1. //
  2. // Match amical
  3. // Argentine/Portugal

Ronaldo/Messi : je te hais, moi non plus

Avec l'inévitable Ballon d'or dans un coin de la tête, le Portugais et l'Argentin se retrouvent ce mardi à Old Trafford pour un match amical. Amis, Ronaldo et Messi ne le sont pas vraiment pas. Et si le second joue les indifférents, le premier a lui beaucoup plus du mal à cacher ses sentiments.

15 84
« On nous compare tout le temps, c'est fatigant. On ne compare pas une Ferrari avec une
Porsche, car ce n'est pas du tout le même moteur.
 » Il peut être riche, beau, adulé et se promener avecIrina Shayk à son bras, Cristiano Ronaldo n'en reste pas moins un homme avec ses doutes, ses faiblesses et parfois gagné par l'envie. Dans la tradition chrétienne, le septième des péchés capitaux chers à Saint-Augustin consiste à amoindrir la gloire d'autrui. Soit l'on y réussit et l'on jubile, soit l'on échoue et l'on est déçu de voir la réussite de l'autre. Le Portugais jalouse-t-il son rival argentin, ses quatre Ballons d'or, ses records et l'absence d'effort apparents qui semble aller de pair avec cette réussite ?

Derrière ses airs de diva, le Portugais est un laborieux qui ne s'ignore pas. Il a sué, travaillé, soulevé plus de fonte que les autres pour obtenir ce qu'il pense être sa récompense, sa place au sommet de la hiérarchie de sa profession. Et l'idée de partager ou, pire encore, de céder cette place à un ado attardé qui donne toujours l'impression (et pas que l'impression) de sortir de sa sieste, l'irrite. Jorge Valdano a résumé la chose ainsi. «  Messi doit beaucoup plus à son père et à sa mère que Cristiano. Cristiano progresse chaque saison. Parce qu'il prétend à être le meilleur et travaille dans ce but. Il a un égo constructif.  » Mais un égo à vif et qui ne supporte pas l'idée de vivre dans la comparaison permanente avec un de ses contemporains.

Le « nain  » ou le «  fils de pute  »


Messi est même devenu une kryptonite qu'on agite, plus pour énerver que vraiment affaiblir un joueur au corps de superhéros, mais au cœur bien humain. En septembre 2011, il est reçu à Nicosie avant un match avec le Portugal au son de «  Messi ! Messi ! » par les supporters chypriotes. Il aurait pu laisser couler, esquisser un sourire hypocrite, mais il n'a pu s'empêcher de répondre. Quitte à dégoupiller et embrasser le ridicule. « Ceux qui chantent ça sont anormaux.  » Aveuglé par la rivalité, CR7 finit par en devenir obsessionnel. Quand il remporte le Soulier d'or en 2010 consacrant le meilleur buteur européen de la saison, il ne peut pas s'empêcher de penser à l'autre. «  Le Ballon d'or, ce sont des voix. Mais ce prix-là ne dépend de personne. » Comme si, dans le fond, il pensait qu'une conjuration mondiale privilégiait son adversaire.

Ronaldo n'a jamais aimé Messi. Il ne prononce jamais son nom en privé et quand il l'évoque, il parle de lui comme du « nain » . En public, il a appris depuis quelque temps à tourner sept fois la langue dans sa bouche pour une question d'image. Donc officiellement, CR7 respecte le Barcelonais. Alors quand un biographe de l'Argentin avance que l'attaquant du Real le traite de « mother fucker » dans l'intimité du vestiaire, Ronaldo réplique tout de suite. « C'est absolument faux et j'ai demandé à mes avocats de poursuivre ceux qui en sont responsables. J'ai le plus grand respect pour mes collègues, et Messi ne fait pas exception. » Il y a peut-être de la sincérité dans cette indignation, mais on ne peut pas s'empêcher de discerner aussi la crainte des dégâts causés à son image dans la dernière ligne droite des votes pour le Ballon d'or. Sa quête, son obsession, son précieux.

Messi l'indifférent


Et qu'en pense Lionel Messi ? Personne ne le sait vraiment, comme pour tout le reste d'ailleurs. Le gamin de Rosario donne l'impression de se désintéresser de ce combat. «  Je ne suis pas en compétition avec Cristiano. Les récompenses individuelles sont celles qui m'importent le moins  » , assure-t-il comme une évidence. C'est peut-être cette indifférence qui doit rendre fou Ronaldo. Quand lui réclame un duel, Messi l'esquive. Pense-t-il sans avoir la force ou l'envie de le clamer sur les toits que son talent naturel le place au-dessus ? Ce n'est pas ce Portugal – Argentine qui risque de changer le sens d'une rivalité à sens unique en apparence. Il faut être deux pour s'aimer, il faut l'être également pour se détester.

Par Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Scholes453 Niveau : CFA
Note : 14
Hils7 et MerenGone dans quelques minutes. A vous les gars
Note : 12
Le seul truc qui est gênant dans cette comparaison permanente, c'est qu'il y aura toujours un léger avantage à celui qui se la joue discret plutôt que celui qui s'assume. Alors qu'au final, Messi n'a rien à envier à Ronaldo au niveau de l'ego.
Pour ma part, je préférerai toujours l'égo démesuré qui s'assume plutôt que celui qui se cache.
Scholes453 Niveau : CFA
Note : 8
On a aucune certitude que ce soit sur l'un ou sur l'autre, que des impressions, donc ca sert a rien d'essayer de dire que l'un s'assume plus que l'autre ou se cache étant donné qu'on ne sait rien du tout. On peut avoir un avis mais on ne peut rien affirmer.
Message posté par toof11
Le seul truc qui est gênant dans cette comparaison permanente, c'est qu'il y aura toujours un léger avantage à celui qui se la joue discret plutôt que celui qui s'assume. Alors qu'au final, Messi n'a rien à envier à Ronaldo au niveau de l'ego.
Pour ma part, je préférerai toujours l'égo démesuré qui s'assume plutôt que celui qui se cache.


Et moi le naturel à la gomine.
Messi doit autant se nourrir de la compétition avec Ronaldo que Ronaldo le fait avec Messi

y'avait eu un article la saison dernière sur sofoot qui évoquait d'ailleurs le fait que Messi comme Ronaldo demandaient à la sortie du terrain si l'autre avait planté dans la course au titre de pichichi

et heureusement qu'ils se tirent la bourre, ça ne fait que les pousser à être meilleur
Sur le terrain il y aura sans doute toujours débat, mais au petit jeu de la com', Messi a gagné depuis longtemps.
Frenchies Niveau : CFA
"Les récompenses individuelles sont celles qui m'importent le moins."
les mauvaises langues le traiteront d'hypocrite, de menteur.

la réalité c'est qu'avec le nombre de records simplement "historiques" qu'il détient et qui pour la plupart ne s'obtiennent pas sur une seule saison, personnellement j'ai tendance à le croire.

le meilleur exemple reste sa réaction lors de la remise du trophée du meilleur joueur du mondial ... en gagnant la coupe collective, elle aurait été tout autre, à n'en pas douter.

c'est pour ça que je préférerais TOUJOURS son état d'esprit.

il a des défauts oui, c'est humain et d'avoir été aussi "puissant" (dans le vestiaire, pour un club) que lui forcément en induit ...
PERSONNE ne doute qu'ils ont un égo démesuré tous les deux, rien de plus normal.

MAIS il fêtera toujours ses buts avec le sourire d'un gamin et surtout = collectivement.... montrer ses abdos en solo (à la balotelli) pour le quatrième but (pas décisif, 3-1 4-1, peu importe) sur penalty, obtenu par un autre, d'un match (finale ou non) me fera toujours, pitié.

Messi c'est avant tout, ça ... les bonnes valeurs à transmettre.
(le reste c'est des histoires de gros sous, de vestiaires, bref de truc que les gosses voient pas à la télé pendant un match de football).µ

c'est pas une question d'assumer ou quoi que ce soit, les 2 disent vouloir TOUT gagner, sauf qu'ils ont des priorités différentes et personnellement je suis depuis toujours plus en phase avec celles de messi.
(et c'est pas une histoire de "gentil/méchant" ou autre connerie de haters ...)
Message posté par Scholes453
Hils7 et MerenGone dans quelques minutes. A vous les gars


Je ne m'abaisserais pas à répondre à un article de cet acabit.
Je pense juste qu'Alexandre Pedro est bien caché en France pour écrire un truc pareil, à l'abri d'une attaque en justice pour diffamation. Pas sûr qu'en Espagne il tente de publier cette bouse.
J'ai quand même l'impression que ce côté a un peu disparu dans leur rivalité, depuis que Ronaldo a eu son deuxième ballon d'or, avant d'enchaîner derrière avec une ligue des champions au printemps, on le sent un peu moins à fleur de peau, un peu plus serein, en tout cas c'est l'impression globale que j'ai eu en le regardant cette année, que la rivalité permanente (quand l'un plante un triplé, l'autre veut à tout prix planter un quadruplé et ainsi de suite) des années 2009-12 était un peu retombée. C'est peut-être aussi du au fait que Messi ait un peu reculé sur le terrain, marque moins,et du coup se retrouve moins en compétition pour le Pichichi: maintenant qu'ils ont des rôles vraiment différents sur la pelouse, leur rivalité est un peu plus limitée.
Ronaldo est à Messi ce que Végéta est à Songoku.
Le mec qui travaille comme un tarré, mais qui reste à jamais derrière l'élève surdoué.
Südkurve28 Niveau : CFA
Y'en a qui se félicitent de vivre dans l'époque de "gloire" de ces deux joueurs, personnellement c'est tout le contraire. Ils sont les symboles de cette dérive individualiste qui affecte le football. Tout ce qu'il y a de négatif dans le foot moderne est relié à eux : individualisme, mauvais goût, génération de "fanboys" et de "fangirls" écervelés et dénués de culture foot, etc..
Messi a autant d'ego que Cristiano ? Sérieux ou tu rigoles ?
Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire des fois. Et je ne dis pas ça pour rabaisser Cristiano, mais on ne peut pas dire que Messi a autant d'ego que son copain de toujours. Certes il en a comme chaque être humain, mais quand même...
@Südkurve28

Moi j'ai une autre théorie : Messi et Ronaldo n'en ont strictement rien à foutre de ce battage médiatique, et ils ont une rivalité on ne peut plus normale (cf leur discussion a la fin du dernier classico). Le reste n'est qu'une invention du parasitage médiatique pour vendre des torchons.

Rappelons que le pire cancer du foot, c'est tout ceux qui ne comprennent rien au foot, mais en parlent toute la journée.
LeJusticier Niveau : Ligue 2
Note : 22
Message posté par Saintjay
Ronaldo est à Messi ce que Végéta est à Songoku.
Le mec qui travaille comme un tarré, mais qui reste à jamais derrière l'élève surdoué.


L'Histoire des super sayen montre la supériorité indiscutable de Broly, une grosse brute caractérielle au look de drag-queen culturiste.

Le footballeur idéal est donc une fusion entre Roy Keane, Darcheville et Brandao. Roy Branville, retenez ce nom !
Scholes453 Niveau : CFA
Note : 6
Roy branville Oh putain +1000
Messi ne devrait pas se désintéresser de ce duel. C'est peut-être bien l'obsession de CR7 qui lui a permis de survivre à 4 années de domination totale de Messi pour redevenir l'actuel meilleur joueur du monde avec des performances supérieures en club depuis au moins un an maintenant.
Beaucoup d'autres grands champions de l'histoire du foot ne seraient jamais revenu au sommet après une telle mise à l'amende sportive et médiatique.
Il est peut-être là le plus grand mérite de Cristiano. C'est plus impressionnant que ses passements de jambe je trouve
Frenchies Niveau : CFA
Message posté par Le FC K
Messi a autant d'ego que Cristiano ? Sérieux ou tu rigoles ?
Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire des fois. Et je ne dis pas ça pour rabaisser Cristiano, mais on ne peut pas dire que Messi a autant d'ego que son copain de toujours. Certes il en a comme chaque être humain, mais quand même...


beh tiens !
demande à Zlatan ... a etoO !

c'est juste que sur le terrain, cela se voit peu chez messi et quand même beaucoup chez CR7
Scholes453 Niveau : CFA
Note : 6
J'ai pas pu demander a zlatan et eto'o mais leurs sorties médiatiques concernant messi lui sont toujours favorables. L'un dit qu'il est le meilleur, comme dans la PlayStation et que c'était avec le coach que ca allait pas, le second dit aussi qu'il est le meilleur, que c'est un honneur d'être son ami et pas plus tard que cet ete ils étaient comme deux gamins a jouer ensemble pour le jubilé de Deco.
pauloradiobemba Niveau : CFA
Message posté par Südkurve28
Y'en a qui se félicitent de vivre dans l'époque de "gloire" de ces deux joueurs, personnellement c'est tout le contraire. Ils sont les symboles de cette dérive individualiste qui affecte le football. Tout ce qu'il y a de négatif dans le foot moderne est relié à eux : individualisme, mauvais goût, génération de "fanboys" et de "fangirls" écervelés et dénués de culture foot, etc..


Donc tu les aimes pas mais tu accours commenter ta haine sur le premier article venu.

individualisme ? C'est vrai qu'avant on a jamais connu de joueurs individualistes

mauvais gout ? alors là faut que tu m'expliques ce que tu veux dire parce que si c'est sur le style, les sons ou je sais pas quoi, d'une part, je vois pas en quoi ça gène un observateur de foot, d'autre part, je te rassure ça existait aussi avant.

générations de footix sans culture foot ? Parce que ça existait pas avant non plus ? Des mecs qui se sont mis à supporter MU après le triplé de 99 ? Les mecs fana des invincibles gunners ? et du Milan Ac de Scheva ? les mecs devenu fan de foot et des bleus après 98 ? etc

Non tout ça est juste plus affiché par les médias et les réseaux sociaux. Autrefois, pas d'accès aussi vaste à l'information.

Après je comprend ton propos: ça fait vraiment puriste de dire "moi j'aime ni Messi, ni Ronaldo", tu veux ta petite dose de "pouces verts" qui témoigneront que toi tu t'y connais en foot à l'inverse de ces ignares qui apprécient Messi et ronaldo. Une sorte de "le foot c'était mieux avant" (sous entendu, moi je m'intéresse au foot depuis toujours contrairement à ceux qui aiment le nain ou le metrosexuel)

C'est quand même dingue on en est rendu à ne pas apprécier deux joueurs parce qu'ils ont poussé leur niveau d'excellence à des niveaux jamais vu. On est pas obliger de les aimer eux, mais si on aime le foot, on ne peut qu'aimer ce qu'ils font sur un terrain.
Ah, un article qui donne du crédit au journaliste barcelonais qui a rédigé des bouquins sur le FC Barcelone, Messi ou encore Pep Guardiola, parfois faut se renseigner sur les auteurs... donneriez vous du crédit à un mec qui a rédigé des bouquins sur le Real et qui du jour au lendemain rédige que Messi traite Ronaldo de "salope gominée"?

Après oui surement Ronaldo fait une fixette sur les trophées individuels, il a peut être besoin de se prouver quelque chose? de démontrer quelque chose? la volonté d'être le meilleur? de dominer sa profession? ce qui pousserait à un égoïsme apparent, exacerbé? un délire mégalomane?... et alors?

Messi l'indifférent j'y crois pas une seconde, tous les grands sportifs ont besoin d'être les meilleurs dans ce qu'ils font. De se surpasser et par la même occasion de surpasser leurs concurrents. Jamais vu un seul sportif qui s'en foutait de son plus grand rival. Une rivalité à sens unique? hahaha au plus profond de lui s'il ne considère même pas cette rivalité, cela révèlerait un sentiment de supériorité et de condescendance sans nom pour l'humilité incarnée.

Finalement, pour le ballon d'Or, on peut pas dire qu'un mec qui tourne à 1-2 buts/matchs ne le mérite pas. C'est peut être pas cohérent pour certains, mais j'ai hâte de revoir un gars qui marquera plus de buts que de matchs qu'il n'a joué dans le plus grand club du monde. C'est pas un magicien, c'est un cyborg, il tiens le Portugal à bout de bras et fait du Real Madrid ce qu'il est aujourd'hui. Ce mec met tellement de buts que s'en est devenu lassant, voire banal. Ni Neuer, ni Robben, ni Di Maria, ce sera Ronaldo, ça parait "évident" (Pogba) non ?

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
15 84