberto Carlos a vu Ronaldo en train d'avoir des convulsions et a émis l'hypothèse d'une crise d'épilepsie. Ronaldo a été transporté à l'hôpital et a subi une batterie de tests neurologiques. En vérifiant le dossier avec attention, une fois à l'hôpital, il avait 18 pulsations par minute. Cela signifie qu'au moment de la crise, le coeur s'est arrêté de battre. Les médecins français se sont entêtés et se sont fiés au diagnostic de la crise d'épilepsie émise par Roberto Carlos et non par un médecin".

Bruno Caru va ensuite plus loin dans son explication : "Ils lui ont donné un médicament très puissant, bon pour l'épilepsie mais non recommandé pour les problèmes cardiaques. C'est un sédatif très lourd, le Gardenale, qui a été utilisé par Marylin Monroe pour se suicider. Ce sédatif réduit et inhibe fortement l'activité cérébrale. C'est ce qui explique la prestation plus que décevante de Ronaldo en finale".

En même temps, si Ronaldo a bel et bien fait une crise cardiaque, sa seule présence sur le terrain quelques heures plus tard tient déjà de l'exploit. RL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il a plié la tête ? P'tain c'est quand même balèze...
Comment on peut plier la tête "de manière non naturelle" ???
+1000 louison.
le medecin qui s'y connait pas en anathomie. la tete sa se pli pas merde!!!!
le cou si
selon certains,Nike aurait fait pression pour que Ronaldo soit sur le terrain,ça faisait parti des closes de son contrat.son absence aurait peu entrainer une rupture du contrat entre nike et la seleçao,ce qui leur aurait fait perdre 160 Million de $...
enfin voila,bientôt 14 ans (déja !?)après cette journée mythique du 12 juillet 1998 fait encore débat,comme si ce match n'était toujours pas fini...
+1 louison,finalement,le plus beau geste de cette journée c'était plus le pliage de tête de Ronaldo que le doublé de zidane...jamais réédité depuis
Non mais l'avis de ce mec c'est n'importe quoi.
Déjà, je sais pas comment il ose faire un diagnostic alors qu'il n'était pas sur place, qu'il n'a pas vu Ronaldo et s'en tient simplement à ce qu'il a entendu et lu ci et là. C'est pas très pro et pas très pro de remettre en cause le diag de médecins qui ont eux géré le problème, et ma foi pas si mal que ça puisque Ronaldo a bien tenu sa place......parce que quelques heures après une "crise cardiaque", aussi 'petite' soit elle, on ne court pas plusieurs kms sur un terrain de foot pendant plus d'une heure.
On alors il y a d'autres trucs derrière tout ça...
Dans le prochain SOFOOT, retrouvez la grande enquête réalisée avec Detective et Closer.L'oreiller de Ronaldo aurait été piégé par des barbouses de la DST.confessions chocs de l'employé de l'hotel et de l'aide soignante qui aurait aidé Ronaldo à manger sa compote.
De toute façon, c'est pas comme si les médecins français avaient voulu le remettre sur pied vu qu'avoir un Ronaldo pas en plein possession de ses moyens était la seule possibilité pour la France de gagner ce match. En plus des pressions politiques et des magouilles...
sinon faut pas lui en vouloir au Dr Caru, boss de l'institut de cardio du sport Italien.. y doit être plutôt surmené et habitué à voir quelques cas "insolites"..y vient à peine de boucler l'dossier Ricco, qu'il à Gattuso et Cassano/
Dans Dopage dans le football, Mondenard propose l'hypothèse de l'infiltration qui aurait mal tourné.

Je suis pas médecin, mais le truc, c'est qu'une infiltration de cortisone qui foire et qui passe dans un vaisseau sanguin peut provoquer des spasmes et des tremblements très violents qui s'apparentent aux symptômes de la crise d'épilepsie.

Ça me convainc plus que la Playstation ou la mini crise cardiaque!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
31 21