En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // FIFA
  3. // Remise du Ballon d'Or 2013

Ronaldo : « J'ai vu ma mère pleurer »

Modififié
C'est l'image de la remise du Ballon d'Or 2013 : les larmes de Cristiano Ronaldo au moment de recevoir des mains de Pelé son deuxième trophée doré de meilleur joueur de l'année.

Un moment émotion sur lequel le Portugais est revenu lors de son interview au sortir de la cérémonie, au micro de L'Equipe 21 : « Cela a été une vague d'émotions pour moi, j'ai vu ma mère pleurer... C'est une telle récompense, cela a été une très belle soirée pour moi. Tous les nommés le méritaient également. On me l'a donné à moi, je suis content. C'est à chaque fois un moment particulier, le premier (NDLR : en 2008) était quelque chose d'énorme. Là, je suis plus dans l'émotion, car ma mère était dans la foule, c'était vraiment un moment exceptionnel pour moi. »

Interrogé sur le fait que le Français Franck Ribéry finisse finalement troisième et qu'il méritait quand même mieux, le meneur de jeu du Real Madrid s'est montré un peu désolé, tout en faisant quand même comprendre que ce trophée était bien pour lui : « Ribéry, un joueur hors-pair, il joue de façon fantastique, il aurait mérité de le gagner, tout comme Messi. Mais il n'y en a qu'un qui pouvait être vainqueur, et c'est moi ! »

C'est lui.


MM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 8 il y a 3 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 7
Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 59