Advertisement
Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Séville-Valence (0-2)

Rodrigo et Kondogbia assomment Séville

Costaud et opportuniste dans son déplacement à Séville, le FC Valence s’impose grâce à un doublé de Rodrigo (2-0). Auteur des deux passes décisives, Kondogbia place les Murciélagos dans une position idéale pour la qualification en Ligue des champions.

Modififié

FC Séville 0-2 FC Valence

Buts : Rodrigo (25e et 68e)

C’est une action similaire à celle du premier but de la rencontre. Mêmes acteurs, même résultat. Depuis sa propre moitié de terrain, Geoffrey Kondogbia démarre une accélération phénoménale où le natif de Nemours va éliminer quatre adversaires à la suite, avant de distiller une somptueuse passe en profondeur dans la course de Rodrigo Moreno. Avec un temps suffisant pour boire un café et lire le journal, l’international espagnol s’avance devant Sergio Rico et place un ballon imparable au ras du poteau. S’il reste 23 minutes dans le temps réglementaire, Séville ne se fait plus d’illusion : la défaite se profile, et sa qualification pour la prochaine campagne de Ligue des champions devient très hypothétique.

La géométrie Kondogbia


Sous le soleil, Sévillans et Chés savent qu’il va falloir suer pour ce choc de Liga. Distancés de huit points par leur adversaire direct au coup d’envoi, les Palanganas sont les premiers à lancer les hostilités avec un 4-3-3 porté vers l’avant et des combinaisons régulières entre Franco Vázquez, Nolito, Pablo Sarabia et Luis Muriel. Sur une combinaison avec son meneur de jeu italien, le dernier cité est proche de tromper Norberto Murara Neto, mais un dégagement de José Luis Gayá sur sa ligne empêche l’explosion du Sánchez-Pizjuán. En guise de réponse, Valence se montre d’un froid réalisme : Kondogbia lâche une délicieuse ouverture de quarante mètres dans les pieds de Rodrigo, qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score en fixant Rico d’une main de maître (25e).


Touchée dans son orgueil, Séville se met à enchaîner les phases d’incursions au sein de la surface blanquinegra. Côté droit, Pablo Sarabia combine avec Vázquez, puis arme une puissante frappe détournée par Neto en corner. Dix minutes plus tard, Muriel est quant à lui stoppé par la barre transversale de Neto, dont le talent provoque la chance. Forcément déçus du déroulement de cette première période, les Nervionenses s’énervent et prennent une flopée de cartons jaunes avant la mi-temps. Pendant ce temps-là, Marcelino frissonne sur une dernière opportunité de Simone Zaza. Moins dominateur, mais plus létal, Valence souhaite faire le break et s’installer définitivement dans le top quatre national.

Les gants de Neto


Passé l’échange d’amabilités à la suite de la fin du premier round, les 22 acteurs reprennent place avec des pieds plus chauds que jamais. Métronome de son onze, Éver Banega lance une frappe lointaine et vicieuse, boxée avec grande sécurité par le mur Neto. La cocotte andalouse commence à s’ébouillanter devant autant d’actions, et la déviation de Clément Lenglet sur un coup franc de Sarabia trouve encore et toujours le même lieu de mort : dans les gants de Neto. En face, Rico n’est pas en reste : sa magnifique parade pour empêcher le doublé de Rodrigo le confirme. Sauf que ce doublé, Rodrigo va aller le chercher un peu plus tard grâce au festival Kondogbia (67e). Majestueux, le Français sortira un peu plus tard pour souffler après l'effort. Onze points d’écart au classement au coup de sifflet final, voilà de quoi refroidir Séville dans son objectif de participer à la C1 l’an prochain.


FC Séville (4-3-3) : Rico – Layún, Lenglet, Mercado, Escudero – Nzonzi, Banega, F.Vázquez – Nolito (Correa, 63e), Sarabia (Ben Yedder, 71e), Muriel (Sandro Ramírez, 81e). Entraîneur : Vincenzo Montella.

FC Valence (4-4-2) : Neto – Gayá, Murillo, Garay, G.Paulista – Kondogbia (Torres, 77e), Parejo, Coquelin, Guedes – Rodrigo, Zaza. Entraîneur : Marcelino García Toral.



  • Résultats et classement de Liga

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:38 Les capitaines des équipes de Liga s'opposent à la délocalisation aux USA 57 Hier à 12:55 Avant Bielsa, Leeds pensait à Conte et Ranieri 25
    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
    lundi 20 août Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 23 lundi 20 août Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti 2 lundi 20 août Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 61 lundi 20 août Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 66
    À lire ensuite
    Pimp my bus