1. // Autres championnats – Amérique du Nord – NASL

Ronaldo à Fort Lauderdale, sur les traces de George Best

Jouera, jouera pas ? Ronaldo – le vrai – laisse planer la rumeur concernant son éventuel retour à la compétition cette année pour disputer une poignée de matchs dans une ligue mineure nord-américaine avec l'équipe de Fort Lauderdale. Ce qui est sûr en revanche, c'est que le Brésilien, éloigné des terrains depuis 2011, a investi de l'argent dans la franchise floridienne, qui a vu passer à son âge d'or un paquet de grands joueurs parmi lesquels George Best, Gordon Banks et Gerd Müller.

12 12
S'il avait l'habitude dans ses grandes heures de filer tout droit sur une pelouse pour planter sa palanquée de buts, le Ronaldo retraité est plus à l'aise dans l'art de la feinte et du contre-pied. Après avoir clamé en janvier dans un entretien à Sports Illustrated son envie de rechausser les crampons avec la franchise de Fort Lauderdale aux États-Unis, propos confirmés peu après lors d'une interview accordée cette fois au Guardian, c'est par Twitter début mars que le Fenomeno a tenu à démentir, ou du moins à tempérer l'enthousiasme des fans, estimant qu'il lui fallait déjà se refaire une santé avant d'envisager le moindre retour à la compétition. Dernier dribble en date du loustic sur la question : interrogé par Diego Maradona à la télé argentine, le Brésilien de 38 ans a finalement admis qu'il pourrait disputer quelques matchs en Floride si la franchise en question, les Fort Lauderdale Strikers, parviennent à se qualifier pour les play-offs du championnat dans lequel ils sont engagés, la North American Soccer League (NASL). « Mais pour cela, je dois m'entraîner un peu avant de retrouver la forme » , a-t-il insisté, tandis que Maradona, sur le ton de la plaisanterie, a aussi proposé ses services. « Si vous avez besoin d'un numéro 10, a-t-il précisé à Ronaldo, je suis disponible ! »

Le légendaire Cubillas


Si Diego a soumis directement l'idée à Ronaldo 1.0, c'est que ce dernier est bien plus qu'un potentiel renfort de poids des Fort Lauderdale Strikers. Il en est surtout devenu un actionnaire majoritaire depuis le 15 janvier dernier, s'associant à un trio d'investisseurs brésiliens débarqués, eux, dans l'affaire en novembre 2014. Cette franchise possède une histoire assez mouvementée. Elle existait déjà sous ce nom à la fin des années 70 et au début des années 80, lorsque les États-Unis découvraient le soccer par le biais d'un premier championnat pro s'appelant déjà NASL. C'était l'époque du New York Cosmos de Pelé et Beckenbauer, des Los Angeles Aztecs de Cruijff et donc aussi des Fort Lauderdale Strikers, qui menaient aussi une politique d'achat de stars souvent vieillissantes : Gordon Banks, George Best, Gerd Müller ou encore Teofilo Cubillas, le légendaire attaquant péruvien, meilleur buteur de l'histoire du club. Malgré ces noms ronflants, aucun titre n'avait pu être raflé, seulement une place de finaliste de la NASL en 1980. Trois ans après, les Strikers disparaissent au moment du délitement de cette première tentative d'implanter le bon vieux football européen en terre US. Pendant les deux décennies qui suivent, quelques timides et vaines tentatives de reformation de la franchise vont voir le jour, jusqu'à la mise en place d'un nouveau projet dans la ville voisine de Miami en 2006.

Il y a neuf ans, Romário en Floride


À l'époque, ça fait cinq ans que la Floride est en manque d'une grande équipe de foot, depuis l'échec de la franchise de MLS Miami Fusion. Une société d'événementiel sportif baptisée Traffic Sports USA déboule sur place et crée un nouveau club, sobrement appelé Miami FC. Il s'inscrit dans un championnat pro mineur baptisé USL First Division et réussit un gros coup sur le marché des transferts en faisant venir Romário, qui restera une saison, le temps de planter 19 buts. Mais ce club mineur d'un sport mineur vivote dans l'immense Miami, et les dirigeants décident en 2011 de procéder à un profond lifting : déménagement à Fort Lauderdale, une quarantaine de minutes plus au nord et retour du nom de Strikers, avec nouveau logo et tout le bazar ! C'est donc un Fort Lauderdale Strikers 2.0 auquel on a affaire désormais, une réminiscence des Strikers de l'époque Georgie Best et Gerd Müller, mais qui d'un autre côté n'a pas vraiment de lien autre que le nom et la localisation de la franchise… Et histoire de rajouter un peu de confusion à la chose, ces nouveaux Strikers évoluent donc depuis le déménagement de 2011 dans une NASL nouvelle génération, un championnat professionnel qui correspond actuellement au deuxième échelon du soccer en Amérique du Nord, en dessous de la MLS. Oui, c'est un peu dur à suivre.

Ronaldo vs Raúl ?


Ronaldo a donc décidé d'investir dans une ville côtière ultra huppée de la grande banlieue de Miami, modeste de taille (170 000 habitants), mais très réputée touristiquement pour ses activités de yachting et de croisières vers les Caraïbes. Les Strikers évoluent à domicile au Lockhart Stadium, une enceinte de 20 000 places qui est loin de faire le plein, avec un gros 3500 spectateurs seulement de moyenne la saison dernière, alors que l'équipe a tout de même terminé finaliste (s'inclinant en finale face aux San Antonio Scorpions d'un certain Eric Hassli). Dans cette NASL, on trouve également Kleberson, l'ex-joueur de Manchester United, qui évolue à Indy Eleven, mais aussi et surtout Raúl, qui a signé un contrat avec les New York Cosmos (là aussi une réminiscence sans vraiment de liens de la mythique franchise des seventies). Et d'ailleurs, la saison 2015 débute le premier week-end d'avril par une affiche entre les Strikers de Ronaldo et le Cosmos de Raúl. Dommage qu'il faille encore attendre avant d'espérer un retour en forme du Brésilien, la confrontation old school aurait vraiment eu de la gueule.


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
didier gomis Niveau : CFA
Note : 2
préparez vos balles de ping pong, O Fenomeno a sorti sa raquette !!

http://www.lapingoleta.com.br/wp-conten … 241097.jpg
Message posté par didier gomis
préparez vos balles de ping pong, O Fenomeno a sorti sa raquette !!

http://www.lapingoleta.com.br/wp-conten … 241097.jpg


Dis moi qu'il s'agit d'un trucage. S'il te plait.
Simple question comment il va faire pour courir ou quelqu'un va la porter ?
floyd pink Niveau : CFA
Message posté par samotraki


Dis moi qu'il s'agit d'un trucage. S'il te plait.


Dis moi que t'as des problèmes aux yeux, s'il te plait
floyd pink Niveau : CFA
Message posté par samotraki


Dis moi qu'il s'agit d'un trucage. S'il te plait.


Dis moi que t'as un problème au yeux, s'il te plait
Message posté par floyd pink


Dis moi que t'as des problèmes aux yeux, s'il te plait


Ouais t'as raison avec tout l'oseille qu'il a il jouerait sûrement pas avec une vieille raquette en bois.
Message posté par floyd pink


Dis moi que t'as un problème au yeux, s'il te plait


Dis-nous si t'as un problème de bégaiement, s'il te plait.
Message posté par samotraki


Dis moi qu'il s'agit d'un trucage. S'il te plait.



Et non, le pere noel n existe pas et Cendrillon a couché avec le premier gosse de riche venu au dernier reveillon.





Mais Ronaldo a vraiment une sale dégaine. Sinon j ai rien compris à l'article, pas la faute de l'auteur mais putain c est compliqué leur truc là...
gaiusbaltar Niveau : DHR
une idole à tout jamais.
même pour le bordel en Floride.
Même avec cette dégaine qui fait peur.
Message posté par didier gomis
préparez vos balles de ping pong, O Fenomeno a sorti sa raquette !!

http://www.lapingoleta.com.br/wp-conten … 241097.jpg


ah merrdeee !!!!
Geraldo Caribenho Niveau : CFA
Jouera pas. Ce sera bientot Spring Break. Il est venu tirer de l'étudiante en chaleur.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
12 12