Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Ronaldinho explique sa signature au Barça

Modififié
Parfois, une trajectoire de carrière tient à seul mot.

C'est le cas de Ronaldinho, au moment de quitter le PSG à l'été 2003. Dans une interview accordée à El Enganche, le Brésilien de 34 ans est revenu sur son transfert vers Barcelone, qui s'est joué à rien. « Un bon ami à moi voulait faire partie du board de Barcelone. C'était Sandro Rosell, commence Ronnie. Avant de recevoir toutes les offres, il m'a demandé si je voulais jouer au Barça et j'ai dit oui. » Sauf que Rosell, qui est dans le ticket présidentiel avec Joan Laporta en 2003, n'est pas encore sur le bon siège pour déclencher un transfert. « J'étais en chemin pour Manchester, il restait quelques détails nécessaires à régler, et puis, à la dernière minute, Sandro m'a appelé pour me dire qu'il allait devenir le vice-président du Barça, éclaire Ronaldinho. À partir de ce moment-là, tout est allé très vite. J'ai eu l'occasion de suivre les traces de mes idoles. J'étais fier de jouer là où Romário, Ronaldo et Rivaldo ont joué et j'ai eu la chance d'être un nouveau "R" à Barcelone. J'ai adoré ça. »


Sous les couleurs barcelonaises, le Brésilien chiffre une C1, deux Liga, deux Supercoupes d'Espagne et un Ballon d'or. Il y a en effet de quoi apprécier ce passage en Catalogne. GM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25
À lire ensuite
‏Traoré contre Ebola