1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe A
  3. // Mexique/Cameroun

Romarin Billong : « Volke Finke, je ne sais pas s'il décide de tout »

Ancien international camerounais, Romarin Billong connaît bien le climat de la sélection des Lions indomptables. En 1998, il est dans le groupe pour la Coupe du monde avant de se blesser. Depuis, l'ancien de l'OL n'a jamais cessé de suivre sa sélection. Il œuvre aujourd'hui pour rapprocher les clans. Et ce n'est pas gagné.

Modififié
12 10
Comment situez-vous l'équipe camerounaise par rapport à celle qui a gagné la CAN en 2000 et 2002 ?
Il y a clairement une différence de niveau. Puis à l'époque, les joueurs avaient de l'expérience et jouaient tous à leurs postes respectifs. Le climat du groupe aujourd'hui n'est pas le même non plus. Il y avait une unité de groupe, une cohésion qui n'existe plus. Mais tout ça, les joueurs le savent, leur équipe n'est plus aussi bonne et c'est communément admis au Cameroun.

Du coup, pensez-vous qu'elle va rééditer sa décevante édition 2010 ?
Sur le papier, c'est clair qu'ils sont un ton en dessous du Brésil et de la Croatie. Mais ça reste de la spéculation. C'est dans cette position que les Lions indomptables sont les meilleurs. C'est quand sur le papier, ils sont inférieurs, qu'ils montent en niveau et élèvent le défi physique. Les connaissant, il va falloir que la Croatie s'accroche, car le Cameroun fera tout pour cette deuxième place.

Les récentes déclarations de Kana-Biyik peuvent venir perturber le semblant de quiétude du vestiaire camerounais ?
Non, pas du tout. Comme je t'ai dit, le groupe a des certitudes, il est conscient de certaines choses et ce n'est pas ça qui va l'ébranler.

Vous êtes pessimiste ou optimiste sur le fait qu'un jour tous les problèmes internes cessent ?
Oui, je pense qu'un jour, tout ça prendra fin. Mais pas tout de suite, ça c'est sûr. Surtout pas aujourd'hui, à la veille du Mondial. En fait, ces soucis viennent d'une irrégularité des résultats et d'absence de trophée. Le jour où le Cameroun se remettra à gagner, je pense que tout ça s'estompera.

Volke Finke, que fait-il au milieu de tous ces égos ?
Je ne sais pas s'il décide de tout. Après, il a un mérite, il a su s'adapter à l'environnement de la sélection. Une chose très compliquée. C'est peut-être pour ça que pas mal de joueurs jouent dans le onze de départ, mais pas à leur poste. Finke semble obligé de composer son équipe en respectant un certain équilibre politique (entre le clan Song et Eto'o, ndlr). Du coup, t'as des milieux qui se retrouvent arrières, etc. Après, en terme de jeu, il n'a pas montré grand-chose. C'est pas un homme qu'on va mettre en avant pour sa tactique ou son jeu.

Eto'o peut-il faire encore la différence seul sur ce genre de match ultra décisif ?
Je suis pas vraiment partisan du fait qu'un joueur la joue solo. Après, Samuel, bien sûr qu'il peut la faire sur un geste, un placement ou sur une finition. Il a peut-être vieilli, mais la technique reste.

Vous avez vu la génération Geremi, Eto'o arriver. Un souvenir ?
C'était à cette période, pré-Coupe du monde. Le sélectionneur avait convoqué un groupe élargi pour quelques matchs amicaux. Lors d'un entraînement, il compose deux équipes. Celle des probables convoqués et celle des challengers. Eto'o a seulement 17 ans et il joue avant-centre des challengers. Personne ne le connaît vraiment. Pendant tout le match, il met la misère à tout le monde. Les plus anciens n'apprécient pas et les coups pleuvent sur lui, mais il se relève sans broncher et continue. Il a finalement été pris dans le groupe pour la Coupe du monde 1998. Il avait seulement 17 ans. Moi, finalement, je me suis blessé et j'ai été obligé de déclarer forfait. J'aurais aimé le voir évoluer davantage dans le groupe.


Propos recueillis par Quentin Müller
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

A quand une équipe du cameroun sereine dans une coupe du monde?
Hormis le titre olympique et dans le cadre de la CAN, les lions sont toujours minés par des problèmes internes, changements incessants de coach, caprices de stars, problèmes de primes, interventionnisme politique etc etc...
Je rêve pourtant de voir une équipe africaine remporter un jour le tournoi mondial, et d'autant plus les camerounais, je sais que cela reste de l'ordre du rêve.
Pourtant quand on voit le cortège de joueurs africains investissant le football européen à tous les étages, on se dit que leurs sélections devraient être en capacité de tout démolir sur leur passage lors des compétitions internationales. Mais non, ces sélections restent toujours dans l'impossibilité de briser ce maudit plafond de verre. Alors que si l'on fait la liste des grands et magnifiques joueurs de ce continent, on peut penser légitimement que le football africain devrait compter au moins une étoile à son palmarès. Certes, l'afrique n'est arrivé qu'en 1974 sur le circuit mondial (et c'est une honte d'ailleurs), mais les différentes générations de sélections n'ont jamais réussi à franchir ce pas supplémentaire qui ferait d'eux des champions du monde. J'ai bien peur que ce ne soit pas non plus pour cette année, et qu'ils nourriront à nouveau des regrets éternels...Cela dit, allez les lions tout de même ;)
hisoka
L'infos a retenir : En 98 il avait 18ans

Doit pas y avoir des masses de gars présents à ce mondial qui étaient déjà présents en 98...Samuel putain, un monstre quoi.
Message posté par Krix
Certes, l'afrique n'est arrivé qu'en 1974 sur le circuit mondial (et c'est une honte d'ailleurs), mais les différentes générations de sélections n'ont jamais réussi à franchir ce pas supplémentaire qui ferait d'eux des champions du monde.


En même temps il fallait qeu tous les pays d'Afrique récupère de leur lutte pour l'indépendance
FrancisHeaulme Niveau : District
Message posté par one_of_the_amoks
Doit pas y avoir des masses de gars présents à ce mondial qui étaient déjà présents en 98...Samuel putain, un monstre quoi.


Buffon était dans le squad de l'Italie, même s'il n'a pas joué.
luxe, calme et volupté Niveau : National
 //  15:59  //  Amoureux de la VPS
Message posté par Krix

Pourtant quand on voit le cortège de joueurs africains investissant le football européen à tous les étages, on se dit que leurs sélections devraient être en capacité de tout démolir sur leur passage lors des compétitions internationales.


Je ne pense pas. Au contraire. Au vu du nombre de joueurs présents dans les grands clubs, ils ne sont de toute façon pas en capacité de lutter contre le top 10 mondial des nations. Il n'y a pas photo.
Par contre, ils devraient avoir de meilleurs résultats que le Japon, le Mexique ou les Etats Unis par exemple et ce n'est pas le cas. H-2. 3-2 pour le Cameroun. Douala en feu ce soir.
Message posté par one_of_the_amoks
Doit pas y avoir des masses de gars présents à ce mondial qui étaient déjà présents en 98...Samuel putain, un monstre quoi.


Mondragon était là en 1994...
Ce n'est pas que les équipes africaines n'avaient pas le droit de participer au mondial, c'est qu'elle déclarait forfait (une seule était qualifiée, voir 1/2 quand il y avait un groupe de qualif afrique-asie).

Et puis sion, et bien tantq ue c'était des colonies, elles n'avaient pas leur propre équipe (à l'exception des Indes néerlandaises avant guerre)
Message posté par torstil


Mondragon était là en 1994...


Putain je l'avais pas vu venir celle-là...même pour un gardien, c'est balèze.
Juste au passage: c'est VolkeR Finke et non Volke.

Merci
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
12 10