1. //
  2. // 10e journée

Rome, ville rouge

Les grosses écuries assurent l'essentiel. La Juve se promène contre Cesena, le Milan se fout la trouille à Bari et la Roma se lâche dans le "derby della Capitale", malgré l'absence de Totti. L'Inter faiblit et la Lazio reste quand même prima donna de Serie A.

Modififié
0 0
La Roma, impériale

Dimanche, 15h. La ville éternelle se vide, les Romains squattent le poste de télé et les gladiateurs foulent le Stadio Olimpico. Non, ce n'est pas une rediff' de Ben Hur qui passe à la télé, mais Rome qui accueille son match le plus important de ce début de saison, la "stracittadina". D'un coté, la Lazio, toujours première du classement de Serie A. De l'autre, l'AS Rome, qui a morflé en début de saison et revient faire du gringue dans la première partie de classement. La Roma affronte son rival historique, sans son Totti, suspendu. Les Giallorossi gèrent le début de partie. Malgré une bonne entame et belle occasion d'Hernanes à la 22e, ce sont les joueurs de l'AS qui mettent la pression, à l'image de Mirko Vucinic et de Jérémy Menez. Le Français sort sur blessure à la 40e mais pas de quoi affaiblir les potes de De Rossi. Les hommes de Ranieri marquent au retour des vestiaires, sur un pénalty tout moche de Borriello. Vucinic transforme le deuxième péno à la 87e mais garde son short cette fois-ci. Finalement, c'est la troisième défaite consécutive des Laziales en Serie A dans un derby romain. C'est aussi la quatrième victoire consécutive des hommes de Ranieri, malgré l'absence de leur capitaine chéri. La Lazio reste première, mais l'étau se resserre.

La Juve glane, Naples se soulage.

Forte de sa victoire à Milan le week-end passé (1-2), la Vecchia Signora accueille Cesena, bianconera elle aussi, mais modeste 18e du classement. Et ce sont les deuxièmes qui ouvrent le score, par le biais de Jimenez. Del Piero égalise à la 30e, et signe son 180e goal bianconero en Serie A. La Vieille Dame prend le large dix minutes plus tard, sur un but de Quagliarella. A trois minutes du coup de sifflet final, Iaquinta crucifie les promus. Les Turinois se baladent et ne sont plus qu'à trois points du leader. Idem pour Naples, qui reste sur sa bonne lancée contre Parme (2-0) et fait oublier la déroute de cette semaine contre Liverpool en C1 (3-1). Edinson Cavani mange deux fois du parmesan et rejoint Eto'o en tête du classement des buteurs avec 8 réalisations.

A Milan, le bonheur des uns...

A Milan, on peut dire que le malheur des uns fait le bonheur des autres. L'Inter laisse échapper sa place de dauphin même si le club sauve son match sur un péno d'Eto'o, proclamé héros providentiel. La correction de mercredi contre Tottenham (3-1) n'a pas servi de leçon aux champions en titre qui échappent donc de peu à la défaite contre le petit Brescia (à San Siro, s'il vous plaît) et grappillent un petit point. Plus important, les Intéristes lâchent leur place de dauphin, à la faveur...du Milan, qui s'impose 3-2 à Bari. Les Milanais menaient déjà de deux buts à la 30e grâce à Ambrosini (4e minute) et Mathieu Flamini, servi par Zlatan. Kutuzov réduit le score à la 60e mais Milan se rassure dix minutes plus tard grâce à une chique de Pato. Bari replante à la 90e et revient à 3-2. En fin de match, le club frôle de peu le nul grâce à une belle occasion d'Alvarez. Finalement, les Rossoneri s'imposent, chourent la deuxième place à l'Inter et recollent à deux points des Laziales.

La Fio se rassure

Du côté de la Fiorentina, Sinisa Mihajlovic commençait son match avec un objectif clair : quitter la zone de relégation et ne pas se retrouver au chômdu. Finalement, c'est le jeune Alessio Cerci qui libère la Viola à la 81e minute et rassure le stade Artemio Franchi. L'ancien de la Roma marque son premier but en Serie A et sauvegarde la bonne lancée toscane (quatre matches sans défaite). Belle remontée des Florentins qui étaient encore derniers de Serie A il y a quelques semaines. La Fio pointe maintenant à la 11e place. Victoire d'autant plus appréciable que la Viola accueille prochainement la Roma, le Milan et la Juve. Mihajlovic va devoir serrer les dents.

Bilan de cette journée, 4 victoires à domicile, 3 matches nuls et 2 victoires à l'extérieur. Et quatre buts sur pénalty (oui, quand même). La 11e journée se déroulera mercredi et jeudi, une fois n'est pas coutume. Milan accueille Palerme. L'Inter et la Juve iront à Lecce et Brescia, respectivement 16e et 17e. Quant à la Lazio, elle ira faire un tour chez le relégable Cesena. De quoi prendre le large ?

Niveau classement, la Lazio reste première avec 22 points, talonnée par le Milan. Suivent l'Inter, troisième, la Juve et Naples, à quatre points du leader. Les cinq premiers se tiennent dans un mouchoir de poche et vont devoir se battre. Comme dans un bon péplum.

Tous les résultats :

Bologne - Lecce : 2-0


Inter - Brescia : 1-1


Fiorentina - Chievo : 1-0


Lazio - Roma : 0-2


Bari - Milan AC : 2-3


Juventus - Cesena : 3-1


Naples - Parme : 2-0


Sampdoria - Catane : 0-0


Udinese - Cagliari : 1-1

Assia Hamdi

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le PSG saigne l'OM
0 0