1. //
  2. // 8e
  3. // Roma/Fiorentina

Roma-Fiorentina, sur un air de revanche(s)

Il y a un mois, la Viola envoyait la Louve au fond du trou (3-0), entraînant presque le limogeage de Luis Enrique. Ce soir, les deux équipes se retrouvent en huitièmes de finale de la Coupe d’Italie, avec une Roma, forcément, revancharde.

4 décembre dernier. La Roma se présente à Florence avec un statut plutôt bringuebalant. Les giallorossi viennent de perdre à Udine, et veulent se servir de ce match contre la Fiorentina comme d’un tremplin pour mieux repartir, en vue d’une fin d’année compliquée. Mais au stade Artemio Franchi, sous le déluge, la Roma coule. En plus d’encaisser trois buts, l’équipe de Luis Enrique subit deux pénaltys et se fait exclure trois joueurs, une première dans l’histoire de club. Après la rencontre, le coach espagnol fait profil bas. Il sait qu’il vient peut-être d’épuiser son dernier crédit. Les dirigeants ne se prononcent pas. Pendant 48 heures, c’est le silence radio à Trigoria. Surtout que deux matches au sommet attendent les Romains : contre la Juve, et à Naples. Face à cette double confrontation imminente, Luis Enrique est confirmé dans ses fonctions. Un ultimatum ? Voilà, c’est ça.

Et là, comme par miracle, cela fonctionne. La Roma tient le nul contre le leader turinois (1-1), et s’en va gagner 3-1 en terre napolitaine. Le moral remonte en flèche, surtout après les nouvelles victoires contre Bologne et le Chievo, où Totti et ses potes n’encaissent pas de but pendant deux matches d’affilée, ce qui n’était encore jamais arrivé cette saison. Alors, forcément, ce tour de Coupe d’Italie en pleine semaine arrive à point nommé. Pour plusieurs raisons. D’une, depuis 2004-05, la Roma a fait de cette compétition sa chaise gardée : en sept éditions, elle est arrivée cinq fois en finale et a remporté deux fois le trophée. De deux, elle va retrouver Delio Rossi, le coach de la Fiorentina, un véritable cauchemar depuis que l’entraîneur est passé par l’ennemie jurée de la Lazio. De trois, enfin, elle sait déjà qu’au bout, il y a un éventuel quart de finale contre la Juventus qui l’attend, le 25 janvier prochain. Suffisant pour se la donner à fond ?

Quatre matches et une finale

Oui, suffisant. Luis Enrique, qui est parvenu à redonner une dynamique à son équipe, voit la Coupe d’Italie comme une fenêtre pour donner encore plus d'enivrement à ses troupes. De fait, s’il a bien compris qu’il ne gagnerait pas le Scudetto dès sa première année en Italie, le technicien espagnol se dit que la Coupe d’Italie est à la portée de ses joueurs. « La Coupe d’Italie, pour nous, est une compétition stimulante. Nous voulons gagner ce match contre la Fiorentina. Gagner le trophée ? Ce ne sera pas facile compte tenu du calendrier, mais oui, nous allons essayer » a-t-il assuré en conférence d’avant-match. En effet, en Italie peut-être plus qu’ailleurs, la Coppa favorise largement les grosses équipes. Déjà, ceux qui terminent de la première à la huitième place de Serie A n’entrent dans la compétition qu’à partir des huitièmes de finale. De plus, pour leur entrée dans la compétition, ils jouent à domicile. La donne est simple : pour arriver en finale, il n’y a donc que quatre matches à affronter : huitième, quart, demi-finale aller et demi-finale retour.

Or, au tour suivant, les giallorossi retrouveraient la Juve, qu’ils avaient éliminés l’an dernier à ce même stade de la compétition, avant de se faire sortir par l’Inter, futur vainqueur. Contre la Fiorentina, Luis Enrique veut donc mettre toutes les chances de son côté. Même s’il n’exclut pas un peu de turn-over, malgré le peu de solutions en attaque à cause de la blessure d’Osvaldo. « Il y aura peut-être quelques changements pour permettre à certains joueurs de souffler un peu. Toutefois, je vais demander à l’équipe de ne pas changer la mentalité dont elle a fait preuve lors des dernières sorties » assure Louis Eric. Effectivement, c’est bien cette mentalité, que la Roma semblait avoir totalement perdu lors de son naufrage à Florence, que l’entraîneur est parvenu à redonner à ses joueurs. Une mentalité solidaire, basée sur le sacrifice et l’envie de tous se serrer les coudes pour décrocher le résultat. Et le retour en grâce de Totti y est certainement pour quelque chose.

La bête violette

Oui, mais en face, ce soir, il y a un certain Delio Rossi. Qu’on se le dise, son nom suffit à faire dresser le poil soyeux de la Louve et de ses louveteaux. En 2005, Delio Rossi devient l’entraîneur de la Lazio. En quatre ans à la tête du club laziale, il remporte trois derbys, tous plus rocambolesques les uns que les autres : 3-0 en 2007, 3-2 en 2008 avec un troisième but à la 93ème minute et 4-2 en 2009. Lorsqu’il quitte Rome, les supporters de la Roma sont soulagés. Tu parles. Le vieux Delio rebondit sur le banc de Palerme. La saison dernière, il affronte deux fois la Roma en Serie A. Et la bat deux fois. 3-1 à Palerme, 3-2 à Rome. Au terme du championnat, il est remercié par Maurizio Zamparini (étonnant) et finit par retrouver un job quelques mois plus tard à la Fiorentina. Comme un éternel recommencement, il obtient sa première victoire avec la Viola contre la Roma, et ce fameux 3-0, déjà cité. Oui, on peut donc parler d’une bête noire. Noire, ou violette, au choix.

Mais la confrontation entre Romains et Florentins ne se limite pas à cette petite guéguerre entre Rossi et son éternel adversaire. De fait, la formation violacée a débuté l’année 2012 en fanfare. Un large succès 3-0 sur la pelouse de Novara, et une grande bouffée d’oxygène pour des joueurs qui ont passé de sales vacances, sous la pression de tifosi mécontents du début de saison. Cette victoire, comme beaucoup d’autres succès, d’ailleurs, la Fiorentina la doit surtout à Stevan Jovetic, qui a retrouvé son meilleur niveau après une année hors des terrains. C’est évidemment sur lui que l’équipe mise et va miser lors des prochains mois, notamment après le départ de Gilardino pour le Genoa. Oui, la Fiorentina a indéniablement perdu de son éclat, et la Coupe d’Italie, une compétition qu’elle n’a plus gagné depuis 2001 (une époque où Nuno Gomes marquait en finale), pourrait être une parfaite échappatoire pour regagner de la confiance en soi, de l’estime et de l’enthousiasme. Rien que ça. Sans oublier que, en vingt ans de carrière, Delio Rossi n’a remporté qu’un seul trophée. La Coupe d’Italie, en 2009, sur le banc de la Lazio. Oui, tout est une question de destin.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Louis Eric !? Pourquoi pas Edmond Amédée pendant qu'on y est ...
Louis Henri ça sonne mieux il me semble ?
il y a 28 minutes Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 1
il y a 3 heures Les supporters niçois déjà bouillants 2 il y a 6 heures Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 86 il y a 6 heures Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 18 il y a 8 heures Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 17:27 Ederson atteint d'un cancer des testicules 66 Hier à 12:38 Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 Hier à 11:13 Droit de réponse "Mistral Gagnant" 32 Hier à 09:27 La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20