Rolland Courbis se lâche

11 13
Courbis en a marre et le fait savoir.

Depuis le début du mercato, les clubs de Premier League se sont lancés un nouveau défi : qui dévalisera le plus la Ligue 1. Entre les départs des frères Ayew, de Payet, de Tabanou, pour ne citer qu'eux, les équipes anglaises ont pillé le championnat de France de certains de ses meilleurs éléments. Interviewé par France Football, Rolland Courbis a fait part de son mécontentement et a estimé qu'il fallait trouver des solutions face à cela.

« Ce qui me désole, c'est qu'on puisse se faire piller. En ce moment, je n'ai pas l'impression qu'on réalise ce qu'il se passe. Là, on est carrément humiliés. Si j'utilise une image : on nous déshabille, en nous déchirant les habits et on nous viole. Et on ne bronche pas ! » , a déclaré le coach montpelliérain, avant de conclure.

« On joue le Trophée des champions à l'étranger pour des raisons financières. Si j'avais la chance de jouer le Trophée des champions et qu'on m'expliquait qu'en jouant au Pôle nord, mon club va gagner une telle somme d'argent... On est dans le business, le professionnalisme. Si on veut faire les patriotes ou les cocoricos, qu'on s'occupe du pillage qu'on est en train de subir plutôt que de l'endroit où se joue le Trophée des champions. Nous, on est surtout champions dans l'incompétence de ce qu'on pourrait faire pour éviter ce pillage. »

Pas le meilleur domaine pour briller, en effet. LM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Dans deux secondes, il va te dire qu'il paye trop d'impôts.
Techniquement, si on est consentant ce n'est pas un viol.
Note : 37
Vu les chèques balancés par les clubs anglais, la Ligue 1 est une escort girl.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
11 13