Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Atlético-Real (0-3)

Ronaldo assomme l'Atlético

Dans un derby madrilène assez fermé, le Real est allé attraper une victoire aussi utile que prestigieuse au Vicente-Calderón. Avec fermeté et détermination. Le héros du match ? Cristiano Ronaldo, évidemment.

Modififié

Atlético de Madrid 0-3 Real Madrid CF

Buts : Ronaldo (23e, 71e sp et 76e)

Il paraît que la question se posait encore. L'interrogation se divisait en sept mots : qui doit gagner le prochain Ballon d'or ? S'il fallait une réponse supplémentaire, Cristiano Ronaldo s'est chargé de la donner. Une fois de plus, serait-on tenté de dire. Entre lui et Antoine Griezmann, il existe toujours un fossé. Un monde. Un univers. Cette nouvelle confrontation entre le vainqueur de la dernière Ligue des champions (et champion d'Europe avec le Portugal) et le finaliste malheureux de la C1 2016 (et de l'Euro français cet été) a encore confirmé que le meilleur joueur du monde était bien lusitanien.

Car celui-ci a beau être critiqué n'importe où, n'importe quand, il répond toujours présent dans les grands moments. Lors de ce derby madrilène plus serré que le score ne veut le laisser croire, Cricri a tout simplement marqué tous les buts de la partie. Soit trois caramels. Le premier sur un coup franc teinté de réussite, le second sur un penalty provoqué par son propre talent, et le dernier sur un beau travail du serviteur Bale. 0-3, Ronaldo est passé par là, et le Real carbure en tête de la Liga (neuf points devant son ennemi du jour).

CR9 aussi efficace que CR7


Face à un Real Madrid semi-bis, symbolisé par les titularisations de Vázquez, Nacho, Varane, Kovačić et la transformation de CR7 en CR9, l'Atlético croit pourtant plus que jamais en sa chance. Mais si les Colchoneros accaparent la balle dans un premier temps, les grosses occasions viennent de l'autre camp. C'est d'ailleurs Oblak qui se montre décisif, dans une équipe où Gameiro squatte le banc au profit de Torres. Malheureusement pour Simeone, le portier ne peut rien sur le coup franc de Ronaldo contré par le mur des Matelassiers, et qui termine sa course au fond des filets. Ne jamais oublier : il ne faut pas plus de deux tentatives au Portugais pour trouver la faille... Il faut dire que le trio Isco-Modrić-Kovačić domine aisément l'entrejeu. En face, Ñíguez est transparent et Griezmann peine à exister. Dès lors, difficile d'envisager un résultat devant le rival et leader du championnat.

Carvajal n'a peur de rien


N'empêche que Simeone ne change rien. Pas plus ses joueurs que son schéma tactique. La détermination, alors ? Peut-être un peu. Après une inspiration géniale de Carrasco qui passe de peu à côté, l'entraîneur exhorte le public à se manifester davantage. Même scénario après un beau mouvement Koke-Griezmann dans la surface. En réalité, les locaux tentent de profiter au maximum des pertes de balle dangereuses de leurs adversaires. Moins sereins, plus stressés, ces derniers ne font que subir en début de deuxième période. Sont-ils déjà fatigués ? Peuvent-ils supporter la pression du stade Vicente-Calderón pendant 90 minutes ?


Bien entendu. À l'image de Carvajal, qui le fait très bien. Au four et au moulin, dans le concret comme dans la simulation, le latéral droit défend son clan comme une bête pendant qu'Isco, dans un autre registre, régale les supporters du Real. L'entrée de Gameiro ne change pas grand-chose au tableau d'affichage. Pire : à vingt minutes du terme, Savić, au duel avec Ronaldo, commet l'irréparable dans sa propre surface. Le vainqueur de l'Euro se fait justice lui-même, avant de tripler tranquillement la mise sur un service parfait de Bale. Ce qui confirme bien sûr la victoire de sa Maison-Blanche. Au détriment de l'Atlético de Griezmann.

  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur