Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 47 Résultats Classements Options
  1. // Incidents Nice/Saint-Étienne

Romeyer heureux pour les interpellations

Modififié
Très chaud en tribunes, la rencontre entre l'OGC Nice et l'AS Saint-Étienne va laisser des traces chez les supporters.

Très tôt mercredi matin, six ultras stéphanois ont été interpellés par les forces de l'ordre. Ces supporters sont soupçonnés d'avoir pris part aux violences qui s'étaient déroulées dans l'enceinte de l'Allianz Riviera avant le match entre les deux équipes le 24 novembre dernier. De son côté, Roland Romeyer s'est félicité de ces arrestations. « J'attendais ces interpellations depuis les incidents. J'en suis heureux, a déclaré le président du directoire de Saint-Étienne. Il va de soi que l'ASSE se portera partie civile contre les personnes qui seront poursuivies devant le tribunal, car elles ont porté préjudice à l'image du club. (...) Je ne comprenais pas que ces interpellations n'aient pas été faites dans la foulée des incidents, au stade de Nice, mais je suis satisfait de voir que, dix jours après les faits, elles ont pu avoir lieu.  »


Des propos qui ne risquent pas d'améliorer ses relations avec ses supporters les plus fervents. AA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 8 heures La Premier League aux couleurs de l'arc-en-ciel 20

Le Kiosque SO PRESS