Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe A
  3. // Mexique/Cameroun

Romarin Billong : « Volke Finke, je ne sais pas s'il décide de tout »

Ancien international camerounais, Romarin Billong connaît bien le climat de la sélection des Lions indomptables. En 1998, il est dans le groupe pour la Coupe du monde avant de se blesser. Depuis, l'ancien de l'OL n'a jamais cessé de suivre sa sélection. Il œuvre aujourd'hui pour rapprocher les clans. Et ce n'est pas gagné.

Modififié
Comment situez-vous l'équipe camerounaise par rapport à celle qui a gagné la CAN en 2000 et 2002 ?
Il y a clairement une différence de niveau. Puis à l'époque, les joueurs avaient de l'expérience et jouaient tous à leurs postes respectifs. Le climat du groupe aujourd'hui n'est pas le même non plus. Il y avait une unité de groupe, une cohésion qui n'existe plus. Mais tout ça, les joueurs le savent, leur équipe n'est plus aussi bonne et c'est communément admis au Cameroun.

Du coup, pensez-vous qu'elle va rééditer sa décevante édition 2010 ?
Sur le papier, c'est clair qu'ils sont un ton en dessous du Brésil et de la Croatie. Mais ça reste de la spéculation. C'est dans cette position que les Lions indomptables sont les meilleurs. C'est quand sur le papier, ils sont inférieurs, qu'ils montent en niveau et élèvent le défi physique. Les connaissant, il va falloir que la Croatie s'accroche, car le Cameroun fera tout pour cette deuxième place.

Les récentes déclarations de Kana-Biyik peuvent venir perturber le semblant de quiétude du vestiaire camerounais ?
Non, pas du tout. Comme je t'ai dit, le groupe a des certitudes, il est conscient de certaines choses et ce n'est pas ça qui va l'ébranler.

Vous êtes pessimiste ou optimiste sur le fait qu'un jour tous les problèmes internes cessent ?
Oui, je pense qu'un jour, tout ça prendra fin. Mais pas tout de suite, ça c'est sûr. Surtout pas aujourd'hui, à la veille du Mondial. En fait, ces soucis viennent d'une irrégularité des résultats et d'absence de trophée. Le jour où le Cameroun se remettra à gagner, je pense que tout ça s'estompera.

Volke Finke, que fait-il au milieu de tous ces égos ?

Je ne sais pas s'il décide de tout. Après, il a un mérite, il a su s'adapter à l'environnement de la sélection. Une chose très compliquée. C'est peut-être pour ça que pas mal de joueurs jouent dans le onze de départ, mais pas à leur poste. Finke semble obligé de composer son équipe en respectant un certain équilibre politique (entre le clan Song et Eto'o, ndlr). Du coup, t'as des milieux qui se retrouvent arrières, etc. Après, en terme de jeu, il n'a pas montré grand-chose. C'est pas un homme qu'on va mettre en avant pour sa tactique ou son jeu.

Eto'o peut-il faire encore la différence seul sur ce genre de match ultra décisif ?
Je suis pas vraiment partisan du fait qu'un joueur la joue solo. Après, Samuel, bien sûr qu'il peut la faire sur un geste, un placement ou sur une finition. Il a peut-être vieilli, mais la technique reste.

Vous avez vu la génération Geremi, Eto'o arriver. Un souvenir ?
C'était à cette période, pré-Coupe du monde. Le sélectionneur avait convoqué un groupe élargi pour quelques matchs amicaux. Lors d'un entraînement, il compose deux équipes. Celle des probables convoqués et celle des challengers. Eto'o a seulement 17 ans et il joue avant-centre des challengers. Personne ne le connaît vraiment. Pendant tout le match, il met la misère à tout le monde. Les plus anciens n'apprécient pas et les coups pleuvent sur lui, mais il se relève sans broncher et continue. Il a finalement été pris dans le groupe pour la Coupe du monde 1998. Il avait seulement 17 ans. Moi, finalement, je me suis blessé et j'ai été obligé de déclarer forfait. J'aurais aimé le voir évoluer davantage dans le groupe.


Propos recueillis par Quentin Müller
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 26 il y a 4 heures La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain Hier à 09:26 Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises lundi 18 juin Froger vers l’USM Alger